Les favoris pour la Flèche Wallonne

La dernière semaine de ce FantaClassics 2018 est entamée. Ce mercredi à la Flèche Wallonne, El Imbatido, invaincu depuis 2014, aura l'occasion d'écrire l'Histoire et d'aller chercher un sixième bouquet dans son jardin! 

Réduite à une course de côte sur le mur de Huy, la Flèche réserve peu de surprises. Les grimpeurs-puncheurs sont les favoris et s'il y a quelques prétendants possibles, avec un plateau assez relevé, à la fin, il y a fort à parier que ce sera Alejandro Valverde qui lèvera les bras. 
 
Petit tour d'horizon des hommes qui peuvent essayer d'éviter l'inévitable et de mettre un terme à l'hégémonie du coureur espagnol
 
 Alejandro Valverde 
 
Relèguer Merckx, Argentin et Rebellin à 3 longueurs et asseoir sa domination sur cette course jusqu'à la fin des temps. Voilà le défi de Alejandro. Il faudra vraiment être très fort ou compter sur un coup du sort pour l'en empêcher.
 
  Julian Alaphilippe
 
Le Français semblait bien en jambes à l'Amstel. Deux fois second derrière l'intouchable en 2015 et 2016, il semble le mieux armé pour tenter de faire trembler le coureur Movistar.
 
  Dylan Teuns
 
Bien en jambes à l'autre Flèche (Brabançonne) et longtemps avec les meilleurs à l'Amstel, Dylan aura à coeur de rééditer sa performance 2017 (3ème) sur une course qui lui convient à merveille.
 
  Tim Wellens 
 
Tim continue son printemps et son année 2018 avec le titre de favori acquis suite à ses excellentes prestations. Cependant, il ne jouit plus d'aucune largesse de la part de ses adversaires et son petit coup de mou au moment décisif à l'Amstel laisse craindre qu'il pourrait être en léger manque de fuel après sa débauche d'énergie depuis janvier. 
 
  Sergio Henao
 
Le champion de Colombie a ses chances sur une classique qu'il connait bien (3 top-10 dont une deuxième place en 2013) . Il semble revenir dans le rythme et pourrait rêver d'un nouveau podium.
 
  Michael Valgren
 
L'effet de surprise ne fonctionnera plus et il y a peu de chances que s'il attaque, on le laisse filer. Mais quand on est capable de suivre les meilleurs, et de déjouer tous les pronostics de l'Omloop à l'Amstel, on est de facto favori pour la course suivante! Et les Astanas, cette année, brillent partout où ils passent!
 
  Romain Bardet
 
Après sa belle deuxième place sur une course ou on ne l'attendait pas (Strade Bianche), Bardet est quelque peu rentré dans le rang avec un Tirreno et un Tour du Pays Basque honnêtes mais pas étincelants (13eme aux deux courses). Sa récente deuxième place au Tour du Finistère face à une concurrence presque exclusivement hexagonale donne peu d'indications sur sa forme, mais le grimpeur pourrait se découvrir un talent de rouleur de classiques.
 
  Rigoberto Uran
 
Malchanceux avec une chute à l'Amstel, Rigo n'est pas vraiment un spécialiste des courses d'un jour. Mais 3 fois troisième du Tour de Lombardie et une cinquième place à Liège, sont des références suffisantes pour se dire que s'il est dans un bon jour, le podium est possible. A moins que Craddock... non rien.
 
 Philippe Gilbert
 
Philou peut-il sauver sa saison de classiques sur la Flèche Wallonne?
A priori non, aucune chance. Mais ce statut de non favori pourrait permettre à Gilbert de bénéficier d'une marge de manoeuvre inespérée, la même qui lui avait permis, l'année dernière, de remporter le Tour des Flandres. Allez champion, à l'orgueil et au culot!
 
 
 Rui Costa
 
Le mieux classé à l'Amstel de la triplette qu'il forme chez UAE avec Martin et Ulissi. On y croit pas fort, mais dur d'écarter entièrement cette triplette d'une liste de favoris. Martin est à la rue et n'a pas terminé l'Amstel, Ulissi s'y est classé 50ème...il reste l'ancien champion du monde....
 

Comments