Les réservoires étaient vides...

La dernière étape de montagne du Giro 2018 n'a pas offert les rebondissements attendus. L'étape légendaire du Colle delle Finestre de vendredi a laissé des traces et il n'y avait plus beaucoup de forces dans les jambes des coureurs pour tenter d'une nouvelle fois chambouler le classement général. Il n'y avait plus de forces du tout dans les jambes de Thibaut Pinot qui a vécu une journée d'enfer, comme Simon Yates, la veille, et qui a dû dire adieu au podium sur lequel il semblait bien installé. après avoir terminé à 45 minutes du vainqueur du jour. Il n'y a pas eu de miracle pour Tom Dumoulin non plus. Le néerlandias a tenté d'attaquer le maillot rose, mais il n'en avait plus vraiment les forces et Chris Froome a assez tranquillement contrôlé la course pour remporter son troisième grand tour consécutif. La défaillance de Pinot permet à Miguel Angel Lopez de monter à la troisème place du général. Le Colombien a repoussé les attaques de Richard Carapaz et a défendu son maillot blanc avec un podium final en prime. A part la lutte pour le général, l'étape de Cervinia a été marquée par une longue échappée matinale qui a permis à Mikel Nieve de remporter une nouvelle victoire sur le Giro et d'offrir un cinquième succès aux Mitchelton-Scott, leur redonnant peut-être le sourire après un épilogue de Giro pas vraiment rose. 
 
Au Fantagiro, l'étape du jour est remporté par Velomai devant Rabo 2018 et Torre Maresme, tous les trois ayant enfin récolté les fruits d'un Mikel Nieve généreux comme toujours. Cyclo Marseille s'offre un dernier baroud d'honneur grâce à la deuxième place de Robert Gesink, mais aura bien du mal à résister en tête avec le seul Pozzovivo dans le top-15 du général. La journée de dimanche sera donc une journée où les calculatrices vont chauffer, car les premiers du général n'obtiendront pas beacoup de points grâce au classement final et le sprint de Rome ne concernera pas seulement les grosses cuisses du peloton, mais aussi les équipes lancées vers la ligne d'arrivée du Fantagiro. Décidément, c'est bien l'année des remuntadas...
 
Aujourd'hui, pas de bon ni de mauvais plan. Juste un grand bravo à tous les gladiateurs qui nous ont offert un très grand spectacle pendant trois semaines pour un Giro qui entrera ans l'histoire.

 

Comments

Des articles toujours aussi

Koudalu's picture
Des articles toujours aussi géniaux, merci pour ce jolie Fantagiro 2018, je vais effectivement laisser ma place de leader dans cette dernière journée mais quel plaisir !