Une descente vers la victoire pour Mohoric

Matej Mohoric a remporté dimanche le GP Industria & Artigianato di Larciano au terme d’un beau numéro dans la descente finale. Le Slovène a devancé le généreux Marco Canola de la Nippo Vini Fantini et Davide Ballerini qui a réglé au sprint le groupe des vaincus.

Grâce à Mohoric, un trio de fantateams composé de Diabolik, Team Titou et Macho Madness remporte la quatrième épreuve du Fantaclassics, alors que Manook reste en tête du général.

 

Il n’y avait pas beaucoup de beau monde au départ du GP Industria & Artigianato de Larciano et c’est dommage, car le parcours assez typique d’une semi-classique italienne mérite le détour et permet de voir une course intense et disputée jusqu’au bout. Comme on pouvait s’y attendre, la grande bagarre a explosé dans la dernière montée de San Baronto, lorsque les échappés Benedetti, Visconti et Ballerini ont été repris suite au forcing des Michelton et Katusha. Rafal Majka, Adam Yates et Daniel Martinez ont été les plus entreprenants pour essayer de faire partir un groupe de costauds, mais le manque de collaboration a permis un regroupement d’une trentaine de coureurs au sommet de la côte. C’est à ce moment que Matej Mohoric a décidé de faire la descente à bloc et a réussi à prendre les quelques secondes nécessaires pour tenir le coup dans les deux dernières kilomètres de plaine. Mohoric a montré des qualités de descendeur assez impressionnantes, comme il avait d’ailleurs fait lors de sa victoire sur le Vuelta l’an dernier. Après quelques années d’adaptation difficiles, l’ancien champion du monde espoirs commence à montrer qu’il peut être aussi fort chez les pros que chez les jeunes. On le verra souvent dans les prochains mois, on ne sait pas encore sur quel type de parcours, mais on le verra devant, c’est certain. Derrière lui, le sprinter-puncheur de la Nippo Vini Fantini Marco Canola a failli faire une remuntada spectaculaire, mais alors qu’il semblait capable de dépasser Mohoric grâce à un long sprint final, l’italien n’a plus eu de jus pour faire les derniers efforts. Il montre cependant qu’il aura encore son mot à dire dans les rares courses auxquelles son équipe participera, notamment Milan Sanremo et l’Amstel Gold Race. Le sprint des battus à quant à lui été remporté par Davide Ballerini devant Sean De Bie, Mauro Finetto et Giovanni Visconti, décidemment très en forme et très rentable ce week-end. Par contre, pas de traces dans le top-10 des grands favoris de la veille comme Adam Yates, Rafal Majka, Jay McCarthy, Andrey Amador ou Nathan Haas.

Ce sont donc les équipes ayant eu la bonne idée d’acheter Matej Mohoric à un fantamillion qui s’imposent sur la quatrième manche du Fantaclassics. Diabolik, Team Titou et Macho Madness marquent tous 35 points grâce à leur bon plan low cost. Notons aussi les 16 points marqués par la team Positievo grâce à Sean Die Bie et les 13 points marqués par Furupu grâce à Mauro Finetto et Francesco Gavazzi. Ca ne leur fera peut-être pas gagner le Fantaclassics, mais ça mérite d’être cité pour la beauté du geste et le panache.

Les deux semaines les plus longues du printemps nous attendent à présent. Il ne nous reste qu’à suivre Paris-Nice et Tirreno-Adritatico en espérant qu’aucun de nos poulains ne se fasse mal avant Milan-Sanremo et les autres plats de résistance des classiques de printemps. 

Comentarios