Peter Sagan, une course, un titre

Peter Sagan a remporté dimanche le premier championnat d’Europe de cyclisme pour coureurs professionnels. Le grand favori de la veille s’impose devant Julian Alaphilippe et Dani Moreno.

Au Fantaclassics, c’est la team de Piticoujou « Je vais et je viens, Milan-Turin, et je me retiens » qui fait un carton plein en allant chercher des points avec les trois premiers de la course et trois autres coureurs dans le top-20. La paire Tutto-Bene/Eddy Breckx prend la deuxième place ex-aequo alors que TomyTeam termine troisième.

Ceux qui avaient annoncé que le parcours des championnats d’Europe de Plumelec n’était pas sélectif et que la victoire pouvait revenir à sprinter-qui passe-les-bosses, se sont un peu trompé. En effet, de Alaphilippe à Gilbert, en passant par Ulissi, Moreno, Rui Costa ou Gallopin, le top-10 de la course ressemble à un top-10 d’une classique ardennaise. Mais en fin de compte, le seul coureur qu’on ne peut pas classer parmi les coureurs de classique vallonées est celui qui a passé la ligne d’arrivée en premier, à savoir le champion du monde en titre, Peter Sagan. Un coureur qui est d’ailleurs inclassable, si ce n’est dans la catégorie des grands champions de l’histoire du cyclisme. Il était le favori de la course, il n’a pas raté son rendez-vous avec l’histoire, en devenant le premier coureur professionnel à endosser le maillot étoilé de champion d’Europe. Sagan a réussi à garder le peloton uni aux pieds de la dernière bosse, malgré le fait que plusieurs équipes comme l’Italie, l‘Espagne ou la Belgique avaient de belles cartes à jouer si elles avaient pu anticiper une attaque commune.

Toujours est-il que Peter Sagan accroche un nouveau titre à son palmarès tout en rapportant 70 points aux 8 fantateams qui ont dépensé 60 millions pour s’offrir les services du champion du monde. Sagan ne fera pas les semi-classiques italiennes, il aura du mal à briller sur le Tour de Lombardie s’il y participe et Tinkoff ne sera pas présent à Paris-Tours. Ce qui veut dire que son butin se limitera à 70 points. C’est déjà pas mal et il faudra voir lors des prochaines courses si le choix de prendre Sagan plutôt que deux coureurs à 30 millions, sera un choix payant.  En attendant, la team imprononçable de Piticoujou a déjà pris une belle avance, même si elle n’a pas trop l’air armée pour les prochaines classiques. Mené par le duo Tutto Bene/Eddy Breckx, le peloton suit en file indienne et les fantamanagers débutent à présent l’exercice typique du Fantaclassics d’automne: essayer de trouver qui participera à la prochaine course.

Le bon plan du jour

Quelque chose nous dit qu’on aura encore le temps de parler de Dani Moreno dans les prochains jours. Mettons alors l’accent sur un coureur qui coûtait deux fantamillions et qui est quand même allé chercher 10 points pour les équipes The King et Revenga, à savoir, Danilo Wyss. Une belle douzième place pour le coureur BMC et qui sait, il pourrait ne pas en rester là.

Le mauvais plan du jour

Plus que le mauvais plan du jour, il s’agit probablement d’un mauvais plan des Classiques d’automne. On pourrait même l’appeler le « plan John Degenkolb »… Car visiblement, Neneteam, Winter is there et Petit Braquet n’ont pas suivi la course cycliste des Jeux Olympiques et n’ont pas vu la chute au cours de laquelle Vincenzo Nibali s’est brisé la clavicule. Bon, le Squale de Messine a dit qu’il souhaiterait faire une dernière course sous le maillot de l’Astana, mais on doute que ce soit pour la gagne et 54 millions semblent s'envoler en fumée pour les trois fantateams concernées.

 

 

Commentaires

Le "plan John Degenkolb" vaut

Portrait de Our Frank
Le "plan John Degenkolb" vaut également pour Thibaut Pinot, bien que ce dernier soit quand même annoncé partant pour le Tour d'Emilie sur procyclingstats. Dans une moindre mesure, deux autres fantamanagers seront déçus d'apprendre que Giulio Ciccone a aussi mis un terme à sa saison...

Bah, la fiablitié de Thibaut

Portrait de El Diablo
Bah, la fiablitié de Thibaut Pinot s'approche de plus en plus à celle de Pierre Rolland. Quand à Ciccone, à 21 ans, c'était assez clair qu'il ne tiendrait pas le coup jusqu'à la fin de la saison, surtout après ce qu'il a fait en début d'année. Après, les deux fantamanagers qui l'ont pris semblent avoir un faible pour les jeunes italiens, puisqu'ils sont les seuls à avoir misé sur le talentueux Marco D'Urbano, Monsieur Je-suis-le-cousin-l'Ago-Palu.

Aaah c'est donc lui le fameux

Portrait de Our Frank
Aaah c'est donc lui le fameux "couz" dont parlait JP dans un de ses commentaires avant la Brussels Classic. J'avoue que je ne le connais pas du tout mais je serai bien évidemment attentif à présent.

Exact Lucho, mon équipe au

Portrait de piticoujou
Exact Lucho, mon équipe au nom 'imprononçable' (nouvel hommage à Serge Gainsbourg, je ne vous ferai pas l'injure de mettre un lien youtube) était conçue pour gagner à Plumelec et pas ailleurs, juste pour me faire le plaisir d'être le premier FantaChampion d'Europe - Sagan c'était évident vu le parcours et le super-prévisible manque de coordination des teams franco-italo-belgo-espagnoles qui auraient dû s'entendre pour le neutraliser, c'était pourtant LE mec à isoler. Si j'avais espéré gagner les FantaClassics d'automne, j'aurais pris Colbrelli, Ulissi et "l'espagnol" Fabio Aru (comme ils disent sur France Info ;-) et d'autres Italiens, non pas un seul (Gasparotto, qui pourrait quand même me faire quelques points). Donc pas de danger les gars, vous allez être nombreux à me passer devant. Et Moreno à 4 FantaMillions, quel cadeau !! ;-) . Amusez-vous bien, et rendez-vous au Qatar (pour info: je prendrai encore Sagan... moi ;-)

Pages