Gand - Wevelgem – Présentation de la course

On craignait que la neige allait encore une fois jouer un sale coup aux sprinters, mais finalement, Gand-Wevelgem se déroulera bien comme prévu bien qu’écourtée des premiers 55 kilomètres. Rien de bien grave, car la question essentielle reste la même : Mark Cavendish pourra-t-il enfin remporter sa première course en Europe en 2013?

La liste des participants définitive est disponible sur le lien suivant :


http://gw.pro.p.assets.flandersclassics.be/files/1082/original/Deelnemers.pdf?1364067117


Pas de surprises spéciales au niveau des participants. Les sprinters sont tous là, le Cav, Greipel, Farrar, Viviani, Petacchi, Degenkolb, Démare, Coquard, Petit. Seul Nacer Bouhanni manque à l’appel. Les hommes des flandriennes sont tous là aussi, y compris Philippe Gilbert. Enfin, presque tous. L’équipe Vini-Fantini d’Oscar Gatto n’est toujours pas invitée, alors que Marco Marcato poursuit sa période d’absence inexpliquée du peloton.


Difficile de prévoir le déroulement de la course, surtout que les conditions météo auront une influence non négligeable.


Gand – Wevelgem a la réputation d’être la classique flamande la plus accessible et adaptée au sprinters, mais si on regarde les 14 derniers éditions, on se rend compte que la victoire s’est jouée au sprint entre un groupe de plus de 30 coureurs à trois reprises seulement.


Même la victoire de Mario Cipollini en 2002 ne s’était pas terminée au sprint : le grand toscan avait lancé probablement la seule attaque en solitaire de toute sa carrière pour ensuite régler un groupe de 5 coureurs. Le sprint du peloton avait été remporté par Robert Hunter devant un certain Tom Boonen.


Gant-Wevelgem n’est donc pas une course comparable à une étape de sprinters dans un grand tour. Loin de là. Elle constitue cependant la seule occasion pour les jet-men de remporter une classique flamande. Ce sera donc très intéressant de voir comment vont se comporter les équipes, la plupart d’entre elles ayant plusieurs flèches à leurs arcs. A commencer par Omega Pharma avec Boonen et Cavendish, mais aussi Lotto avec Greipel et Roelandts, Cannondale avec Sagan et Viviani, Lampre avec Pozzato et Petacchi. BMC à aussi un coup à jouer avec des coureurs comme Hushovd, Oss, Gilbert ou Van Avermaet qui pourraient se trouver à l’attaque mais aussi avoir leur mot à dire dans un sprint. Mais connaissant la relative loose de l’équipe américaine, il est tout aussi probable qu’elle soit encore une fois obligée de ramasser les miettes.


Ce sera donc difficile de contrôler le peloton. L’Armada des Sky pourrait le faire, mais surement pas pour offrir la victoire à Cavendish ou Sagan. On peut donc s’attendre à une course mouvementée, mais tout dépendra surtout de l’approche des Omega Pharma de Patrick Lefevere : la jouer comme une classique normale en lançant ses pions à l’attaque, ce qui voudrait dire que Cavendish devra encore une fois se débrouiller seul ; ou cadenasser la course pour viser un sprint et lancer le train pour le Cav. La future harmonie de Cavendish au sein d’Omega Pharma-Quick Step en dépendra fortement.


Pour Gitane Classics, la réponse à cette question pourrait valoir une option sur la victoire au Fantaclassics 2013.


 


 

Commentaires