Valverde imbattable, Tommeke remporte le Fantaclassics 2017

Malgré une immense tristesse qui a envahi tous les passionnés de cyclisme suite au décès de Michele Scarponi, la Doyenne des classique a fourni ce dimanche les derniers verdicts de la campagne des classiques 2017. Alejandro Valverde s’offre son troisième doublé Flèche-Liège en devançant facilement Daniel Martin et Michal Kwiatkowski au terme d’une course fermée jusqu’à la dernière montée de Ans. La fantateam Tommeke Parie sur Roubaix a eu quelques frayeurs mais se défend finalement bien du retour d’Eddy Breckx et remporte le Fantaclassics. Eddy Breckx doit se contenter de la médaille d’argent alors que Cobbly s’offre un sprint royal pour devancer Piquouzz et prendre la troisième place du classement final.

Le cyclisme en deuil

Bien que the show must go on, comment ne pas évoquer la profonde tristesse qui a envahi le monde du cyclisme à l’annonce de la mort de Michele Scarponi, percuté par un camion pendant une sortie d’entrainement samedi matin. Scarponi était un grimpeur qui avait commencé sa carrière en 2002 et s’était vite distingué en faisant de bonnes prestations dans les tours d’une semaine et sur le Giro en particulier. Après un passage en Espagne et une conséquente suspension dans le cadre de l’affaire Puerto, Scarponi était revenu pour notamment prendre une deuxième place au Giro 2011 derrière Alberto Contador et devant Vincenzo Nibali. Après la disqualification à posteriori du Pistolero, Scarponi avait obtenu la victoire du Giro 2011 sur papier, ce qui reste son plus grand succès. Mais c’est en fin de carrière que l’Italien s’était attiré le plus de sympathies en devenant un équipier modèle chez Astana et un élément très important pour ses leaders, notamment dans les montagnes. Il avait joué un rôle décisif lors de la victoire de Nibali sur le Tour 2014 et surtout sur le Giro 2016. Cette saison, il devait prendre le départ du 100ème Giro d’Italia en tant que leader suite au forfait de Fabio Aru. Il était en forme et l’avait prouvé en remportant la première étape du Tour des Alps il y a une semaine. Son destin tragique a voulu que ce soit son dernier moment de gloire et on ne verra plus la bonne bouille sympathique de Michele Scarponi sur les route d’Italie et d’ailleurs. RIP Michele et toute nos condoléances à sa famille et ses proches.

Valverde toujours imbattable

Malgré ce deuil, le sport a repris ses droits dimanche et la minute de silence respectée au départ de la course a été émouvante. L’édition 2017 de Liège-Bastogne-Liège ne s’est cependant pas inscrite dans la lignée des classiques de printemps de cette année qui ont pour la plupart été spectaculaires et mouvementées. Comme pour la Flèche Wallonne, l’autre course organisée par ASO, il suffisait d’attendre les deux derniers kilomètres pour assister au dénouement de la course. Après une échappée matinale qui comptait encore six minutes d’avance à 50 kilomètres de l’arrivée et malgré certaines tentatives dans la Redoute ou la Roche aux faucons de coureurs comme Kreuziger, Wellens, Latour, Caruso, Haas, Villela, Woods, Vuillermoz, Bardet ou Brambilla, la course a finalement été contrôlée par les équipes des favoris. Avec un groupe d’une trentaine de coureurs abordant la côte de Saint Nicolas, le scénario était parfait pour Alejandro Valverde. La seule attaque réelle a finalement été celle de Davide Formolo à qui il aura manqué 500 mètres. Lorsque Dan Martin a placé son accélération dans la montée vers Ans, cela semblait dans un premier temps être la bonne, mais Alejandro Valverde savait que c’était le moment de fournir son effort pour ne pas laisser partir l’Irlandais. El Imbatido a recollé à la roue de Martin pour ensuite le déposer dans la dernière ligne droite. Michal Kwiatkowski termine très fort pour prendre la troisième place, mais le Polonais était mal placé en queue de groupe dans la montée de Ans et vu sa fraicheur lors du sprint, il semble bien que cette erreur tactique lui ait couté très cher. Même Michael Matthews a réussi à rester avec les meilleurs et prend finalement la quatrième place devant Ion Izaguirre, Romain Bardet et Michael Albasini. 

Tommeke a parié sur Roubaix mais a surtout résisté à Liège

Le sprint final du Fantaclassics était moins tendu que les années précédentes, mais il pouvait encore nous réserver quelques surprises. Eddy Breckx a tout tenté. Il a lancé Wellens en éclaireur et a attaqué avec Daniel Martin lorsqu’il a vu que Kwiatkowski semblait être en difficulté. Mais Tommeke Parie sur Roubaix savait qu’il avait avec Kwiatkowski un atout de taille pour résister au retour d’Eddy. Et c’est finalement le Polonais qui a grâce à un long sprint de 400 mètres remporte la troisième place et offre les points nécessaires pour que Anne-Marie Vandenbrul remporte son premier grand succès au fantacyclisme. Finalement, c’est elle qui a fourni la plus belle performance lors de cette dernière campagne des classiques de Tom Boonen… Bravo !

Eddy Breckx a donc tout essayé mais doit se contenter de la deuxième place. Sans vouloir refaire toutes les courses, il pourra surtout regretter les performances moyennes de Luke Rowe ou Dylan Groenewegen sur les Flandriennes et le score vierge de Ben Hermans. Mais Eddy est de retour et cela fait plaisir de revoir l’ancien vainqueur de la Fantaleague sur le devant de la scène après une année difficile.

Le sprint pour la troisième place a été plus mouvementé. Piquouzz, Cobbly et Bjorn Borg pouvaient tous les trois espérer monter sur la troisième marche du podium. Mais avec Valverde et Kwiatkowski, Cobbly partait avec les faveurs du pronostics. Et finalement, il n’y a pas eu de débat. Avec les points d’Adam Yates en plus, la team de billydeboss s’offre une belle troisième place pour sa première participation à une course fantacycliste. Chapeau.

On notera finalement que comme Valverde, la team The Last King s’est offert un beau doublé en remportant Liège-Bastogne-Liège avec le trio gagnant Valverde-Martin-Kwiatkowski. Dommage que cela ne lui suffise pas pour entrer dans le top-20 du général.

 

Les conclusions du Fantaclassics en chiffres

1185

Les points qui ont permis à Tommeke Parie sur Roubaix pour remporter le Fantaclassics 2017. Ce n’est pas le meilleur score atteint sur une campagne des classiques de printemps qui reste celui de la Gitane en 2014 (1195), mais c’est quand même un très joli résultat. Anne-Marie Vanderbrul a essentiellement construit sa victoire avec quatre coureurs : Van Avermaet, Sagan, Gilbert et Kwiatkowski. Deux gros leaders, les deux meilleurs coureurs dans la catégorie des prix moyens, plus quelques points obtenus avec Démare, Alaphilippe, Gaviria et le bon plan Elia Viviani. Tom Boonen a été finalement celui qui a failli faire perdre cette team, mais parions que malgré cette trahison, Anne-Marie choisira le maillot Quick Step de 2005 parmi les trois maillots mis en jeu pour le Fantaclassics.

342

Le score incroyable réalisé par Greg Van Avermaet qui a explosé tous les records. En prenant la onzième place sur Liège-Bastogne-Liège, il réalise l’exploit de rapporter des points sur neuf courses : 1er au Nieuwsblad, 7ème à Kuurne, 2ème aux Strade Bianche, 1er à l’E3, 1er à Wevegem, 2ème au Ronde, 1er à Roubaix, 12ème à l’Amstel et 11ème à Liège. S’il avait fait mieux que la 21ème place à Sanremo, il aurait rapporté des points à toutes les courses auxquelles il a participé. Tout simplement exceptionnel!

34,5

Le meilleur coefficient points/prix de ce Fantaclassics obtenu par Luke Durbridge qui pour 2 millions a rapporté 69 points. Bravo surtout à la team SuperDaniel qui est le seul à avoir flairé le bon coup. On notera aussi que dans ce classement spécial, la deuxième place est prise par l’équatorien Richard Carapaz (28 points pour un fantamillion) devant Ion Izagirre (54 points pour 2 millions), Christophe Juul Jensen (22 points pour un millions), Lukas Postelberger (21 points pour un million) et Adam Yates (55 points pour 3 fantamillions). Mais très peu de fantateams ont réussi à prévoir ces bons plans.

5

Le nombre de coureurs présents dans la team Cobbly qui ont remporté une classique : Van Avermaet, Sagan, Kwiatkowski, Yates et Valverde. Cobbly est la seule équipe à atteindre ce chiffre, alors que Elnigaud, Tommeke, Wobbly Weels CT, Vino for Ever et Les Cyclistes volants se contentent de quatre victoires et du bonus de deux points pour la fantaleague.

163

Il aura fallu attendre la création de 163 équipes de Fantaclassics pour enfin voir une team obtenir des points avec tous ses 15 coureurs. La team El Diablo réalise cet petit exploit, même si cela ne console guère le fantachampion du monde qui obtient une décevante 35ème place au classement général.

1662

Les points qu’aurait obtenu la fantateam idéale. Cette équipe a une moyenne d’âge plutôt élevée et pouvait se passer de Peter Sagan, ce que presque personne n’a osé faire. Sa composition était la suivante :

  • Greg Van Avermaet (40 fantamillions) : 342 points
  • Michal Kwiatkowski (15 fantamillions) : 224 points
  • Philippe Gilbert (13 fantamillions) : 191 points
  • Alejandro Valverde (28 fantamillions) : 120 points
  • Daniel Martin (13 fantamillions) : 100 points
  • Zdenek Stybar (24 fantamillions) : 90 points
  • Sonny Colbrelli (11 fantamillions) : 84 points
  • Jasper Stuyven (14 fantamillions) : 82 points
  • Michael Albasini (11 fantamillions) : 78 points
  • Michael Matthews (16 fantamillions) : 72 points
  • Luke Durbridge (2 fantamillions) : 69 points
  • Sebastian Langeveld (4 fantamillions) : 56 points
  • Adam Yates (3 fantamillions) : 55 points
  • Ion Izagirre (2 fantamillions) : 54 points
  • Elia Viviani (4 fantamillions) : 45 points

11

Le nombre de jours qui nous séparent du prochain grand évènement du fantacyclisme : Le Giro. Rendez-vous cette semaine sur fantacycling.com pour une première liste des valeurs des participants.

 

Commentaires

Magnifique victoire de la

Portrait de Our Frank
Magnifique victoire de la madre. Les mots me manquent. Tommeke n'a certes pas gagné Roubaix, mais comme Gilbert, tu as placé ton attaque décisive loin de l'arrivée, en résistant brillamment à une concurrence énorme. Et comme Golden Greg, tu la tiens enfin, ta victoire MONUMENTALE. Bravo maman.

Bravo Tommeke ! Belle

Bravo Tommeke ! Belle symbolique que de gagner ces classiques en hommage à son leader charismatique et au plus grand classicman de ces 15 dernières années. La lutte fut âpre et il est clair que quand Wellens est parti, mes espoirs de victoire ont atteint des sommets. Premiers espoirs vite déchus mais revus à la hausse suite au démarrage (foudroyant....!) de Martin et de ce qui s'apparentait à un craquage de Kwiatko. Et en fait,non, les dés étaient jetés et il est clair que les contre-performances de Rowe, Benoot et autres Groenwegen pèsent au final très lourd dans la balance. Anne-Marie a tenu le choc, félicitations à elle ! Nous chantera-t-elle l'hymne Meulenbekien si cher à sa famille ? Merci et félicitations à Lucho, tes articles sont un plaisir et doivent le rester. Rendez-vous dans onze jours ! (Alain, tu n'oublies surtout pas d'en parler à ta femme hein !)

Mais que fait Le Gitan...? La

Quelqu'un a vu Le Gitan...? La foudre n'est pas passée bien loin en tout cas...Il semblerait que sa caravane ait pris l'eau et, qu'abattu par la perte de ses si chères guitares, le plus romanichel des fantacyclistes ait décidé de prendre rapidement une autre route et d'apprendre sur le tas à jouer de la mandoline... Les routes du Giro lui offrent une occasion en or de nous montrer toute l'étendue de son nouveau talent ! ;o)

Oui, les Fantaclassics se

Portrait de El Diablo
Oui, les Fantaclassics se suivent mais ne se ressemblent pas... Il faut aller chercher très loin dans le classement pour retrouver les teams qui ont squatté le podium en 2016: Ipanema, Gitan et El Diablo. Un excès de cofiance probablement. Même si en ce qui me concerne, il n'y a vraiment pas une course qui ait tourné en ma faveur cette année. Mes poulains étaient là, ils pouvaient bien faire, mais n'ont finalemen rien fait. Sinon, bravo à la nouvelle championne. C'est amplement mérité. Quand on trouve les quatre meilleurs plans de toute la campagne les choses deviennent presque facile. A bientôt.

Je n'ai plus l'age ni la

Portrait de carioca
Je n'ai plus l'age ni la potion magique de Valverde pour etre en forme toute l'annee. J'ai privilegie les classiques l'annee derniere, cette annee je me suis reserve pour les grands tours ! Ipanema will come back from hell !