Van Avermaet, le cannibale

Rien n’arrête plus Greg Van Avermaet qui s’impose aussi sur Gand-Wevelgem devant Jens Keukeleire et Peter Sagan. La victoire de Van Avermaet, la deuxième place de Keukeleire ainsi que la cinquième de John Degenkolb, permettent à la team Bjorn Borg de remporter l’étape du jour du Fantaclassics avec 111 points. Le duo formé par Tommeke Parie sur Roubaix et Surebet monte sur la deuxième marche du podium alors que Super Daniel prend la troisième place du jour.

Avec le soleil qui brillait sur les routes flamandes, on s’attendait à un scénario plus classique sur Gand-Wevelgem, après deux éditions marquées par le mauvais temps et les attaques gagnantes des hommes costauds. Mais encore une fois, la classique flandrienne la plus sprinter-friendly s’est jouée entre un groupe réduit d’attaquants. Après un début de course marquée par quelques chutes et crevaisons qui ont mis hors jeu plusieurs favoris comme Kristoff, Démare ou Cort Nielsen, la sélection décisive s’est faite dans la dernière ascension du Kemmelberg, où Van Avermaet a fait exploser le peloton, suivi uniquement par Peter Sagan. En bas de la descente, un groupe d’une quinzaine de coureurs dans lequel figuraient aussi Degenkolb, Boasson-Hagen, Terpstra, Keukeleire, Matthews ou Colbrelli, s’est formé et semblait pouvoir se disputer la victoire. Mais la présence de plusieurs sprinters et un peloton finalement pas très retardé ont relancé les hostilités, amenant la création d’un groupe de cinq coureurs formée par GVA, Keukeleire, Sagan, Terpstra et Kragh Andersen. Et ici, Peter Sagan a simplement décidé de laisser partir Van Avermaet et Keukeleire pour punir Terpstra et Kragh Andersen pour leur manque de collaboration. Les deux belges ne se sont pas fait prier pour s’envoler et se disputer la victoire dans un sprint à deux. Un sprint que Greg van Avermaet a remporté, pas si facilement, il faut le dire. Mais le leader de la BMC continue sa campagne de classique magique. Après le Nieuwsblad et le GP de l’E3, il remporte aussi Gand-Wevelgem. Un fabuleux et inédit triplé qui le place en tant que grand favori du Tour des Flandres au programme dimanche prochain. Peter Sagan assume quant à lui son geste, voir son cadeau. « Je décide qui peut gagner une course » a-t-il déclaré après l’arrivée, en pointant du doigt l’attitude trop passive de Terpstra et Andersen qui avaient des leaders plus rapides dans le groupe des poursuivants. En attendant, Sagan fait le boss, mais c’est Van Avermaet qui gagne les courses. Il pourra même signer un exploit historique s’il remporte le Tour des Flandres dans une semaine, puisqu’aucun coureur n’a jamais gagné les quatre principales classiques flamandes en une saison. On notera aussi que John Degenkolb a été le troisième homme à passer le Mont Kemmel et que l’allemand prend la cinquième place devant Tom Boonen, Jens Debusschere, Matthews et Gaviria.

Au Fantaclassics, la course du jour a été marquée par un très grand équilibre, puisque les premières 24 Fantateams se tiennent en moins de vingt points. Bizarrement, l’équipe gagnante n’avait pas le duo Van Avermaet-Sagan. Bjorn Borg est en effet, la seule formation à compter Jens Keukeleire dans ses rangs. Et grâce à la cinquième place de Degenkolb, elle cumule 111 points, ce qui suffit pour battre Tommeke Parie sur Roubaix et Surebet sur le fil. Les deux teams marquent des points avec Van Avermaet, Sagan, Boonen et Gaviria, mais elles ratent la marche la plus haute du podium de deux points. Derrière eux, Super Daniel marque 104 points grâce à GVA, Sagan, Matthews et Gaviria et regrette surtout que Kragh Andersen ait craqué dans les derniers mètres sans réussir à entrer dans le top-15 du jour alors qu’il se trouvait dans le bon coup.

Voici donc une semaine de repos pour les spectateurs passionnés comme pour les cyclistes. On verra si les coureurs qui ont un peu déçu ces derniers jours comme Stuyven, Vanmarcke, Kristoff, Démare, Rowe, Stannard, Benoot, Debusschere ou Roelandts, réussissent à récupérer des forces pour venir s’insérer dans la bagarre annoncée entre Peter Sagan et Greg Van Avermaet.

Commentaires