La première Flèche de Wellens et des Lotto

Tim Wellens a remporté en solitaire la Flèche Brabançonne, la classique de transition entre les Flandriennes et les Ardennaises. Sonny Colbrelli prend la deuxième place devant Tiesj Benoot qui complète la belle journée des Lotto-Soudal.

Grâce au tiercé gagnant plus la septième place de Dylan Teuns, la victoire du jour revient au duo formé par Team Cortex et Manook. La Gitane et Neybape montent sur la deuxième marche du podium, suivis de six équipes ayant les deux premiers de la semi-classique.

La Flèche Brabançonne est à priori une belle course. Les petites côtes du circuit final situées dans la banlieue de Bruxelles offrent plusieurs possibilités de scénarios de course, même si généralement, les hommes forts attendent les deux dernières difficultés pour tirer leur cartouches. Dommage que la course ait été snobée par des nombreuses équipes World Tour, car la différence entre les leaders des écuries de première catégorie et les autres était notable. Ce n’est pas pour rien que trois des grands favoris occupent au final les trois places sur le podium. Après une dernier baroud d’honneur de Tosh Van der Sande et Jack Haig qui a permis à leur leaders, notamment Benoot, Wellens et Impey, de voir venir en étant bien au chaud, le peloton n’est pas resté groupé longtemps, puisque Tim Wellens a très vite tenté l’aventure solitaire en démarrant à environ 8 km de l’arrivée, comme il en a l’habitude. Ce type d’attaque qui se termine souvent en eau de boudin avait évidemment plus de chances d’aboutir dans la mesure où derrière, seuls les Bahrain-Merida avaient la capacité d’organiser la poursuite et n’ont reçu que peu d’aide de la part des BMC, Quick-Step ou Mitchelton. Tim Wellens a donc abordé la dernière montée avec un peu plus de 20 secondes d’avance sur le peloton, et malgré un forcing de Dylan Teuns et Pieter Serry, le leader de Lotto-Soudal a pu savourer sa première victoire sur une classique de printemps. Sonny Colbrelli a réglé le groupe des poursuivants au sprint, non sans difficultés, puisque Tiesj Benoot avait encore de l’énergie à revendre. On notera aussi la belle quatrième place de Pieter Serry et les quelque peu décevantes septième place de Dylan Teuns et la dixième place de Daryl Impey. Les Lotto-Soudal ont en tous les cas parfaitement joué le coup et avec la paire Wellens-Benoot, ils pourraient donner du spectacle lors des prochaines courses. Après les Quick-Step sur les pavés, les Lotto dans les Ardennes ?

Au Fantaclassics, le podium avec des coureurs très populaires permet à de nombreuses fantateams de faire une bon résultat sur cette semi-classique. La Team Cortex et Manook remportent la manche ex-aequo avec 90 points, mais la plupart des équipes du top-10 du général se défendent bien. Il Padrino a montré qu’il a les armes pour défendre sa première place, mais attention surtout à Manook qui a certes 233 points de retard sur le leader actuel, mais qui possède de sérieux atouts pour les trois dernières courses : Alaphilippe, Benoot, Colbrelli, Dan Martin, Teuns, Valverde et Wellens. On se demande d’ailleurs comment cette team peut occuper la dixième place du général à la sortie des Flandriennes avec autant de spécialistes des Ardennaises ? Normal, elle n’a ni Sagan, ni Van Avermaet. Un choix risqué qui pourrait permettre une nouvelle remuntada ?

 

Commentaires