Les favoris pour Gand-Wevelgem

Après un GP E3 haut en couleurs, c 'est Gand-Wevelgem qui est au programme du peloton des classiques. L'occasion pour les sprinters de reprendre la main? Rien n'est moins sûr.

Gent-Wevelgem est historiquement le grand rendez-vous des sprinters sur les classiques pavées, comme en témoigne le palmarès ou on retrouve, parmi les triples lauréats de l'épreuve, les jetmens Tom Boonen, Mario Cippolini et Rik Van Looy en plus de Eddy Merckx et Robert Van Eenaeme. Cependant , le scénario de course peut parfois permettre de consacrer un spécialiste des classiques pavées ou un attaquant en forme, comme Lucas Paolini en 2015 ou Greg Van Avermaet l'année dernière. Si le plateau de l 'édition 2018 regorge d'hommes très rapides, les spécialistes belges du pavé pourraient continuer sur leur lancée de l'E3 et empêcher le sprint massif.

Jetsmens vs spécialistes : Les étoiles.

Hors catégorie 

Peter Sagan  
 
On commence à se poser des questions sur Sagan. Habitué à être favori incontestable, la star du peloton semble moins affutée qu'à l'accoutumée , et il devient difficile de lui donner le crédit que son rang impose... mais comme disait GVA aux micros des journalistes: "ça reste Peter Sagan, il ne faudrait pas l'enterrer trop vite". Wait & See!
 
Les sprinters
 
  Dylan Groenewegen 
 
Le plus rapide depuis le début de saison, avec un train bien huilé, et une team dévouée à sa cause, il est l homme à battre sur un sprint massif.
 
  Arnaud Démarre
 
Un des autres sprinters en forme,  il devra prendre sa revanche sur Groeneweegen qui l'avait battu à Kuurne pour tenter de décrocher sa première victoire en classiques de l'année. Il faudra pour ça éviter de se faire piéger dans une chute à 108 km de l'arrivée.
 
  Elia Viviani 
 
Le sprinter Italien vient de remporter son cinquième sprint de la saison mercredi à La Panne... son seul point faible par rapport aux deux premiers...c 'est d'être entouré chez Quickstep d'individualités qui pourraient jouer leur carte personnelle.
 
  Alexander Kristoff
 
Quatrième à Sanremo, Kristoff, semble peu à peu revenir au meilleur niveau. Ancien vainqueur du tour des Flandres, il n a étonnement jamais fait mieux que neuvième à Wevelgem. Il est temps pour lui de montrer ce qu'il a dans le ventre sur ce parcours.
 
 
 Michael Matthews
 
En retard de préparation par rapport à la meute, avec très peu de jours de course,  Matthews est cependant le seul vrai sprinter à être rentré dans le top 15 à l'E3. Il faudra sans doute compter avec lui ce dimanche pour la gagne.
 
Les spécialistes
 
 Quick-Step
 
Avec Nicky Terpstra, Yves Lampaert, Stybar, Gilbert et Sénéchal, Quick-Step aligne l'équipe qui a fait exploser le GP de l'E3. Ils peuvent dominer la course et lancer n'importe lequel de ces coureurs à l'avant en gardant Viviani au chaud pour le sprint massif.
 
 GVA
 
Comme à l'E3, le Belge doit défendre son titre. Il est clairement moins à la fête que l'année dernière, mais garde le statut de favori et sa troisième place de vendredi est rassurante.
 
 Oliver Naesen
 
Comme son ami Van Avermaet, Naesen a rassuré ses fans vendredi. Il devra être offensif et tenter de faire sauter le verrou des équipes de sprinters s'il veut briller.
 
 Sep Vanmarcke
 
Pas mal de monde, dans la presse flamande,  avait pointé Sep Vanmarcke comme favori pour l'E3. Les faits de course et la tactique Quick-Step ont rendu la tâche très difficile et la victoire impossible. Sep pourrait prendre sa revanche à Wevelgem s'il prend le départ.
 
 Gianni Moscon
 
Huitième de l'E3, Gianni Moscon tourne autour d'un bon résultat depuis le début de saison avec beaucoup d'accessits à son actif. On peut l'imaginer prendre la roue d'un attaquant ce dimanche et venir enfin conclure une première victoire. C 'est le joker du jour.
 
 
 
 
 
 

 

Commentaires