Les favoris pour le GP Industria & Artigianato de Larciano

Dans le panel des 15 courses du Fantaclassics et au regard de la liste des participants 2018, le GP Industria fait figure de parent pauvre. En comparaison, même la Flèche Brabançonne ou le GP de l'Escaut ont l'allure d'un monument. Toutefois, si on fouille un peu les stats et les records, on y trouve, comme au fond d'un vieux grenier, des trésors d'une autre époque, sous forme de podiums qui n'ont rien à envier à des courses bien plus prestigieuses : Y figurent pléthore de champions des sixties et seventies, de Bitossi à Baronchelli en passant par Gimondi, Francesco Moser, De Vlaeminck, Merckx ou autre Giuseppe Saronni. Dans un passé plus récent, Di Luca, Garzelli, Cunego, Nibali et Pozzato ont tous accroché la course à leur palmarès et illustrent une tendance  qui faisait office de loi absolue jusqu'à l'année dernière : Il y a souvent trois, très souvent deux, et toujours au moins un Italien sur le podium du GP de Larciano. 

Un top 10 de favoris

 Adam Yates: Double lauréat et vainqueur sortant de l'épreuve, le coureur britannique de la formation australienne pourrait devenir le premier  à remporter l'épreuve 3 fois depuis que la course a changé de nom en 1977 et égaler le record de Franco Bitossi, tous formats confondus.

 Giovanni Visconti: Un peu vieillissant mais spécialiste de ce genre de course, le coureur de la Barhain pourrait aller chercher un troisième podium et une première victoire sur le circuit de Larciano, s'il arrive à accrocher le bon wagon. 
 
 Francesco Gavazzi: septième de l'édition précédente, Gavazzi pourrait faire parler sa pointe de vitesse s'il arrive à accrocher, comme Visconti, le groupe des meilleurs.
 
 Rafal Majka & McCarthy: Sur papier, le Polonais est sans doute, avec Yates, le meilleur grimpeur du peloton présent au départ. Si les jambes et la motivation sont au rendez-vous, il pourrait être à son avantage dans le montée du circuit final, bien que les courses d'un jour, c 'est pas vraiment sa spécialité et que son rôle se bornera peut être a aider Mc Carthy qui a lui aussi de bonnes chances de s'illustrer sur un tel parcours.
 
Nicola Bagioli: En grande forme en ce début de saison , le très jeune espoir italien pourrait créer la sensation. Quatrième au Trofeo Laigueglia, et toujours dans le coup au tour du Haut Var, c 'est un des coureurs à suivre sur ce GP .    

Matteo Busato: Peu connu du grand public comme Bagioli malgré sa deuxième place dans une étape du Giro, Busato n'en demeure pas moins un client potentiel sur un tel parcours et sa récente troisième place au Trofeo Laigueglia prouve qu'il est en forme. 
 
 Daniel Martinez: Le Colombien reste sur un très bon Colombia Oro y Paz, et malgré son jeune âge, pourrait être un outsider intéressant sur cette course et surprendre les favoris, en succédant à Uran sur le podium.
 
 Marco Canola: Comme ses compatriotes Busato et Bagioli, Canola aime ce genre de course. Il a une bonne pointe de vitesse...et s'il accompagne les meilleurs grimpeurs, il pourrait signer un 9ème succès professionnel.
 
 Simon Clarke: Vainqueur de l'épreuve en 2016, il mérite sa petite  étoile et doit croire en ses chances de rééditer la performance .
 
 Giulio Ciccone: Le jeune grimpeur de chez Bardiani est le sixième Italien et dernier choix de cette liste. Son début de saison prouve qu'il est dans le coup, et il pourrait signer une deuxième victoire pro sur le sol italien après sa superbe victoire d'étape au Giro 2016.

 

L'énigme Nibali: Notre correspondant favori de Triestre nous souffle dans l'oreillette que le squale pourrait prendre le départ! Si tel était le cas, il deviendrait, sans l'ombre d'un doute, l'homme à battre.

Commentaires