Articles

Fantavuelta 2016, le sacre annoncé de Team Vuelta

La Vuelta España 2016 s'est terminée ce dimanche par l'habituel sprint massif de Madrid et la victoire de Magnus Cort Nielsen. Nairo Quintana remporte quant à lui le maillot rouge final et succède ainsi à Fabio Aru au palmarès du tour d’Espagne, alors que Chris Froome doit se contenter d'une deuxième place pleine de regrets.

Les points du classement final n'ont logiquement pas changé la hiérarchie de la Fantavuelta, avec une première grande victoire pour Lucas the Epic et sa Team Vuelta. La Gitane prend la deuxième place et se console avec la victoire de la Fantaleague, alors que An Geansai Dearg résiste au retour de Xipho3 et monte sur la troisième marche du podium.

Si la Vuelta a été passionnante et a offert quelques étapes mémorables, la Fantavuelta a offert moins d’émotions, puisque les trois coureurs ayant rapporté le plus de points, à savoir Nairo Quintana, Chris Froome et Alejandro Valverde, ont très vite décidé du sort de la course.

Quelques conclusions sur ces trois semaines espagnoles sous forme de top et de flop.

12 sep 16
12

Pierre Latour savoure, Quintana définitivement promu roi !

Magnifique performance du très jeune et plus que prometteur Pierre Latour qui s’adjuge l’étape au terme d’une journée folle. Il devance au sommet de L’Alto de Aitana le toujours bien malheureux Darwin Atapuma et le nouveau maillot vert, Fabio Felline.

11 sep 16
9

Froome domine le CLM et relance la Vuelta

Chris Froome a remporté le contre-la-montre de Javea en livrant une prestation exceptionnelle qui lui a aussi permis de reprendre plus de deux minutes à Nairo Quintana au classement général. Jonathan Castroviejo et Tobias Ludvigsson terminent respectivement deuxième et troisième de l'étape. Mis à part Froome qui était sur une autre planète, les autres leaders du général se sont plus ou moins neutralisés. Contador termine huitième de l'étape à 1'57, mais ne prend que 19 secondes à Quintana, onzième. Comme on pouvait s'y attendre, El Pistolero ravit la troisième place du général à Esteban Chaves qui a eu l'honneur de se faire double par une mobylette du nom d Froomey. Andrew Talansky réalise aussi une belle opération, puisqu'il prend la septième place du jour et monte à la cinquième place du classement général. Un classement général dans lequel Samuel Sanchez n'apparait plus dans les premières places, puisque le coureur BMC a lourdement chuté et termine en larmes à plus de six minutes du vainqueur.  

La dernière étape de montagne pourrait donc encore une fois changer la situation dans la lutte pour le maillot rouge. Froome n'est plus qu'à 1'21 de Quintana, il devra tenter quelque chose. Contador reste loin, à 3'43, mais il tentera surement quelque chose. Les autres risquent plus de vouloir consolider leur places au classement général ou, pour ceux qui sont déjà loin, d'aller chercher une dernière victoire de prestige.

La victoire de Froome relance évidemment les fantateams ayant le britannique comme fer de lance. Xipho3 remporte l'étape grâce à la triplette Quintana-Froome-Contador associée à Fraile et De la Cruz et s'annonce comme un de protagonistes du sprint final pour le fantamaillot rouge. La Gitane termine deuxième et tente de s'approcher du leader Team Vuelta avec Talansky. La Polska Team monte sur la troisième marche du podium, exulte pour enfin avoir son trio Quintana-Froome-Contador sur le podium et en oublie presque que sans l'abandon de Kruijswijk, ça aurait pu être son année.

10 sep 16
0

Succès de Magnus Cort Nielson, avant le grand sprint final

Le danois Magnus Cort Nielson a remporté la plus importante victoire de sa jeune carrière en s'imposant au sprint à Gandia devant Niklas Arndt et Jempy Drucker. La 18ème étape offrait une dernière possibilité pour les sprinters avant les deux étapes qui décideront du classement général final de la Vuelta. Avec les fortes chaleurs en prime, les coureurs n'avaient visiblement pas trop envie de se bagarrer et l'échappée d'un petit groupe comprenant entres autres Louis Vervaeke et Pierre Rolland a facilement été maitrisée par les équipes intéressées par un sprint massif comme la Bora-Argon ou la Team Giant. Mais c'est finalement le jeune coureur de l'Orica Bike-Exchange qui l'emporte, devant un Niklas Arndt très déçu et un Jempy Drucker qui confirme son bon état de forme. Pas de changements au classement général avant le contre-la-montre qui par contre, pourrait bien ré-ouvrir les jeux avant la grande bagarre de samedi.

La victoire du jour à la Fantavuelta revient à la team En Chancletas qui marque 290 points grâce aux points de Niklas Arndt, Daniele Bennati, Esteban Chaves et Chris Froome. I Cannibali prend la deuxième place du jour avec Jempy Drucker, alors qu'El Diablo monte sur la troisième marche du podium grâce notamment à la dixième place du bon plan Lorenzo Manzin. Les teams du haut du classement général se neutralisent pour le moment, mais les attaques pour aller chercher la victoire ne devraient pas tarder. Par contre, on notera que la bagarre pour un bon classement sera passionnante, avec pas moins de dix équipes regroupées en moins de 300 points se pressant aux portes du top-10.

9 sep 16
0

Vas-y Franck(ie), c'est bon…!

On espérait dans nos rêves les plus fous qu'un scénario identique à celui de ce week-end se produise à Penyagolosa ce mercredi. D'autant que la journée de repos n'avait pu faire que du bien à des organismes qui n'ont eu cesse de souffrir jusqu'à présent. Cette 17ème étape nous offrait tout de même un profil plus que vallonné et une ascension finale, relativement courte, mais extrêmement pentue. Le suisse Matthias Franck a déjoué tous ces plans et s'impose en costaud au terme d'une échappée fleuve qui, pour une fois, aura mis beaucoup de temps à se dessiner. L'helvète est parvenu à lâcher l'Italien, Dario Cataldo, à deux kilomètres du sommet et s'octroie, avec un plaisir non dissimulé, la bise des charmantes hôtesses. Ses deux dauphins se nomment Leopold Konig et, une fois de plus, assurément pas la dernière, le nouvel hollandais volant, Robert Gesink. Malgré de multiples mais timides tentatives d'attaques, les favoris, eux, se sont neutralisés et terminent tous les quatre dans le même temps.

A la FantaVuelta, les trois mousquetaires, Team Vuelta, Gitane et An Geansai Dearg croisent toujours le fer en tête de peloton mais voient désormais, avec une pointe d'incertitude, la menace du retour imminent d'un groupe de poursuivants en chasse patate se rapprocher tout doucement d'eux. Tempesta s'adjuge l'étape devant Inflatable Guitars Rock et Pius Team.

8 sep 16
0

ONCE, histoire d'une équipe qui y voyait clair

Un des maillots à remporter lors de la Fantavuelta 2016 est le maillot de l’équipe ONCE-Eroski de 2003. L'autre prix est un maillot de la Team Telekom de la même année. Le maillot de l'équipe ONCE avec le bonhomme à la canne se reconnait parmi des milliers. On l'oublie parfois, il était bien jaune et non rose, comme la version utilisée lors du Tour de France pour ne pas le confondre avec la tunique de leader de la Grande Boucle. Un maillot jaune derrière lequel l'équipe espagnole courra d'ailleurs sans succès tout au long de ses 14 années d'existence. Retour sur l'histoire d'une des plus importantes équipes des années '90 et de son charismatique mais ambigu patron Manolo Saiz.

6 sep 16
5

Vivement dimanche… Jempy!

Après un week-end riche en rebondissements, le peloton pouvait reprendre son souffle sur cette 16ème étape qui ne comprenait qu'une seule difficulté répertoriée, l'Alto Castillo de Morella. Malgré une chaleur intense, la chance était donc belle pour les sprinters désireux de se rappeler à notre bon souvenir. Et ils n'ont pas laissé passer l'opportunité de se montrer, même si les fuyards du matin leur ont tout de même offert une belle résistance. C'est le rusé Jempy Drucker qui s'offre le bouquet du vainqueur et par là-même, son premier succès en Grand Tour. Il devance Rudiger Selig et Nikias Arndt, deux autres flèches qui n'avaient guère eu encore l'occasion de se mettre en valeur jusqu'ici. Nairo Quintana conserve, lui, très logiquement sa tunique de leader. Place à la journée de repos ce mardi, avant d'attaquer la dernière ligne droite de cette Vuelta passionnante.

A la FantaVuelta non plus, les choses n'ont guère évolué. Team Vuelta mène toujours la danse devant Gitane et An Geansai Dearg. Par contre, cette nouvelle donne, et Jempy Drucker, permettent à I Caniballi de remporter l'étape du jour, devant Ipanema et El Diablo, qui, avec 5 coureurs dans le top6, se permet le luxe, sans le vainqueur, de s'octroyer une place sur le podium devant un Miguel InduBreckx dépité.

6 sep 16
2

Une étape légendaire!

Si l'étape pyrénéenne de samedi avait offert un spectacle exceptionnel, celle de dimanche entre Sabiñanigo et Sallent de Gallego a été tout aussi extraordinaire. Et ce, grâce à Alberto Contador et Nairo Quintana qui ont attaqué dès le septième kilomètre de la course en compagnie de plusieurs équipiers et d'autres attaquants se trouvant au bon endroit et au bon moment. C'est un d'entre eux, Gianluca Brambilla, qui remporte l'étape du jour devant le maillot rouge Nairo Quintana qui a réussi à prendre près de trois minutes à Chris Froome. Le leader de Sky reste malgré tout deuxième du classement général. Un classement général qui a subi pas mal de chamboulements suite à cette étape de montagne courue à une moyenne de près de 40 km/h! Et ce chamboulement mélange évidemment les cartes de la Fantavuelta, car les équipes de tête ayant le trio Quintana-Froome-Valverde sont soudainement en perte de vitesse. C'est d'ailleurs Xipho3, une équipe avec Quintana, Froome, Contador, De la Cruz et Fraile, qui remporte l'étape du jour devant Plus Team et Bjorn Borg.

5 sep 16
1

Robert Gesink déploie ses ailes et dompte l’Aubisque !

L’étape reine de cette Vuelta promettait l’enfer et elle n’a pas dérogé à la règle. Avec pas moins de trois ascensions de cols de première catégorie et une montée finale de 16,5 kilomètres à 7,1% de moyenne, le peloton était attendu au tournant après cette journée de repos improvisée. Et c’est le revenant hollandais, Robert Gesink, qui s’est adjugé, de fort belle manière, cette prestigieuse victoire, devant le nouveau maillot à pois, Kenny Ellisonde et Egor Sillin.

4 sep 16
3

Victoire de Valerio Conti lors du jour de repos improvisé

L'italien Valerio Conti a remporté sa première victoire sur un grand tour au terme d'une étape marquée par une échappée qui est arrivée avec une avance record de 33 minutes sur le peloton. Du jamais vu! Le peloton avait donc décidé de se concéder une journée de repos supplémentaire avant la grande bagarre des Pyrénées. L'échappée de 12 coureurs complètement inoffensifs au classement général était l'occasion parfaite pour passer une journée de cyclotouriste dans les campagnes basques et de Navarre. Il faut dire qu'à part Sergey Lagutin, le vainqueur de la 8ème étape, et Cesare Benedetti, les attaquants du jour n'étaient pas les habituels baroudeurs qu'on a vus depuis le début de la Vuelta. Jelle Wallays, Stephane Rossetto, Michael Gogl, Romain Cardis, Gatis Smukulis, Danilo Wyss, Tom Stamsnijder… il y avait du coureur low-cost dans l'échappée du jour.

C'est finalement le jeune talent italien Valerio Conti qui a montré ses qualités de grimpeur-puncheur dans les 20 derniers kilomètres pour s'imposer en solitaire devant Danilo Wyss et Serguey Lagutin. Le peloton est arrivé pépère 33 minutes après. On notera que même si le groupe n'a pas sprinté et a franchi la ligne avec le sourire, Alejandro Valverde a mine de rien donné un petit coup de rein, histoire de franchir la ligne en premier et prendre la 13ème place. Sacré Imbatido…

La victoire du jour à la Fantavuelta revient à la team I Cannibali, une des deux équipes à avoir misé sur Valerio Conti. Elle devance la Polska Team qui fête l'exploit de Danilo Wyss et la Team Vuelta qui continue d'engranger des points avec ses leaders du général.

3 sep 16
0

Pages