La victoire de Jungels le puncheur

Bob Jungels a remporté la 15ème étape arrivant à Bergamo en s’imposant au sprint devant Nairo Quintana, Thibaut Pinot et tous les autres leaders de ce Giro. Le « petit Tour de Lombardie » s’est couru à un rythme infernal et malgré quelques tentatives d’attaques, ce sont les leaders du général qui se sont disputés la victoire d’étape. Ils pourront maintenant profiter d’une journée de repos méritée avant le plat de résistance de la troisième semaine. Au Fantagiro, 1st Giro… s’impose avec un nouveau score très élevé devant Buckler VC et Ejac de Boules. Premio défend sa première place au général avec panache, mais 1st Giro… revient dangereusement.

La quinzième étape du Giro avait une petit gout de Tour de Lombardie, avec la montée du Selvino et l’arrivée dans les rue de Bergame qui ont vu il y a quelques mois la victoire d’Esteban Chaves, la première d’un coureur colombien dans une classique monument. Le profil de l’étape semblait parfait pour une longue échappée qui pouvait faire le bonheur des baroudeurs, mais malgré un beau groupe ayant pris la poudre d’escampette, le peloton n’a pas laissé les attaquants du jour prendre trop d’avance, les équipes des leaders, notamment les Orica Scott, ayant des idées derrière la tête pour ce final insidieux. Malgré une frayeur pour Nairo Quintana, chuté dans la descente du Selvino, tout comme Formolo, le groupe s’est retrouvé groupé aux pieds du mur menant vers le haut de la ville de Bergame. Bob Jungels a mis une première accélération qui a dans un premier temps fait croire que le Luxembourgeois pouvait s’envoler vers la victoire en solitaire, mais Pozzovivo et Nibali d’abord, Quintana, Pinot, Yates, Mollema et Dumoulin ensuite, sont revenus sur la tête de la course et se sont disputé la victoire d’étape. Le maillot blanc a réglé tout le monde au sprint comme on pouvait s’y attendre et s’impose finalement de manière méritée. La surprise est plutôt venue de Nairo Quintana qui n’a pas réussi à égaler son compatriote Chaves, mais a malgré tout pris une belle deuxième place et 4 secondes de bonification. Lundi, le peloton se reposera avant d’entamer la semaine infernale dans le Dolomites.

Dès mardi la question que tout le monde se pose trouvera une première réponse : comment réagira Tom Dumoulin lorsque les routes dépasseront les 2000 mètres d’altitude.

Lorsque tous les favoris du général terminent dans les premières places du classement de l’étape, les fantamanagers sentent que c’est peut-être leur jour de gloire. « J’ai trois coureurs dans le top-5 de l’étape ». « Moi j’en ai quatre dans le top-10 ». « Moi j’en ai que deux, mais les deux premiers ». Finalement, c’est 1st Giro… qui remporte sa troisième victoire d’étape avec 672 points obtenus grâce à Jungels, Dumoulin, Quintana et Nibali. Buckle VC termine deuxième du jour avec Jungels, Dumoulin, Pinot et Pozzovivo, alors qeu Ejac’ de Boule prend la troisième place grâce à ses cinq atouts : Jungels, Quintana, Nibali, Yates et Kruijswijk. Alors qu’on pensait que le leader du général Premio allait commencer à peiner sans pouvoir compter sur sa paire de sprinters, il résiste avec panache grâce à ses deux seuls leaders du général, Jungels et Dumoulin. Mais 1st Giro… n’est plus qu’à 78 points alors qu’un beau groupe de 5 fantateams s’est formé derrière eux et attendra les premières défaillances pour partir en contre-attaque.

Le bon plan du jour

Bob Jungels avait déjà réussi son Giro en passant plusieurs jours en maillot rose et les 23 managers qui avaient misé sur le jeune luxembourgeois avaient déjà largement rentabilisé l’investissement de 28 millions. Mais grâce à cette première victoire d’étape, le butin de Jungels dépasse déjà les 1300 points. Il va peut-être souffrir des les Dolomites et la victoire du classement des jeunes n’est pas garantie, mais Jungels va encore ramener des points et il risque bien d’être décisif dans la lutte pour la victoire au Fantagiro.

Le mauvais plan du tour

Une étape ressemblant à une classique vallonnée pouvait sourire aux rares spécialistes des courses ardennaises présents sur ce Giro. Parmi eux, Rui Costa faisait figure de favori, ayant en plus une liberté plus grande par rapport aux leaders du classement général. Mais le Portugais a souffert dès les premières difficultés et termine finalement 58ème à près de neuf minutes du vainqueur. Les six fantateams qui ont dépensé 41 millions pour l’ancien champion du monde doivent à présent espérer qu’il sauve son Giro avec un baroud d’honneur dans les montagne afin d’augmenter son maigre butin de 108 points. Mais même cela ne suffirait pas à en faire un investissement rentable.

Commentaires

...oui, à 78 points du trône

Portrait de piticoujou
...oui, à 78 points du trône mais bon... avec Poulidor comme identifiant visuel, hein... finir deuxième serait plutôt normal :-) Enfin bon, c'est rare pour moi d'y croire encore avant d'entamer une troisième semaine. @ mes voisins Lucho, Lannister, Polska, Tutto Bene: ce sera champagne dans mon bureau dans 8 jours au cas où... Et si la victoire est pour l'un d'entre vous ce sera champagne quand même :-) Rien à voir, mais c'est quoi le record de victoires d'une fantateam sur un fantatour ? Avec 3 je suis proche ? (attention, je frise la crise d'égo, là ;-)

A votre avis... Est ce que

A votre avis... Est ce que Jungels peut lancer des attaques dans cette troisième semaine et terminer sur le podium.. Il n'ya que 2'05 avec Pinot qui est troisème... Est ce que Nibal pourrait s'écrouler et se prendre 3 min par exemple. Et Yates? Bref.. Quel est l'état des troupes pour cette troisième semaine?

Je ne pense pas que Jungels

Portrait de Git4n
Je ne pense pas que Jungels puisse prendre du temps dans la haute montagne...hier c 'était typiquement une étape pour lui...mais demain il va à mon avis avoir du mal à rester avec les meilleurs...alors les distancer me semble vraiment peu probable...mais qui sait.. il est tellement épatant... pour les autres, dans ce giro , tout est possible...Dumoulin semble hyper costaud et lui reprendre 3 minutes (faudra au moins ça ) avant le clm du dernier jour parait très peu probable...la vraie question c 'est : qui va craquer!?

Probablement parce je ne le

Portrait de FURUPU
Probablement parce je ne le souhaite pas, mais je ne crois pas à un bouleversement de la hiérarchie. Je pense que Jungels va souffrir du mal de l'altitude et que Nibali n'a plus tout à fait les moyens de ses ambitions. Seul Zakarin me paraît en mesure de jouer les trouble-fêtes. Autre question cruciale, qui de Landa ou de Rolland va enfin réussir son coup ? Mais cette question ne concerne vraiment que Touzeti et moi...

@Furupu: j'espère que en

Portrait de piticoujou
@Furupu: j'espère que en effet que Niki Landa prendra la pole au moins une fois... @Polska: le craquage de Nibali, j'y crois moyen, les étapes à venir correspondent mieux à son profil et puis la troisième semaine lui réussi en général assez bien, Jaws prévoir que ce sera la semaine du requin... @Lannister: Je pense également que Dumoulin va perdre un peu ses ailes sur les cols à répétition qui s'annoncent (ou alors c'est qu'il est vraiment bien dop... pardon, qu'il est vraiment dans la forme de sa vie)... @Tutto Bene: c'est noté, plus que 2 étapes, donc... on va faire le nécessaire :-)

L'avantage, c'est que tout le

L'avantage, c'est que tout le monde va devoir se bouger. Les enchaînements de cols et l'altitude seront un facteur majeur et le jeu d'équipe risque d'être intéressant. Avec sa petite équipe, Dumoulin sera inévitablement et relativement vite isolé. Soit il est très fort et chapeau bas l'artiste, soit il nous fait une Dumoulin et nous rassure en confirmant qu'un excellent rouleur ne peut pas subito devenir le meilleur grimpeur.... A voir, en espérant que ça pète un peu dans tous les sens. Un Kruiswijk qui n'a plus grand chose à perdre a un beau petit coup à tenter si il est dans la même forme que l'année passée en 3ème semaine. Dommage juste que personne n'ait mentionné ce bon vieux Max Monfort... Demain, on saura !

Pour Jungels, ça risque d

Portrait de El Diablo
Pour Jungels, ça risque d'être dur cette semaine. Nibali et Quintana je les sens bien. On arrive sur leur terrain. Par contre, il faudra voir comment réagissent Dumoulin et Pinot lorsqu'ils sont à 2500 mètres d'altitude, L'étape de demain c'est vraiment du lourd. Après une journée de repos, il y aura des dégâts. Des gros dégâts.

...et là, après l'étape du

Portrait de piticoujou
...et là, après l'étape du jour et le strip-tease du leader du Giro, je me prends à rêver d'un titre pour l'article de demain: 'Rose devant, marron derrière'. Lucho, Eddy: cap' ou pas cap' ? ;-))

Pages