Le 1st Giro de Tom Dumoulin!

Au terme d’un suspens finalement assez relatif, Tom Dumoulin a remporté le 100ème Giro en prenant 1’24 à Nairo Quintana lors du contre-la-montre final entre Monza et Milan. Dumoulin ne gagne pas l’étape du jour, remportée par son compatriote Jos Van Emden, mais peux importe, il peut savourer ce premier sacre mérité. Le Colombien rate donc de peu le premier rendez-vous dans sa quête du doublé Giro-Tour mais résiste au retour de Vincenzo Nibali qui termine troisième à 9 secondes du Colombien.

Au Fantagiro, Piticoujou et sa team 1st Giro-it's alright, 2nd Giro-I'll lean right, 3rd Giro-hang on tight, faster-it's alright! obtiennent le succès final tant attendu. Une victoire acquise au terme d’un Giro presque parfait remporté avec un score impressionnant qui devient le nouveau record toutes compétitions confondues. Furupu Ichiban n’a rien pu faire pour inquiéter le leader et se console avec une très belle deuxième place alors que Touzeti résiste au retour de Forza Wieler et maintient sa troisième position.

Quelques chiffres pour résumer le Fantagiro 2017.

40

Comme les secondes qui séparent le troisième du Giro Vincenzo Nibali du maillot rose Tom Dumoulin. Pour retrouver trois coureurs dans la même minute, il faut remonter à 2005 et la victoire de Paolo Savoldelli devant Gilberto Simoni et José Rujano, une autre époque au cours de laquelle le Giro n’intéressait visiblement pas grand monde. Cette 100ème édition du Giro a été passionnante. Ceux qui ont investi pour montrer la course sur le web ou sur une jeune chaine de sport ont réussi leur coup, car il est vraiment rare d’avoir un suspens jusqu’aux dernières minutes de la course. A part les images des paysages de la botte, de la Sardaigne à Milan en passant par presque toutes les régions de la péninsule et les grandes montées qui ont construit la légende de la course, le Giro a aussi offert des images sportives qui resteront gravées dans les mémoires : la chute des Sky avant le Blockhaus et le courage suivi du drame de Geraint Thomas, le fameux arrêt-caca de Tom Dumoulin aux pieds du Stelvio, la folle descente de l’Umbrailpass le même jour avec le saut de Nibali au dessus de la flaque d’eau, le marquage à la culotte des leaders à Ortisei et la course poursuite par équipe improvisée dans les 15 derniers kilomètres de l’étape d’Asiago, et enfin, le mano-à-mano du contre-la-montre final. Le Giro100 aura aussi permis de découvrir les coureurs qui risquent de dominer le cyclisme dans les prochaines années, de Tom Dumoulin à Fernando Gaviria en passant par Bob Jungels, Jakub Marezcko, Adam Yates ou Davide Formolo. Bref, un vrai succès. Viva il Giro et espérons une course tout aussi spectaculaire pour le Tour de France.

2.939

Les points rapporté au Fantagiro par le grand vainqueur Tom Dumoulin. Le Néerlandais est évidemment le coureur le plus prolifique du peloton et est présent dans neuf teams du top-10 final. Seul Wobbly Weels TC rentre dans les dix premiers sans le Hollandais volant. Avec près de 70 kilomètres de contre-la-montre en plaine, le parcours du Giro convenait parfaitement à un coureur comme Dumoulin, mais encore fallait-il résister dans les montagnes, ce que Dumoulin a fait au delà de toute attente. D’ailleurs, sans son « problème » lors de l’étape du Stelvio, les jeux auraient été pliés depuis longtemps. Dumoulin mérite largement son maillot rose et surtout, il rompt la malédiction batave en devenant le premier néerlandais à remporter le Giro. Le futur nous dira si la malédiction a été rompue définitivement ou temporairement…

10.509

Les points obtenus par le vainqueur du Fantagiro 2017. On a déjà cité son nom en entier une fois, on ne va pas multiplier le supplice, mais la performance de 1st Giro… est de taille. Avant lui, la meilleure performance fantacycliste sur un grand tour était celle d’Eddy Breckx sur le Fantagiro 2014 avec 9072 points. Autant dire que Piticoujou a explosé ce record grâce à une formation presque parfaite : les trois premiers du général, plus un quatrième dans le top-10, le maillot du meilleur jeune et le maillot du meilleur grimpeur, six vainqueurs d’étape, un coureur à moins de 15 millions qui rapporte 1000 points et un coureur low-costs qui dépasse les 100 points. Avec un certain nombre de favoris ou outsiders coutant environ 30 fantamillions, la plupart des managers ont tenté de placer cinq coureurs importants dans leur équipes. Piticoujou a choisi une autre option et prenant uniquement quatre leaders mais les bons (Dumoulin, Quintana, Nibali et Jungels) plus des possibles outsiders ou chasseurs d’étape comme Landa, Fraile et Battaglin. Ciccone et Foliforov sont les seuls ratés, mais indolores. 1st Giro a dominé ce Fantagiro de fond en comble et n’a que eu peur de Fernando Gaviria ou d’un éventuel retour de Thibaut Pinot. Après plusieurs années de participation fidèle au Fantacyclisme, Piticoujou remporte son premier grand succès de la plus belle des manières. Bravo !

1.829

Comme les points obtenus par une des grandes révélations de ce Giro, Fernando Gaviria. Le Colombien a raté la première étape et l’objectif du maillot rose, mais est ensuite monté en puissance en remportant quatre étapes et le classement à points. Rarement un sprinter avait rapporté autant de points sur un Giro. Le futur du sprint s’appelle Fernando Gaviria et on se régale déjà de le voir batailler avec Peter Sagan pour le maillot vert au Tour de France.

102,67

Le ratio du coureur au meilleur rapport points/prix du Fantagiro, Lukas Pöstlberger. Le jeune autrichien coûtait 6 fantamillions et a rapporté 616 points. Il n’était pas un complet inconnu, mais de là à miser sur lui… D’ailleurs, personne n’aura le bonus pour avoir engagé le meilleur plan du Giro. Dans ce classement spécial, Pöstlberger devance une autre des révélations de ce Giro Jan Polanc (603 points pour 7 millions). Que le coureur d’UAE aille chercher une victoire d’étape, c’était dans l’ordre du possible, mais qu’il garde pendant plusieurs jours le maillot bleu, qu’il lutte pour le classement des jeunes et qu’il termine dans le top-15 du général, c’est plus surprenant. Bravo aux équipes Elgrancombo et DonW pour avoir flairé le bon coup. Ce n’était d'ailleurs pas facile d’aller chercher des bons plans sur ce Giro. Les échappées sont rarement allées au bout et les leaders ont souvent voulu se disputer la victoire d’étape, ce qui explique d’une certaine manière le score très élevé de toutes les fantateams. On notera d’ailleurs qu’il n’y a que quatre coureurs à un fantamillion dans les 20 meilleurs coefficients du Giro : Benedetti et Andreetta qui ont rapporté 60 points, le roi de l’échappée Pavel Brutt avec 55 points et le combatif albanais Eugert Zhupa avec 45 points.

9.817

Comme les points obtenus par le deuxième du Fantagiro, Furupu Ichiban. Avec un tel score, généralement on peu sortir le champagne deux jours avant l’arrivée. Mais Furupu est tout simplement tombé sur plus fort que lui. Dommage, car l’équipe était simple mais efficace : Dumoulin, Quintana, Pinot, Gaviria et Landa. A part quelques points obtenus par l‘intéressant Simone Petilli, les autres coureurs low-cost n’ont rien rapporté, mais ça n’aurait rien changé. Après une première année au cours de laquelle il a accumulé de l’expérience tout en luttant pour la gagne sur les classiques d’automne, Furupu obtient sa meilleure performance sur une fantacourse et quelque chose nous dit qu’il reviendra avec l’objectif de faire mieux.

4

Le nombre de fantateams qui obtiennent le bonus pour la Fantaleague en ayant marqué des points avec les neuf coureurs : Cima Coppi, Rocca Morice, El Diablo et Scarpo Team USCA. Par contre, il y en avait 15 autres qui n’attendaient plus qu’une petite 15ème place d’un Giulio Ciccone ou d’un Alexandr Foliforov pour atteindre ce bonus toujours difficile à obtenir.

9.215

Le score du troisième du Fantagiro 2017, Touzeti. Longtemps au coude-à-coude avec Furupu Ichiban à cause de la même combinaison de leaders (Dumoulin, Quintana, Pinot et Gaviria), le Touz a craqué sur la fin lorsque Landa a pris son envol alors que Pierre Rolland se contentait d’une victoire d’étape. Même si trois d’entre eux n’ont rapporté aucun point, la performance de terminer sur le podium du Fantagiro avec cinq coureurs français dans son équipe est quand même assez exceptionnelle.

12

Si on se fie aux lois de la probabilité et des statistiques, Maxime Monfort terminera 12ème du classement général du Giro 2018. En effet, le Belge réalise l’exploit de terminer pour la quatrième fois consécutive dans le top-15 du Giro : 14ème en 2014, 11ème en 2015, 15ème en 2016 et 13ème en 2017. Il ne lui manque plus que la 12ème place et l’œuvre sera parfaite. Le tout, évidemment sans jamais dépasser la barre des 100 points au fantacyclisme…

83

Comme le nombre de points rapportés par LE vrai mauvais plan du Fantagiro, à savoir Steven Kruijswijk. Le Néerlandais partait du Giro avec un statut de favori. Il coûtait 30 millions et a été engagé dans 38 fantateams. Tous les autres coureurs ayant un statut similaire ont fait leur part du boulot. Qui plus, comme Nibali, Jungels, Pinot ou Gaviria, qui moins, comme Adam Yates, Ilnur Zakarin, Mollema ou même Geraint Thomas, mais tous ont rapporté des points importants. Ce qui n’a pas été le cas pour le héros malheureux du Giro 2016. Visiblement touché aux côtes lors d’une chute sur le Tour du Yorkshire, Kruijswijk n’a pas pu se préparer au mieux pour la course rose. Il a tenu bon mais n’est jamais allé au delà de la 9ème place du général. Il a tenté de relancer son Giro dans l’étape du Stelvio, mais lorsqu’on a vu qu’il était incapable de suivre Landa et Hirt en montée, on a bien compris que Kruijswijk n’était pas le même qu’il y a 12 mois. Au final, il ne termine même pas la course et plafonne à 83 points. Pour 30 millions, on pouvait prendre n’importe qui et ça aurait mieux payé.

11.405

Comme les points qu’aurait obtenu la team idéale. Ironie de l’histoire, si on a rarement été aussi proche de cette team idéale au niveau des points obtenus, avec Pöstlberger, Polanc, Andreetta et Benedetti, elle n’était pas facile à deviner :

  • Tom Dumoulin – 50 fantamillions – 2929 points
  • Nairo Quintana – 56 fantamillioons – 2440 points
  • Bob Jungels – 29 fantamillions – 1868 points
  • Fernando Gaviria – 36 fantamillions – 1829 points
  • Mikel Landa – 13 fantamillions – 1000 points
  • Lukas Pöstlberger – 6 fantamillions – 616 points
  • Jan Polanc – 7 fantamillions – 603 points
  • Simone Andreetta – 1 fantamillion – 60 points
  • Cesare Benedetti – 1 fantamillion – 60 points.

26

Comme le nombre de commentaires postés après la publication de l’article sur la victoire de Quintana au Blockhaus le 14 Mai. Décidément, un Giro de tous les records. Merci à tous et rendez-vous sur le Tour de France.

Commentaires

Bravo à tous! La lutte est de

Portrait de Git4n
Bravo à tous! La lutte est de + en + âpre pour entrer dans les points ... et faire un top 10 devient un bel exploit. Alors gagner...bravo piticoujou! On attend avec impatience le départ de la grande boucle! De nouveaux noms a coucher dehors, de nouveaux maillots ( j y travaille), de nouveaux concurrents (n hésitez pas à inviter vos amis , votre famille etc...) un nouveau serveur (merci Tutto bene) et de nouveaux articles passionnés et passionnants (Merci Eddy et Lucho) et ,qui sait, peut-être même le retour de "dans l 'oreillette" :D

Que dire pour cette première

Portrait de piticoujou
Que dire pour cette première victoire après tant d'années d'échec?... Merci aux producteurs/scénaristes/techniciens de cette saga fantacycliste Lucho-Eddy-Alain... Merci aux fantamanagers assidus, bavards et chambreurs (Git4n, Lannister, Wieler, Polska, Furupu, arc164 même si on sait pas qui c'est, et tous les autres)... Spéciale dédicace à la filière limousine boumboum87 et mvp99 (yo bro ! tu as eu le jaune, je prends le rose). Bien vu Our Frank, le nom de ma fantateam est effectivement tiré de ceci: https://www.youtube.com/watch?v=4nDvA1pqP0U Allez, rendez-vous très vite pour le fantatour de France ! Le plus dur sera de confirmer, après avoir gagné grâce à un bob bien affûté et à une moto mal garée...

Trop fort, j'ai fait mieux

Portrait de FURUPU
Trop fort, j'ai fait mieux que Tibopino, je suis sur la boite ! Faut dire que j'avais moins de pression que lui, moi, je n'ai jamais cru la victoire finale possible car Piticoujou était injouable ! Bravo et respect à toi pour ta stratégie audacieuse : tenter l'impasse totale sur les sprinteurs, j'aurais pas osé. Merci du fond du cœur aux réalisateurs et acteurs de cette passionnante saga. On remet ça quand vous voulez !

Bravo piti, vive l'oreillette

Portrait de Tutto Bene
Bravo piti, vive l'oreillette et content de partager tt ca avec tjs plus de monde :) et tant qu'on est dans l'émotion, ici un ptit lien vers l'autre moment du weekend: les au-revoirs de TOTTI https://youtu.be/YOiDnaFdxfc

Bravo Coujou, incontestable

Bravo Coujou, incontestable et incontesté beau vainqueur, qui plus est, avec un record de points battu! Respect ! Il va dorénavant te falloir gérer la pression, celle qui fait parfois d'un fantacyclique champion, un simple anonyme du fantapeloton. Bravo à tes (mal)heureux dauphins également, la bataille fut rude et épique. Merci les gars, ce Giro est un bon cru, même si, c'est relatif évidemment, j'aurais aimé voir un peu plus de spectacle en montagne. Faire une fois bien pèter le bazar, le parcours s'y prêtait à merveille, mais bon...N'est pas Pantani qui veut... Et si ce n'est quelques trop peu nombreuses banderilles, le spectacle sur la route n'a pas toujours été dingue. Ca n'enlève en tout cas en rien les performances de tout un chacun. Merci à la team Fantacyclique qui finira par faire de ce site un incontournable parmi les incontournables, c'est du beau boulot. Rendez-vous dans 3 semaines. PS : Ce Gaviria, quand-même, limite pathétique le peil ... ;o)

Pages