Festival des Mitchelton-Scott sur l’Etna

Grande démonstration de force de la part de l’équipe Mitchelton-Scott sur la montée de l’Etna. Les deux co-leaders de l’équipe, Esteban Chaves et Simon Yates, ont en effet franchi la ligne d’arrivée ensemble, avec le victoire d’étape et le maillot de la montagne pour Chaves et le maillot rose pour Yates. 
Une journée de records au Fantagiro, avec des scores qui en laisseront rêveur plus d’un…
 

L’étape a été marquée par une grande échappée qui a mis du temps à se former, mais qui était finalement composée de beaux noms comme Chaves, Henao, Ciccone, Hermans, De Marchi, Gesink ou De la Cruz. Le peloton n’a évidemment pas laissé trop de temps aux attaquants, mais grâce au remarquable travail de l’équipier de Chaves, Jack Haig, l’échappée a entamé la montée de l’Etna avec un peu plus d’une minute d’avance sur le groupe des favoris. Pendant que Chaves s’envolait en solitaire, les leaders se sont livrés une gentille bataille, avec Pozzovivo, Pinot, Bennet et Yates parmi les plus pimpants et Dumoulin, Froom, Lopez et Aru un peu plus dans le dur. Le seul capable de finalement placer une attaque concrète a été Simon Yates qui est parti à 1.5 kilomètre de l’arrivée pour rejoindre son équipier et franchir la ligne à la façon Hinault-Lemond.  Les autres favoris arrivent finalement dans le même temps, à 17 secondes des Mitchelton-Scott, avec quelques exceptions quand même : Michael Woods et Betancur concèdent 30 secondes, Rohan Dennis limite la casse mais perd ‘38 et le maillot rose, Woet Poels a été lâché assez tôt et termine à 3’07 du vainqueur, alors que Davide Formolo a payé les efforts fournis pour revenir après une chute et termine l’étape avec plus de 5 minutes de retard.

Le Giro est donc entré dans le vif du sujet. L’équipe Mitchelton-Scott récolte les fruits d’une tactique audacieuse mais cohérente et pourra encore faire très mal avec sa paire de leaders. Surtout s’ils gardent leur forme actuelle. Les leaders qui semblaient avoir plus de mal, notamment Froome et Aru, s’en sortent finalement bien, et sont à présent presque tous dans le top-10 du général.

Avec la première arrivée en montagne, les fantateams se sont régalées en plaçant plusieurs leaders dans le top-10 de l’étape et du général. A ce jeu, la team Still Cyclo after all these years, explose le record de points sur un jour en prenant des points avec les trois premiers, le cinquième et le septième de l’étape (Chaves, Yates, Pinot, Pozzovivo, Carapaz), les trois premiers du classement de la montagne (Chaves, Yates, Pinot), le meilleur jeune (Carapaz) et quatre coureurs dans le top-10 du général. Un feu d’artifice comme tous en rêvent… Malgré un score exceptionnel de 740 points Breddy Eckx termine à 30 points du vainqueur du jour, alors que Antiweintraub monte sur la troisième marche du podium avec 734 points. Mais toutes les équipes ont fait beaucoup de points, même si les combinaisons n’étaient pas toujours parfaites. Du coup, Ipanema reste en tête du classement général, mais voit revenir dans son sillage un beau groupe ayant les duos Yates-Chaves ou Yates-Dumoulin comme armes principales.

Après une étape pour sprinters en Calabre ce vendredi, le Giro nous offrira encore deux arrivées en altitude ce week-end. Des nouveaux records de points en perspective…

 

Le bon plan du jour

Un réel prétendant au podium d’un grand tour qui coûte 15 fantamillions, c’est relativement rare. Si le prix d’Esteban Chaves était aussi bas, c’était essentiellement à cause de la mauvaise année 2017 et d’un début de saison assez discret. D’ailleurs, on ne savait pas si Chaves allait être très compétitif en Italie et s’il allait redevenir celui de 2016. Il s’était montré lors des premières étapes en Sicile et a pris le risque de partir dans l’échappée matinale pour chambouler les stratégies classiques des autres équipes. Il aurait pu perdre beaucoup, mais grâce à une gestion intelligente de ses efforts dans la montée finale et un dernier coup de pouce de son équipier Yates, il remporte une belle étape tout en endossant le maillot du meilleur grimpeur et en montant à la troisième place du général. Il est peut-être un cran en dessous de Yates et il faudra voir s’il ne va pas se sacrifier à un moment donné, mais des tactiques d’équipe aussi audacieuses et agressives, on en redemande.

Le mauvais plan du tour

Woet Poels pouvait être une alternative valable chez Sky en cas de défaillance de Chris Froome. Il pouvait aussi juste profiter de la force de son équipe pour terminer avec les meilleurs, comme cela se passe souvent au Tour de France. C’est probablement ce que se sont dit les 11 fantamangers qui ont dépensé 33 millions pour obtenir les services du Néerlandais. Mais de manière assez surprenante et peut-être à cause des conséquences d’une chute plus tôt dans l’étape, Poels a été lâché dans la montée finale alors que le groupe des favoris comptait encore une trentaine d’unités. Il perd plus de trois minutes et pourra à présent se consacrer à 100% à son rôle de lieutenant de luxe et mettre de côté toute ambition personnelle. Dommage.

 

Commentaires

...bientôt on aura le résumé

Portrait de Wieler
...bientôt on aura le résumé avant l'arrivée ;-)...Bravo Lucho...Pour info c'est quoi le record de points sur une étape de Fanta Grand Tour ? Et quelle honneur d'être sur le podium devant le cannibale :-)