La renaissance de Froome dans le Zoncolan

Chris Froome s’est relancé dans la course au maillot rose en remportant l’étape du Zoncolan. Le leader de la SKY a devancé de quelques secondes Simon Yates, alors que Domenico Pozzovivo, Miguel Angel Lopez, Tom Dumoulin et Thibot Pinot perdent un peu plus. La terrible montée du Zoncolan nous a offert un beau duel entre les favoris du Giro, tout en livrant quelques conclusions, comme la définitive sortie de Fabio Aru de la lutte pour le classement général. Avec un pente aussi raide et donc une vitesse très réduite, les écarts n’ont pas été trop importants, même si certains leaders, notamment Richard Carapaz ou Rohan Dennis, ont perdu plus de 2 minutes. Grâce à cette victoire, Chris Froome remonte à la cinquième place du général, même s’il est encore loin d’un Simon Yates de plus en plus impérial. On notera aussi que Miguel Angel Lopez endosse enfin le maillot blanc et que la les Bennet, Woods, Bilbao, Carapaz et Konrad semblent au même niveau et se livreront une belle bataille pour les places dans le top-10 du général. 

Au Fantacycling, la victoire du jour revient à la team Vino For Ever, grâce au quatuor formé par Yates, Pinot, Pozzovivo et Lopez. Freddy Eckx reprend quant à lui la tête du général, mais la situation reste très indécise, avec plusieurs teams qui peuvent compter sur des combinaisons intéressantes, mais dont aucune n’est encore sortie du lot.

Le bon plan du jour

En réussissant à rester pendant 2 kilomètres avec Simon Yates et Miguel Angel Lopez alors que derrière, Thibot Pinot souffrait dans les pentes du Zoncolan, Domenico Pozzovivo a fait la bonne opération du jour en montant à la troisième place du général. Le grimpeur de poche n’est pas une surprise, mais il a le mérite de repayer la confiance que 40 fantamanagers lui ont donné. Etant capable de faire de très bonnes prestations en contre-la-monte, comme à Jérusalem, il pourrait profiter de la dernière semaine pour marquer un peu plus le Giro de son empreinte. C’est tout ce qu’on lui souhaite, lui qui n’est finalement jamais monté sur le podium d’un grand tour.

Le mauvais plan du tour

En perdant plus de deux minutes sur les meilleurs dans le Zoncolan, Fabio Aru a définitivement mis une croix sur ses ambitions de podium à Rome. Désormais treizième du général, le Sarde a confirmé que sa préparation visant à être au top dans la dernière partie du Giro n’a pas tout à fait fonctionné. Aru est encore bloqué à 23 points et quoi qu’il arrive, qu’il réussisse à gagner une étape ou à remonter au général, il ne pourra plus rapporter assez de points pour être rentable. Ses défaillances ont fortement pesé sur le Fantagiro, car Aru a plus ou moins foutu en l’air les plans de 81 fantateams qui avaient lâché 47 fantamillions et espérant un nouvel envol du chevalier des quatre maures.  

 

Commentaires