Wellens, favori et vainqueur à Caltagirone

Tim Wellens a confirmé qu’il est un de nouveaux hommes forts du peloton pour les arrivées en côte, en s’imposant nettement devant Michael Woods et Enrico Battaglin à Caltagirone. La première étape en Sicile a été moins mouvementée que prévu et elle s’est finalement résumée à un sprint en côte d’un kilomètre. Les Lotto de Tim Wellens ont parfaitement préparé le terrain et le vainqueur de la Flèche Brabaçonne a géré son effort de manière juste et efficace. Malgré une tentative anticipée de Battaglin, malgré une tentative de retour de Woods, Wellens a imposé sa puissance et n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Grand favori pour cette première étape pour puncheurs, le coureur belge a confirmé qu’il pouvait supporter cette pression et n’a pas déçu. Il a clairement changé de statut cette année et s’annonce comme un des grands chasseurs de classiques vallonnées des prochaines années.

On notera aussi que dans la lutte pour le classement général, Simon Yates et Davide Formolo ont grapillé quelques secondes en terminant quatrième et cinquième, alors que Dumoulin, Dennis, Chaves, Pozzovivo et Pinot terminent ensemble à 4 secondes. Aru et Poels concèdent 6 secondes au maillot rose, alors que Froome et Lopez sont les grands perdants du jour en concédant 17 secondes au leader du général. C’était un final nerveux où il fallait surtout être bien placé. Difficile de dire si la perte de temps est liée à un facteur tecnico-tactique ou à un mauvais état de forme. On verra déjà mercredi si les rapports de force sont confirmés, car l’arrivée à Santa Ninfa est similaire à celle de Caltagirone.

Au Fantagiro, c’est la team Fantomas qui remporte l’étape devant Lauclair et I Puffi. Trois équipes qui avaient misé sur Tim Wellens et il a suffit à Fantomas de l’associer à Michael Woods, Roman Kreuziger et Thibeau Pinot pour l’emporter avec 383 points. Ipanema reste en tête du général, mais avec les leaders qui commencent à pointer le bout de leur nez dans le top-10, le rapport de force risque de changer dans les prochains jours.

Le bon plan du jour

Grâce à sa deuxième  échappée en trois étapes, Marco Frapporti  prend la tête du classement provisoire du coureur au meilleur coefficient points/prix. Combatif du jour et deuxième du classement de la montagne, le coureur de l’Androni a déjà frapporté 60 points à Lulu Clem et Ventoux Style, les deux seules fantateams qui ont eu la bonne idée de miser sur lui. Pourtant, prendre un italien des équipes continentales, sa paie toujours bien. D’ailleurs, Frapporti avait obtenu 95 points pour un fantamillion lors du Giro 2015. Fera-t-il mieux cette année ?

 

Le mauvais plan du tour

Il y a toujours des faux bons plans au début d’une fantacourse. Le coureur que tout le monde connait et qui pourrait avoir du potentiel, mais qui semble sous-coté. En fait, il n’est pas sous-coté… il ne coûte pas cher parce qu’il n’a pas obtenu de bons résultats dans les 12 derniers mois. Si en plus il prend le départ du Giro malade et fiévreux, c’est la catastrophe garantie. C’est le cas d’Andrea Guardini sur lequel 37 teams s’étaient jetées. C’est vrai qu’un sprinter à 4 millions, ça pouvait valoir le coup, mais après avoir terminé dernier du contre-la-montre initial et après avoir été incapable de disputer les sprints des premières étapes, Guardini a jeté l’éponge et abandonné le Giro. Comme les 37 fantamanagers, le sprinter italien espérait surement un autre scénario pour son retour sur la course rose après plusieurs années d’absence, mais il devra se concentrer sur de nouveaux objectifs pour ne pas sombrer totalement. Au moins, avec son abandon, il aura permis à Diego Ulissi de repousser sa présence dans la rubrique du mauvais plan…

Commentaires