Roglic fait le grand saut vers la victoire

Primoz Roglic s’impose en solitaire en bas du Galibier ! Une démonstration de force toute sereine de l’ancien sauteur à ski, qui par la même occasion inaugure le palmares slovène sur la Grande Boucle. Au fantatour c’est Our Frank qui lève les bras grâce à Roglic et à la paire Froome-Aru, devançant Ile Maurice Tandrac et Ridiculoteam. Pour le reste, cette 17e étape et les 2600 mètres d’altitude du Galibier en laisseront sans doute certains sur leur faim, mais aura livré quelques verdicts et indications pour la suite et fin de cette édition.

Le programme était lourd en cette 17e étape alpestre : trois cols difficiles avec la Croix de fer, le Télégraphe et bien sûr le Galibier. L’une des dernières occasions de s’exprimer pour les attaquants  ainsi que pour les protagonistes du général. C’est donc sans surprise que l’on a vu un groupe assez important former l’échappée du jour, avec la présence en nombre des Trek et d’Alberto Contador, revenu dans ce groupe au prix d’un effort important. Derrière c’est Kittel qui est pris dans une chute et doit abandonner. Bye bye le maillot vert… Il n’était déjà pas au mieux depuis quelques jours mais cette chute l’aura véritablement achevé.

La montée du Galibier aura vu Roglic sans cesse à l’oeuvre. Dès les premières rampes il se décroche du groupe échappé, suivi d’Alberto, de Serge Pauwels, puis de Matthias Frank et Atapuma. Roglic fait le plus d’efforts et passe finalement la vitesse supérieure, calmement assis et sans une grimace… Les grimpeurs pur jus à ses trousses ne pourront rien contre cette cadence métronomique et pleine de watts. Le Slovène s’impose avec brio et on l’applaudit bien volontier !

Ce 60e passage du Galibier aura donné pas mal d’indications, peut-être plus que de spectacle: Alberto Contador, tout expérimenté et filou qu’il soit, ne peut plus s’envoler comme à la belle époque… il s’est rabattu sur la victoire d’étape mais doit commencer à faire son bilan. Nairo Quintana a explosé dès les premiers mètres du Galibier alors que la pente y est encore toute douce, preuve que le colombien vit des heures difficiles. Warren Barguil suit les meilleurs et peut regretter sa méforme du début de Tour, ce n’est que partie remise. Fabio Aru serre les dents et ne reverra sans doute pas le podium. Mikel Landa pense déjà à l’année prochaine entre 2 relais pour son employeur. Les 3 premiers semblent au même niveau et il semble que Uran et Froome vont se disputer le Jaune jusqu’à Paris…

Au Fantatour, l’équation est à plusieurs inconnues et on attend de voir… même si Dynamo Cyclo met déjà le proseco au frais…

Le bon plan du Jour

Roglic coûtait cher mais offrait l’espoir de remporter le prologue initial… quand on voit le nombre de points remportés par Geraint Thomas, on veut bien croire que les 10 équipes ayant fait ce saut dans l’inconnu se consolent quelque peu de cette victoire… moins pour les points que pour l’éventuel bonus de vainqueurs d’étape. Sans oublier le capital sympathie de cet attaquant presque quotidien.

Le mauvais plan du jour

« Tu sais bien qu’on t’adore… Alberto, Alberto* »… mais les points du combatif du jour n’y changeront rien… avce 234 pts collectés, tu es dans les mauvais plans cette année encore… (* doit d'auteur l'oreillette Piticoujou)

Commentaires

En effet Tutto Bene,en

Portrait de piticoujou
En effet Tutto Bene,en parlant de Roglic, 'Watt a performance !, isn't it ?'. Hé hé, on me verse des droits d'auteur sur l'Oreillette maintenant, bien ça... :-) Tiens, même si l'Oreillette a raccroché son fil pour ce Tour, elle suggère un titre pour la chronique de demain, après la nouvelle victoire de Barguil en montagne: 'Warren des Neiges', ça claque, ça, non ?

.... popopopo, qu'est-ce que

Portrait de piticoujou
.... popopopo, qu'est-ce que je viens de voir et de lire... pfff... https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Les-explications-physiologiques-qui-expliquent-la-photo-impressionnante-des-jambes-de-pavel-poljanski/819605

bon, je suis apparemment le

Portrait de piticoujou
bon, je suis apparemment le seul à nourrir les commentaires aujourd'hui, bref... encore un petit lien intéressant vers l'une des chroniques que Guillaume Martin, actuel 21ème au classement général, a livrées au journal Le Monde depuis le début du mois: http://www.lemonde.fr/tour-de-france/article/2017/07/05/guillaume-martin-le-tour-de-france-est-une-machine-a-distordre-le-temps_5155983_1616918.html . Oui, LE Guillaume Martin , le jeune grimpeur de chez Wanty Groupe Gobert, un mec bien sympa, genre 'Tout le monde il est beau, tout le monde il est Wanty' - bon, ok , je sors...

Bon Warren des neiges... je l

Portrait de El Diablo
Bon Warren des neiges... je l'aime bien et on connaissait son potentiel. Mais déjà hier, je trouvais ça étonnant qu'il reste sans problèmes avec les meilleurs pour quelqu'un qui n'a finalement presque rien montré ni gagné depuis son passage pro, à part sur la Vuelta il y a quatre ans ou quelques finals pour puncheurs. Mais là, se faire la moitié de l'Izoard tout seul en sortant du groupe maillot jaune, c'est carrément suspect.

Pages