Un sprint propre et Kittel double la mise

Marcel Kittel a remporté sa deuxième étape sur le Tour 2017 en s'imposant assez facilement devant Arnaud Démare et André Greipel. Après "la boucherie de Vittel", on pouvait s'attendre à un sprint massif plus calme dans les rues de Troyes. Aucun sprinter ne voulait prendre le risque de jouer des coudes de manière ostentatoire, ni de changer de trajectoire, sous peine de subir le même sort que Peter Sagan. C'est donc par un sprint propre et sans irrégularités que s'est jouée la victoire de la sixième étape. Dans ces conditions, le succès ne pouvait que revenir au plus costaud des jet-men, à savoir Marcel Kittel. L'Allemand semblait à nouveau mal placé sous la flamme rouge, mais il a pu bénéficier d'un boulevard sur le côté gauche de la chaussée pour produire son effort et coiffer Arnaud Démare dans les derniers mètres. Une deuxième victoire qui pourrait en appeler une troisième lors de l'étape de vendredi qui devrait à nouveau se terminer par un sprint massif avant d'affronter les cols du Jura ce week-end.  

Au Fantatour, la Polska "sprint" Team 2 remporte assez logiquement une nouvelle victoire, mais doit la partager avec une team qui risque encore de faire parler d'elle: Eddy Beauregard. Eddy monte aussi sur la première marche du podium, non pas parce qu'il a une équipe remplie de sprinters, mais parce qu'il possède un quatuor qui semble pour l'instant être le bon: Froome-Aru-Porte-Kittel. Un trio formé par Tartagueule, Tormenta et Déjà vu Again prend la deuxième place du jour devant le duo Dynamo Cyclo-Team 23. Au classement général, c'est Copacobana qui prend la tête avec son intéressante combinaison Froome-Thomas-Aru-Meintjes-Latour.

Le bon plan du jour

Les sprinters qui occupent les premières places des étapes en plaine sont toujours les mêmes. On les connaissait déjà et aucun d'entre eux ne fait de meilleurs résultats que prévu. Notons alors la 8ème place de Daniel McLay qui s'approche petit-à-petit du top-5. Pour 12 fantamillions, il peut être le sprinter à bas prix parfait pour compléter une team.  A suivre.

Le mauvais plan du Tour

Parmi les grands noms du sprint mondial encore présents sur le Tour, le seul qui est complètement passé à côté de son sprint à Troyes, c'est Sonny Colbrelli. Pour sa première participation à la Grande Boucle, l'Italien a une marge d'erreur importante, mais il ne faudrait pas qu'il disparaisse de la circulation dans les dernières étapes qui peuvent lui convenir, même s'il n'y a eu que la team Aleeeez Wieler! qui a osé dépenser 48 fantamillions pour le coureur de la Team Bahrain-Merida.

 

Commentaires

Il est fort ce Kittel. Une

Il est fort ce Kittel. Une gitane me dirait.. le Cav l'est encore plus! Je m'y connais pas en braquet, nombre de dents etc etc mais c'est clair que la force que le pey déploie pour mettre tout le monde d'accord, c'est assez impressionnant. Bon, la bonne nouvelle c'est que c'est pas Démarre qui gagne. Même si j'entends assez souvent que son maillot vert, il risque de le garder longtemps. J'aime pas ce type... Bon aller, c'est cadeau... Vous savez ce que c'est un braquet.. Ou encore mieux .. "le braquet sous la forme 52 × 11" Voilà la réponse.. https://fr.wikipedia.org/wiki/Braquet NB Certains supporters de Majka ont vu Aru en pas très grande forme ce matin à l’hôtel..Le début de la fin?

Bon allez... cadeau..

Bon allez... cadeau.. Quel était le braquet utilisé par Cavendish sur le sprint de l'arrivée lors de la 7ème étape du Tour 2011? Sprint qu'il a gagné. A 200 mètres de la fin, il met 20 tours de jambes et 10 secondes pour franchir la ligne d'arrivée : soit une vitesse de 72 km/h et une fréquence de pédalage de 120 tours/min. Après on va sur ce site.. Et on aurait le résultat: http://www.onlinetri.com/calculs/braquet.php Il aurait donc un plateau de 53 et un pignon de 11