Doublé sans histoire pour Gaviria

Fernando Gaviria a remporté sa deuxième victoire au Tour de France en s'imposant à Sarzaeau devant Peter Sagan et André Greipel. Le classement général reste inchangé et malgré une frayeur pour Rigoberto Uran dans les 5 derniers kilomètres, aucun leader n'a été piégé cette fois. Après trois sprints, la hiérarchie des grosses cuisses du Tour semble relativement claire. Gaviria et les Quick-Step seront très difficile à battre. Le Colombien a remporté deux sprints sur deux (il avait chuté lors de la deuxième étape) et est chaque fois idéalement placé par ses équipiers. Après Gaviria au Giro 2017, Kittel au Tour 2017, Trentin à la Vuelta 2017 et Viviani au Giro 2018, les sprints du Tour 2018 porteront visiblement encore la marque des Quick Step. Peter Sagan sera quant à lui toujours dans le coup pour jouer la gagne. Deux deuxièmes places et une victoire, le maillot vert est quasi déjà acquis. Greipel et Kittel sont évidemment moins forts que dans le passé, mais ne sont pas complètement à écarter. Dans des arrivées qui leur conviennent mieux, les deux allemands auront leurs chances. Dylan Groenewegen semble rapide, mais il est encore une fois parti de derrière à cause d'un incompréhensible manque de soutien de la part de son équipe dans les derniers kilomètres. Alexandr Kristoff, John Degenkolb et Andrea Pasqualon seront régulièrement dans le top-10, mais on ne les voit pas faire mieux. Tour comme Arnaud Démare qui semble moins pimpant que l'année dernière par exemple, ce qui lui permettra peut-être de tenir jusqu'à Paris… Quant à Mark Cavendish, il n'est plus que l'ombre du Cannonball qu'on connaissait. Son équipe travaille bien pour lui, mais dès que le sprint est lancé, il n'arrive tout simplement pas à suivre les autres. Il prétexte un écart de Groenewegen pour hisser drapeau blanc en oubliant que le Néerlandais était en train de le passer à double vitesse. Pas certain que Cavendish puisse aller chercher un top-5 sur ce Tour.

Quant au Fantatour, la victoire du jour revient la paire Le Vélo de Ghislain Lambert et StSerge CDC grâce au duo de choc Gaviria-Sagan accompagné de Bob Jungels. La team Petit Suisse reste cependant en tête du général grâce au même duo de sprinters, et aux points obtenus par Kevin Ledanois et Jakob Fuglsang.

 

 

Le bon plan du jour

Samuel Umtiti. Il n'était pas trop cher car il n'avait pas le statut de leader. Mais il a fait le boulot derrière et envoie la France en finale grâce à un coup de tête rageur.

Le mauvais plan du tour

Comme un Woet Poels, un Geraint Thomas ou un Jakob Fuglsang, Moussa Dembele a trop souvent eu le statut de réserviste plutôt que celui de leader. Comme eux, il coutait cher car ses performances tout au long de l'année sont toujours d'un haut niveau. Mais mardi soir, on lui a demandé de faire la différence, de montrer de quoi il est capable. Et on peut dire d'une certaine manière que le milieu de terrain des Diables Rouges a été victime d'une crevaison…

Commentaires