Groenewegen fait coup double à Amiens

 

14 juillet et fête nationale française oblige, on a vu un coureurs français prendre l’échappée matinale et aller chercher le prix du combatif dans cette étape vers Amiens encore une fois promise aux jetmen. L’étape s’est d’abord ouverte sur une tentative de Marcus Burghardt (Bora-Hansgrohe), qui non content de n’être accompagné par personne, a fini par se relever, se mettre au bord de la route, et applaudire le peloton qu’il jugea sans doute décidément bien amorphe. Ce sont donc ensuite le français Fabien Grellier (Direct Energie) et le néérlandais Marco Minnaard (Wanty-Groupe Gobert) qui ont rejoint Laurens Ten Dam (Team Sunweb) pour former le trio d’animateurs du jour après 20 kms de course.

Ten Dam se relèvera sur ordre de son directeur sportif, alors de Fabien Grellier sera the last man standing, avalé par le peloton à 6 kms de la ligne d’arrivée. D’autres ont en revanche mordu du bitume un peu plus tôt, notamment Julian Alaphilippe mais surtout Daniel Martin. Ce dernier perdra plus d’une minute et demie au décompte final, mais devra avant tout affronter les pavés de la 9e étape avec de multiples blessures au dos et au coudes… heureusement rien de cassé, mais décidément pas de chance pour l’Irlandais…

Le sprint a vu Sagan lancer les hostilités de loin, ce qui lui coûtera la première place ravie en pleine puissance par Dylan Groenewegen. Juste derrière eux, Gaviria et Greipel se font des galanteries et seront déclassés par les commissaires de courses, laissant les 3e et 4e places à Degenkolb et Kristoff. Les français Démare et Boudat terminent respectivement 5e et 6e. Au fantacycling, c’est l’équipe Les 4 à la suite qui fait péter le champagne grâce à la paire Sagan-Groenewegen complétée par l’exclusion de Gaviria… Achycling Team et Lento Team complètent le podium alors que STSERGE CDC prend enfin le jaune.

Demain place aux pavés menant à la finale de Roubaix... beaucoup de prétendants au titre sont venus pour limiter les dégâts dans une guerre des tranchées, alors que d’autres rêvent de lever les bras sous le drapeau à damier… Que le meilleur gagne.

 

Le bon plan du jour

 

La semaine n’avait pas forcément bien débuté pour le Néérlandais Dylan Groenewegen, mais ses deux victoires coup sur coup rassurent quelque peu les 17 Fantateams ayant déboursé la coquette somme de 44 Fantamillions. S’il est encore loin de rentabiliser, il permet de rêver et entre dans le classement du maillot vert, histoire de grapiller des miettes en attendant les prochains sprints.

 

Le mauvais plan du jour

Malgré sa victoire d’il y a deux jours, Dan Martin a toujours la poisse… On attend le verdict de demain, mais avec déjà près de 3 minutes de retard, il l’a mauvaise.... Tout comme les 21 fantateams qui ont sans doute, encore une fois, privilégié le coeur à la raison...

 

Commentaires