La passe de trois pour Sagan !

Rares sont les occasions manquées de l’ineffable Peto Sagan. Une fois de plus, assurément pas la dernière, le champion du monde s’est autoritairement imposé au sprint ce vendredi à Valence devant le revenant Alexander Kristoff et Arnaud Demarre.

Étape de transition après le difficile et éprouvant triptyque alpestre, on s’attendait à une longue procession sur cette treizième joute entre Bourg d’Oisans et Valence. C’est peu de dire que les trois jours dans les cols alpins ont meurtri pas mal d’organismes et ont laissé d’inévitables traces de grande fatigue pour pas mal de coureurs du plus grand cirque de juillet. On ne reviendra pas sur la kyrielle d’abandons de la veille mais il était clair, vu les forces laissées au combat, que cette étape n’allait pas être la plus palpitante de ces trois semaines.
 
Belle occasion néanmoins pour les baroudeurs de se mettre en évidence, quoiqu’en dise pourtant le druide Cyril Guimard, ou inévitable sprint avec les flèches encore en lice, nul autre scénario ne pouvait être envisageable. Au final, ils ne seront que quatre à trouver  l’occasion belle et à mettre les voiles pour s’en aller tenter l’exploit. En vain, car particulièrement fébriles, les équipes de sprinters restants ne laisseront que très peu de marge à l’échappée. Malgré cela, le dernier fuyard ne sera finalement repris qu’à 6 kilomètres du but laissant les trains se mettre en place.
 
Avec le retrait des Gaviria, Groenewegen et autre Marcel Kittel, la voie s’ouvrait également à d’autres prétendants plus souvent qu’à leur tour tapis dans l’ombre des rois du sprint. Il n’en fut pas vraiment question, la FDJ lance pour Demarre, le tank Kristoff passe en force et Péter Sagan aligne tout son monde d’une demi-roue. Limpide, efficace, le slovaque ne laisse une nouvelle fois que des miettes à ses adversaires. Pour celui qui voulait prendre une revanche sur le sort qui l’avait accablé il y a un an, les choses semblent désormais très claires.
 
Au FantaTour, Bouledor fait coup double en remportant l’étape et en consolidant sa place sur la plus haute marche du podium. Il devance à ce classement Brussels Dynamite et StSerge CDC, tandis que ses deux dauphins du jour se nomment An Geansai Gui et Teambobo.
 
Le bon plan plan du jour
 
Sagan forcément, assurément, inévitablement… Kristoff, éventuellement, Demarre pas vraiment. Dur, dur de trouver le bon plan quand tant de monde est aux abonnés absents. Les huit points de Taylor Phinney (4 fantamillions) trouveront donc grâce dans ce classement ne fût-ce que pour le sourire qu’ont dû afficher les 18 Fantamanagers à avoir fait confiance au sympathique coureur étasunien.
 
 
Le mauvais plan du jour
 
Magnus Cort Nielsen (28 fantamillions) faisait partie de ces coureurs d’où pouvait venir la surprise. Le danois, auteur d’un excellent début de saison, avait un beau coup à jouer sur ce Tour et enfin démontrer tout le potentiel qui est le sien aux yeux du monde entier. Sa septième place à Valence tend plutôt à penser le contraire et ce ne sont pas les 40 Fantapoints engrangés depuis le départ qui convainqueront les 2 Fantamanagers d’avoir fait le bon choix. Il lui reste malgré tout 2 sprints pour nous prouver le contraire.
 

Commentaires