Froome domine le CLM et relance la Vuelta

Chris Froome a remporté le contre-la-montre de Javea en livrant une prestation exceptionnelle qui lui a aussi permis de reprendre plus de deux minutes à Nairo Quintana au classement général. Jonathan Castroviejo et Tobias Ludvigsson terminent respectivement deuxième et troisième de l'étape. Mis à part Froome qui était sur une autre planète, les autres leaders du général se sont plus ou moins neutralisés. Contador termine huitième de l'étape à 1'57, mais ne prend que 19 secondes à Quintana, onzième. Comme on pouvait s'y attendre, El Pistolero ravit la troisième place du général à Esteban Chaves qui a eu l'honneur de se faire double par une mobylette du nom d Froomey. Andrew Talansky réalise aussi une belle opération, puisqu'il prend la septième place du jour et monte à la cinquième place du classement général. Un classement général dans lequel Samuel Sanchez n'apparait plus dans les premières places, puisque le coureur BMC a lourdement chuté et termine en larmes à plus de six minutes du vainqueur.  

La dernière étape de montagne pourrait donc encore une fois changer la situation dans la lutte pour le maillot rouge. Froome n'est plus qu'à 1'21 de Quintana, il devra tenter quelque chose. Contador reste loin, à 3'43, mais il tentera surement quelque chose. Les autres risquent plus de vouloir consolider leur places au classement général ou, pour ceux qui sont déjà loin, d'aller chercher une dernière victoire de prestige.

La victoire de Froome relance évidemment les fantateams ayant le britannique comme fer de lance. Xipho3 remporte l'étape grâce à la triplette Quintana-Froome-Contador associée à Fraile et De la Cruz et s'annonce comme un de protagonistes du sprint final pour le fantamaillot rouge. La Gitane termine deuxième et tente de s'approcher du leader Team Vuelta avec Talansky. La Polska Team monte sur la troisième marche du podium, exulte pour enfin avoir son trio Quintana-Froome-Contador sur le podium et en oublie presque que sans l'abandon de Kruijswijk, ça aurait pu être son année.

Le bon plan du jour

Il ne gagnera peut-être pas la Vuelta, mais Chris Froome était clairement un coureur à prendre si on voulait lutter pour la gagne au fantacyclisme. Deux victoires d'étapes, 19 jours dans le top-5 du général, déjà 1672 points… même s'il s'arrête là, il rapportera plus que d'autres leaders. Ceux qui pensaient que Froome était fatigué, qu'il ne pouvait pas enchainer Tour, JO et Vuelta, qu'il allait abandonner comme l'an dernier, ce sont méchamment trompés. Sans le chef d'œuvre de Contador et Quintana lors de la 15ème étape, Froome aurait réellement pu faire le doublé Tour-Vuelta. Respect.

Le mauvais plan du tour

Le contre-la-montre en Javea et Calp était censé lui permettre de consolider sa place dans le top-10 du général face à une concurrence moins à l'aise que lui dans l'exercice individuel. Mais alors qu'il était dans les temps de Contador, Talansky et Quintana, Samuel Sanchez a lourdement chuté à 7 kilomètres de l'arrivée et a croisé la ligne d'arrivée avec plusieurs minutes de retard sur les premiers. Il se retrouve à la douzième place du classement général et même s'il n'a pas de fractures, sa présence au départ de la 20ème étape est incertaine. Neuf fantamanagers avaient pensé que le vieux briscard allait pour une dernière fois briller sur les routes de son pays, surtout qu'il avait axé toute sa saison sur la Vuelta. Mais même s'il est resté dans le top-10 pendant presque toute la course, Sanchez n'a finalement pas rapporté beaucoup de points. 231 points pour 23 millions, ce n'est pas terrible, surtout lorsqu'on voit que des coureurs moins chers et qui ont juste eu un jour de gloire comme Geniez, Atapuma, Elissonde, Brambilla ou Fernandez, ont rapporté bien plus.

La question du jour

Est-ce que les fantateams qui auront les trois coureurs sur le podium à Madrid pourront lutter pour la victoire finale, malgré l'important retard accumulé sur les équipes ayant misé sur Valverde? Il faudra sortir les calculettes dès ce soir, mais quelque chose nous dit que le sprint final sera très serré.

  

Commentaires