Van der Poel, la première d’une longue série ?

Mathieu Van der Poel l’a fait. Pour sa deuxième participation dans une course World Tour et la première où il comptait parmi les favoris, le champion du monde de cyclocross a remporté d’une fort belle manière le Dwaars door Vlaanderen. A l’attaque à près de 70 kilomètres de l’arrivé, Van Der Poel n’a pas tremblé lorsque Benoot et Jungels sont venus se joindre à lui et aux autres attaquants, Anthony Turgis et Lukas Postlberger. Le Néerlandais n’a ensuite laissé aucune chance au sprint à ses adversaires et s’impose finalement devant Turgis et Jungels.

Au Fantaclassics, c’est la team NyboSO6 qui l’emporte grâce à Van der Poel, Jungels, Benoot, Lampaert et Stuyven, alors que Carrera Team El Diablo reprend la tête du classement général.

Le bon plan du jour

Mathieu Van der Poel ayant déjà figuré dans cette rubrique dimanche, on mettra alors en évidence la belle deuxième place d’Anthony Turgis. Le Français ne coûtait qu’un fantamillion, mais aucun fantamanger n’a eu le courage de croire en lui. Si Turgis n’a jamais été un spécialiste des classiques de printemps, il avait malgré tout montré quelques bonnes choses dans des courses d’un jour, comme lors des championnats de France en 2018 ou dans des classiques mineures en France et en Belgique. Sachant que Direct Energie allait être invité partout grâce à Nicki Terpstra, on aurait pu y penser. Facile à dire maintenant évidemment…

 

La surprise du jour

Lukas Postlberger coutait un peu plus cher que Turgis (3 millions), mais on ne s’attendait pas spécialement à ce qu’un attaquant de la première heure puisse rester en contact avec les meilleurs et leur disputer la victoire. En l’absence de Peter Sagan, les coureurs de Bora-Hansgrohe savaient qu’ils avaient une chance unique de jouer leur vatout. Postlberger n’a pas choisi le chemin le plus facile, puisqu’il est parti avec la première échappée. Après la neutralisation de la course, il a oublié de repartir avec ses compagnons et a profité de la générosité des organisateurs pour rejoindre le groupe de tête en s’accrochant à la moto. En résistant avec les meilleurs et en terminant finalement quatrième, l’Autrichien confirme le bon feeling avec les courses du Nord et sera sans aucun doute très utile à Peter Sagan dans les rendez-vous à venir.

 

Le mauvais plan du jour

On l’a tellement peu vu depuis le début de la campagne des classiques qu’on a presque oublié qu’Arnaud Démare se considérait jusqu’à peu comme un potentiel vainqueur des classiques flandriennes. Avec l’absence des principaux leaders, le leader de la Groupama-FDJ était un des rares noms importants au départ et on s’est souvenu de lui lorsque ses équipiers ont pris en main la chasse du groupe de tête dans les derniers 20 kilomètres. Un sprint pour la 6ème place, cela aurait été un début… Mais Arnaud a été victime d’une crevaison dans le dernier kilomètre et doit reporter son rendez-vous avec les premiers points fantacyclistes. 

Comments

Après s'être placé sous les

FURUPU's picture
Après s'être placé sous les auspices de François Hollande, fallait pas non plus s'attendre à des miracles. Vivement le Ronde pour savoir enfin si la stratégie "low cost" a une chance de passer, ou bien si les ogres Sagan et GVA vont se réveiller et faire plonger les audacieux qui les ont ignoré, comme Ma Paye et moi...

Oui, après chaque course, je

El Diablo's picture
Oui, après chaque course, je regarde les équipes des autres et je suis confiant avec ma paire Sagan-GVA que finalement peude teams du haut du classement ont. Mais au final, les courses passent et les deux ne rapportent pas grand chose... Bon, s'ils cartonnent dans les deux Monuments, Flandres et Roubaix ça va le faire, mais il ne reste plus beaucoup de courses pour engranger des points.

J'ai fait mes calculs, et

Tutto Bene's picture
J'ai fait mes calculs, et puisque Valverde va prendre les lauriers devant van aert, van der poel, jungels, stybar et finalement sagan, je devrais intégrer le top 10 :)