Alaphilippe, le nouveau cannibale

Julian Alaphilippe était le grand favori de la 110ème édition de Milano-Sanremo et el Français a confirmé le pronostic en s’imposant sur le Via Roma devant un groupe d’attaquants composé, dans l’ordre, par Oliver Naesen, Michal Kwiatkowski, Peter Sagan, Matej Mohoric, Woet Van Aert, Alejandro Valverde, Vincenzo Nibali, Simon Clarke et Matteo Trentin. Une quatrième victoire sur cinq classiques pour la Deceunick-Quick Step qui ne laisse que des miettes à ses adversaires.

Au Fantaclassics, c’était la journée de rêve pour la Carrera Team El Diablo qui grâce aux six premiers de la course obtient 370 points et fait un énorme bond en avant au classement général.

Le bon plan du jour

Que Julian Alaphilippe soit un bon plan incontournable, on l’avait déjà compris depuis les Strade Bianche. Sa victoire à Sanremo ne fait que confirmer qu’il est le numéro un actuel pour les courses d’un jour. Par contre, celui qu’on n’attendait vraiment pas à ce niveau à Sanremo c’est Oliver Naesen. L’ancien champion de Belgique était en forme, on l’avait vu à Paris-Nice, et on pouvait s’attendre à ce qu’il fasse un résultat sur la Classicissima, mais plutôt une placette entre la 10ème et 20ème. Pourtant, Naesen est allé chercher une deuxième place sur une classique Monument dans laquelle on ne l’attendait pas. Il ne pouvait rien faire face à Alaphilippe mais a quand même battu des gars comme Kwiatkowski et Sagan. Désormais, tous les points fantacyclistes qu’il rapportera sur les pavés seront des bonus et le total des points finaux risque bien d’être décisif.

 

La surprise du jour

Parmi les dix coureurs qui se sont disputés la victoire à Sanremo, deux seuls n’avaient jamais été cités parmi les possibles prétendants à la victoire. Simon Clarke (un fantamillion) est clairement le bon plan de ce Fantaclassics, mais comme on l’avait dit après les Strade Bianche, personne ne l’avait vu venir. Par contre, Woet Van Aert confirme qu’il est bel et bien présent sur la version et qu’après avoir rapporté des points au Nieuwsblad et aux Strade Bianche, il s’offre une belle sixième place inattendue à Sanremo. Les pavés ne sont pas encore arrivés et Van Aert a déjà rapporté 84 points. Pour le prix de 8 fantamillions, il semble d’ores-et déjà être un des tous bons plans de ce fantaclassics.

 

Le mauvais plan du jour

Dans cette édition de Milan-Sanremo qui a vu les puncheurs dominer les débats, on pouvait s’attendre à ce que Sonny Colbrelli soit au-devant de la scène. Mais l’Italien n’était pas présent lorsque le bon coup est parti et il n’a pas sprinté pour les places d’honneur. Il termine 43ème dans une course qui semblait pourtant lui convenir à merveille. Résultat d’un mauvais placement au moment décisif? Ou résultat d’une mauvaise préparation qui risque de se lui pourrir les trois prochaines semaines ? Toujours est-il que le compteur de Sonny est toujours à zéro après cinq courses et qu’il a intérêt à faire des résultats sur les pavés pour ne pas être un des gros mauvais plans de cette campagne.