Fantaclassics, le sacre de Rabo 2019

La campagne des classiques 2019 s'est terminée dimanche avec la victoire méritée de Jakob Fuglsang sur Liège-Bastogne-Liège. Une Doyenne nouveau style avec un final révisée qui n'a finalement pas changé grand-chose. La course est restée une course d'attente où tout se joue sur la dernière côte. Mais qu'importe, elle a permis à la team  JFK Lusignacum de remporter son troisième succès journalier et devenir la team la plus victorieuse de la campagne et a surtout permis à Rabo 2019 de remporter le classement général du Fantaclassics en repoussant les dernières attaques de Our Franck et le sprint tardif de Morvan.

Le champion: Rabo 2019

Avec Alaphilippe et Fuglsang plus un Dylan Teuns en support, Rabo 2019 pouvait se contenter de contrôler la dernière course pour remporter son premier grand succès fantacycliste. La team de Matthmic était de loin la plus complète et la plus équilibrée des équipes en lice, ce qui lui a permis de gagner le classement général avec une confortable avance sur ses poursuivants. Avec Alaphilippe, Van der Poel, Fuglsang et Stybar, elle possède les quatre meilleurs scoreurs de cette campagne auxquels ont été ajoutés le belges Van Aert, Lampaert, Gilbert, Benoot et Teuns et un Peter Sagan qui a peut-être raté sa campagne mais quand même rapporté quelques points. A part Gianni Moscon et Mads Pedersen, Matthmic a évité la plupart des pièges de ce printemps et même si Viviani, Van Baarle et Cort Nielsen auraient pu être plus prolifiques, cela n'a pas trop influencé le résultat final. Après sa troisième place au Fantaclassics 2018 et sa huitième au Mondial d'Innsbruck, Matthmic confirme son bon feeling avec les courses d'un jour et prouve que le travail paie toujours et est finalement récompensé. Le Fuglsang du Fantaclassics 2019.

 

Le dauphin: Our Franck

Parmi les trois équipes du podium, Our Franck est la seule qui avait opté pour la combinaison classique Sagan-GVA. Si les deux cadors n'ont pas vraiment brillé cette année, ils ont quand même constitué un base solide si accompagnée des bons choix. Et Our Franck les avait faits, les bons choix: Van der Poel, Schachmann, Van Aert, Lampaert, Jungels, Wellens, Teunissen et dans une moindre mesure Gaviria et Woods. Lui aussi est tombé dans le piège Gianni Moscon, mais c'est surtout l'énième printemps décevant de Sep Vanmarcke qui fait mal au final. Après Innsbruck 2018, Our Franck échoue une deuxième fois consécutive sur la deuxième marche du podium. Dur. Contrairement à Rabo 2019, il ne remporte d'ailleurs aucune course partielle, mais termine deuxième à Larciano et à la Flèche Brabançonne. Faut-il organiser un fantaclassics aux JO pour qu'Our Franck gagne enfin une épreuve? Le GVA (façon avant Rio) du Fantaclassics 2019.

 

Le troisième: Morvan

Contrairement à ses deux compères sur le podium, thom97 avait renoncé à Sagan et Van Avermaet pour constituer une réelle armada. Avec une équipe bien armée pour les Ardennaise, Morvan a lancé un sprint puissant dès la Flèche Wallonne mais sa remuntada échoue à la troisième marche du podium. Avec Alaphilippe, Fuglsang et Stybar, Morvan avait un bon trio supporté par une brochette de coureurs belges performants comme Naesen, Lampaert, Gilbet, Wellens, Benoot, Teuns et Vanmarcke. Par contre, ce sont surtout les trois néerlandais Terpstra, Van Poppel et Lars Boom qui ont pesé négativement sur la balance. Conclusion, mieux vaut s'appeler Rabo et miser sur le seul hollandais qui en vaut la peine (Van der Poel) que s'appeler Morvan et miser sur les mauvais bataves… Malgré cela, thom97 mérite tous les compliments pour sa troisième place. Il avait déjà fait quelques fantacourses en 2018, mais c'était sa première campagne des classiques et il n'y a pas fait de la figuration. Quitte à retourner le couteau dans la plaie: le Mathieu Van der Poel du Fantaclassics 2019.

 

Le champion du Prono du jour: Campionissimo

Le nouveau concours du Prono du Jour a remporté un franc succès. Il a surtout permis aux teams lâchées au général du Fantaclassics de ne pas décrocher et de suivre les classiques avec l'intérêt qu'elles méritent. Et c'est Campionissimo qui s'impose haut la main et remporte le maillot MG-GB en jeu. Après un début difficile, le Fausto Coppi du Fantacycling a commencé à miser sur Julian Alaphilippe au bon moment, puis sur Mathieu Van der Poel. Avec Jakobsen, il remporte le Scheldeprijs et  recommence ensuite à miser sur MVDP et Alaphilippe dans les dernières courses, histoire de contrôler son avance. Bravo, une victoire qui entre dans l'histoire.

Commentaires

oui, bravo à tous, mais il y

Portrait de El Diablo
oui, bravo à tous, mais il y a un petit souci de mémoire historique, car j'ai obtenu le bonus all scorers au Fantaclassics 2017, le tout avec le maillot de champion du monde sur les épaules... allez rdv à Bologne.

Rejoindre El Diablo dans l

Portrait de furupu
Rejoindre El Diablo dans l'Histoire, c'est encore plus flatteur (et plus agréable que d'être seul sur l'Olympe) !!! Bravo aux vainqueurs et merci à toute l'équipe.

Très fier de remporter ces

Portrait de Matthmic
Très fier de remporter ces Fantaclassics 2019 ! Merci à Fuglsang qui m'a permis de faire la différence ! Je l'avais vu très fort en début de saison sur la Ruta del Sol et c'est ce qui m'a décidé ! Merci à l'organisation qui est vraiment au top ! Maintenant je vais essayer de performer un peu plus sur les Grands Tours où je n'ai pas vraiment trouvé la bonne formule l'année dernière !

Derniers articles