Ciccone brave le Mortirolo!

Le maillot azzurro remporte son deuxième succès sur le Giro au terme d'une étape de haute voltige. Bien qu'amputée du Passo Gavia, cette journée s’annonçait dantesque avec l’ascension du mythique Mortirolo, 11,9 kilomètres à 11%...

Ajoutez à cela les stigmates d’une journée de repos, des conditions climatiques une fois de plus infâmes et la certitude que les candidats à la victoire finale se devaient, de toute façon, sortir du bois. L’occasion, évidemment, pour une belle échappée de se former et de permettre à trois courageux d’aller au bout. Hormis ce magnifique fait d’armes, la bagarre pour le général a également fait rage et c’est en grande partie à l’indomptable Vincenzo Nibali qu’on la doit.

Le Requin a mordu, suffisamment pour déjà prendre la deuxième place au vacillant Primoz Roglic mais, malgré sa ténacité, il n’a pu décramponner l’omniprésente Movistar et son maillot rose. Miguel Angel Lopez est l’autre grand bénéficiaire du jour, en s’emparant du maillot blanc et en ayant fait preuve d’une certaine fougue, au contraire de Simon Yates très vite écarté de la course aux lauriers.

Au Fantagiro, c'est avec une équipe diablement offensive que Selvino Cycling remporte l'étape du jour et s'empare des rênes du Général. Avec Roglic, Nibali, Ciccone, Masnada et...Yates, Selvino possède l'équipe la plus représentative de ce Giro et probablement celle où l'Italie est la mieux représentée. D'une redoutable efficacité et, en extrapolant quelque peu, le leader aurait même pu, avec les 17 Fantamillions dévolus à Villella, Orsini et Antonio Nibali, tous les trois à 0 points, se permettre le luxe de prendre  trois autres coureurs transalpins aux stats bien nourries. Car, avec Carboni, Benedetti et Moschetti pour le même prix, il remportait plus de 600 Fantapoints supplémentaires et le tant désiré bonus des 9 coureurs ayant marqué des points. Si ce n'est Selvino Cycling,  personne ne s'en plaindra...!

Le Bon Plan du jour

Vincenzo Nibali (27 Fantamillions) fait assurément partie de la race des seigneurs. Toujours imprévisible et animé d’un sens de l’attaque qui manque au sein d’un peloton plus souvent spectateur que véritablement acteur, le Requin de Messine nous a offert une nouvelle page d’un récital qu’on lui souhaite inachevé. Nibali aime les troisièmes semaines de grand Tour et avec la forme que le Squale semble tenir, on ne serait pas étonné de le voir remettre un coup de mâchoire plus vite qu’il n’en faut.

La Bonne Surprise du jour

Hugh Carthy (19 Fantamillions) n’est pas, à proprement parler, d’une rentabilité dingue. Il est par contre le seul à avoir suivi Vincenzo Nibali au moment de son attaque et c’était beau à voir. Le Mortirolo est impitoyable mais il n’aura pas eu raison du jeune et surprenant britannique de 24 ans qui, s’il n’avait pas perdu autant de temps en premières semaines, aurait certainement son mot à dire pour le top5. Depuis quelques jours, il est au niveau des meilleurs grimpeurs et pourrait finir ce Tour d’Italie de bien belle manière.  

Le Mauvais Plan du jour

La nouvelle défaillance de Simon Yates (57 Fantamillions) n'est vraiment pas annonciatrice d’une dernière semaine placée sous le signe du panache et de l’attaque à tout va. Simon n’a, au final, pas perdu des masses de temps mais il n’a surtout pu répondre aux attaques de ses adversaires. À moins qu’il nous fasse un improbable numéro à la Froome, on ne voit plus bien comment il pourrait encore être une vraie menace et rapporter les points nécessaires à encore nourrir les espoirs, de plus en plus menus, de 110 Fantamanagers déçus.   

 

Commentaires

Beau spectacle! la fin de

Portrait de Tutto Bene
Beau spectacle! la fin de giro s'annonce tendue :)))) sinon... voir Landa gravir le classement général de la sorte me nourrit de regrets... :-( ce qui me console c'est de voir cette belle équipe de Selvino Cycling qui pour sa 1ere participation est en rose avec une bien belle équipe :) ma fin de giro est rivée au coup de pédales d'Amador... plus que 24 points pour prendre le bonus coéfficient...