Fantagiro 2019, le sacre de Giro LFC 2

Le Giro d’Italia 2019 s’est terminé avec la victoire de Chad Haga au contre-la-montre de Vérone. Comme prévu, Richard Carapaz n’a pas eu de difficulté pour défendre son maillot rose et remporte son premier grand tour devant Vincenzo Nibali et Primoz Roglic qui a réussi de justesse à dépasser Mikel Landa pour la troisième place sur le podium.

Le sprint pour la fantamaillot rose n’a pas vraiment été disputé, avec la team Giro LFC 2 qui écrase sa concurrence et s’impose avec une large avance sur ghila98 et Giro Team qui monte sur la troisième marche du podium grâce surtout aux points raportés par Chad Haga sur la dernière étape.

 

Giro LFC 2 : la combinaison parfaite

Comme son nom l’indique, l’équipe gagnante du Fantagiro était la deuxième équipe du jeune Raph. Ayant mis les grands mauvais plans du Giro dans la première équipe (Dumoulin et Yates), Raph a réussi à concocter une équipe qui avait de la gueule et place finalement les quatre premiers du général (Carapaz, Nibali, Roglic et Landa) plus le meilleur coefficient du Fantagiro, à savoir Giovanni Carboni. Il se permet de luxe de gérer les contre-performances de Viviani qui aurait pu évidemment, rapporté beaucoup plus. Bravo à Raph qui a réussi à combiner quatre leaders du général plus un sprinter et qui remporte ainsi son premier grand succès fantacycliste. Le premier d’une longue carrière ?

 

ghila98 : l’armada à laquelle il ne manquait que Carapaz

Le deuxième de ce Fantagiro a réussi l’exploit de monter sur le podium sans avoir pris le vainqueur final du tour. Ghila98 avait pourtant une série d’atouts qui en font sans aucun doute une équipe remplie de panache et surtout parfaitement équilibrée : le trio du général Roglic-Nibali-Landa, le trio de sprinters Gaviria-Marezcko-Consonni, le candidat au maillot blanc Pavel Sivakov, le candidat au maillot bleu Giulio Ciccone, le low-cost passe partout Esteban Chaves. Dommage que Carapaz a fait la course de sa vie, car il était impossible d’aller chercher la victoire sans l’Equatorien. Mais ghila98 mérite toutes les louanges, puisqu’il monte sur le podium dès sa première participation, tout en ne faisant qu’une seule équipe, mais la bonne.

 

Giro Team : le sprint parfait de Démare… non de Chad Haga

Toto devait maudire Démare et la Groupama FDJ qui avaient laissé filer toute chance de remporter le maillot cyclamen lors de l’étape de jeudi et aussi toute chance pour sa fantateam Giro Team de faire un bon sprint final. Mais il a pu se consoler grâce à son dernier as dans la manche : Chad Haga. En remportant le contre-la-montre final, l’Américain rapporte les points nécessaires à la Giro Team pour monter sur la troisième marche du podium. Après, il faut dire qu’il n’y avait pas que le spécialiste du chrono américain dans son équipe : le trio Roglic-Nibali-Landa, le pari réussi sur Arnaud Démare, les bons plans Chaves, Polanc, Haga et Dombrovski, l’éternel Thomas De Gendt. Au début du Giro, voir une team qui a dépensé 54 millions pour Polanc, De Gendt, Haga et Dombrosvski alors qu’il y avait tellement de leaders qui promettaient des merveilles, cela pouvait sembler du fantasuicide. Pourtant, c’est cette création qui a permis à Toto de terminer troisième pour sa deuxième participation à une fantacourse. Respect.

 

Olympe2Gouges : la reine du prono

Les pronostics pour les victoires d’étape n’étaient pas simples sur ce Giro où presque toutes les échappées sont allées au bout, sauf lors des étapes pour sprinters et l’étape de Courmayeur qui a vu triompher Richard Carapaz. A ce jeu, c’est Olympe2Gouges qui s’est montrée la plus constante. Elle a pris la tête du classement relativement tôt et n’a pas craqué sous la pression. Le classement final du prono du jour est très serré, puisque Cacace termine deuxième à seulement 4 points alors qu’il avait réussi son all-in en misant sur Chad Haga pour la dernière étape. Dommage, mais bravo pour le panache. 

Commentaires

Merci pour ce résumé, autant

Merci pour ce résumé, autant dire que ce dimanche n'a pas été serein d'un point de vue des pronostics...Sinon Olympe2Gouges n'est pas un "roi" mais une "reine" et pour une fois elle ne finira pas décapitée pour ses choix ;)

Bel épilogue, bravo aux 3

Bel épilogue, bravo aux 3 Fantateams victorieuses, choix judicieux qui ne manquaient pas de panache ! Rendez-vous dans un mois dans les rues de Bruxelles, autant dire dans notre Fanta jardin... ;ol

Ps Quelqu'un sait qui est ce

Ps Quelqu'un sait qui est ce Our Frank qui, après avoir terminé deuxième aux Classiques, s'offre un joli top10 et un podium aux pronos....? Et bien vu la reine du pronos, c'est vraiment pas un exercice facile.

Je sais juste que Our Frank,

Portrait de piticoujou
Je sais juste que Our Frank, d'après son pseudo et ses réactions aux textes de l'Oreillette, est un gros fan d'indie pop-rock - béni soit-il. Olympe de Gouges est une écrivaine féministe du 18ème siècle, décapitée en effet me semble-t-il mais je dois vérifier, wikipedia me rafraîchira la mémoire - comme la guillotine a dû rafraîchir sa nuque. Sympa de la voir renaître en fanta-manageuse :-) Un grand merci à Eddy, Lucho, Tutto Bene et Git4n (et les autres fantawebmanagers s'il y en a) pour nous avoir fait vivre ce fantagiro. Une suggestion pour le fantatour: encore plus de fil info, de re-tweetage etc. pour coller quotidiennement à l'actualité de la course. A très vite !

C'est avec bonheur et

Portrait de Yuix
C'est avec bonheur et délectation que j'ai consulté methodiquement à chaque étape les avancées du fantaGiro. Après une saison des classiques catastrophiques, la malédiction a continué sur le Giro, mais c'est avec plaisir que je prend taule sur taule depuis de nombreuses années sur les Grands Tours. Année spéciale, malgré un suivi consciencieux des effectifs, de la saison de classiques, du tour des Alpes, de Romandie, allant même jusqu'à zieuter les épreuves de Drôme Ardèche, j'ai encore loosé avec brio. Mes remerciements à Simon Yates qui devient un sorte d'hybride entre Iban Mayo et Richie Porte. - Félicitation à Olympe (qui partage ma vie à la ville), le mois de mai a été plus que centré sur la compétition, donnant lieu à des débats inénarrables. Une pensée particulière A ce magnifique moment de réveil en gueule de bois à 12h02 sans que l'on ai pu faire nos pronos. A l'atmosphère tendue au moment au Chad Haga envoie Victor Campenaerts. A ce running joke de savoir si Yates suivait encore. A réfléchir si la présence de Marion Rousse allait aider Tony. A espérer une trahison de Landa. A ce petits regards sur le site sur les coups de 19h voire si la mise à jour avait été faites. A la disparition des ondes de Tao Geoghegan Hart qui est passé plus qu'inaperçue. à Arnaud Démare pour perdre avec panache et construire le mythe de la FDJ. A Cyrille Guimard pour tenir le rôle du vieux grincheux réac qu'il est. à Jean-Paul Ollivier qui mériterait un come-back. A très vite pour le Tour, en espérant que Richie ne dépasse pas les 17 fantamillions.