La révérence de Caleb Ewan!

L’australien n’a pas commis la même erreur qu'hier en prenant, cette fois, la bonne roue et en s’imposant, avec brio, à Novi Ligure. Depuis le départ de Fernando Gaviria, les quatre mousquetaires, étaient, une fois de plus, réunis et se sont disputés la victoire de la dernière étape de plaine de ce Tour d’Italie. Enfin, car la route a semblé bien longue depuis le départ de Bologne et on ne peut que se réjouir de l’arrivée des montagnes tant Attendues.

Caleb Ewan devance le nouveau maillot cyclamen, Arnaud Démare et Pascal Ackerman, finalement en forme après sa chute d’hier. Elia Viviani quitte donc ce Giro sans aucun succès et sa quatrième place aujourd’hui a presque valeur de succès tant le champion d’Italie, pourtant idéalement lancé, a peiné à trouver l’inspiration et, au final, l’aspiration. Les hommes rapides laissent désormais la place aux grimpeurs et la seule vraie étape à encore leur convenir ne suffira à les convaincre, pour la plupart, de rester sur la course rose.

Blue Arrow poursuit son rêve fantacyclique en tête du classement général et Sqadra Bonobo s'adjuge un deuxième succès de rang avec son gang de larges cuisses.

Le Bon Plan du jour

Déjà évoqué hier, Arnaud Démare, maillot de leader aux points sur les épaules, se positionne évidemment en bonne place dans la course au super bon plan. Caleb Ewan (26 Fantamillions) rentabilise, lui aussi, l’investissement et rapporte, avec cette deuxième victoire, un bien joli pactole qui fait de l’aussie de poche, le troisième sprinter le plus prolifique derrière Ackerman et Demarre, mais devant Viviani et Gaviria. Comme il le dit lui-même, c’est son Grand Tour le plus accompli et, face à une redoutable concurrence, Caleb Ewan démontre qu’il faut désormais compter avec lui.  

La Bonne Surprise du jour

Davide Cimolai (12 Fantamillions) est également à mettre dans les belles surprises parmi les sprinters un cran en-dessous des cadors de la discipline. Auteur de son cinquième top7 et avec 171 points dans le baluchon, le rapide transalpin s’est illustré à chaque fois que l’occasion s’est présentée et, sans jamais vraiment avoir été une réelle menace pour les leaders, fait figure de grand gagnant pour les places d’honneur. Incontournable, encore plus certainement pour les 41 Fantateams convaincues d’avoir fait le bon choix.  

Le Mauvais Plan du jour

S’il y en a bien un pour qui la roue n’a pas voulu tourner dans le bon sens, c’est Elia Viviani (54 Fantamillions). On pensait qu’il avait fait le plus dur, après sa deuxième place de la veille, en remportant la troisième étape, où il fut déclassé quelques minutes plus tard. Quelque peu décontenancé, Viviani à tout de même remporté quatre succès et le maillot cyclamen l’année passée, le loup, boitillant mais vaillant, gardait, néanmoins, toujours espoir de saisir sa proie. Proprement maté à deux reprises encore, le chef de meute, en totale déroute aujourd’hui, s’en repart finalement la queue entre les jambes et n’aura pu faire honneur à son maillot national dont le nouveau design douteux ne lui aura pas particulièrement porté chance. Grand favori des bookmakers, son bilan est famélique. Certes, il termine deux fois deuxième mais, sans ce succès vainement espéré, il fait encore moins de points que Gaviria, à la maison depuis… quatre étapes! 
 

Commentaires