Année 1 de l’ère Egan Bernal

Vincenzo Nibali a réussi à sauver son Tour en s’imposant en solitaire à Val Thorens alors qu’Egan Bernal va devenir le plus jeune vainqueur du Tour depuis les années 40. Parti avec les premiers attaquants de cette demi-étape, le Requin de Messine a résisté au retour du groupe des favoris et s’impose finalement devant Alejandro Valverde et Mikel Landa. Pas de problèmes pour Egan Bernal qui n’a même pas dû se défendre et qui peut déjà savourer son sacre exceptionnel. Par contre, Julian Alaphilippe a eu plus de mal. Après avoir été lâché à 13 kilomètres de l’arrivée, il s’est battu et a résisté comme il pouvait, mais perd finalement sa place sur le podium.

En attendant le dernier sprint et le probable sacre final de Piquouz, c’est la team Mercatone Uno qui remporte l’étape du jour devant Tommeke et Torre Maresme I.

Le bon plan du jour

Vincenzo Nibali a finalement réussi à s’offrir un moment de gloire et s’imposant en costaud à Val Thorens. L’ancien vainqueur du Tour a attendu l’avant dernière étape pour enfin prendre la bonne échappée et surtout avoir les jambes des meilleurs jours. Il avait déjà montré que son état de forme s’améliorait vendredi dans l’Iseran, mais cette victoire, la première depuis son succès à Sanremo en 2018, sauve clairement  un Tour sur lequel il était visiblement venu avec les pieds de plomb après un Giro épuisant. Dommage pour les 44 fantateams qui avaient cru en lui, que Nibali n’a pas été prendre quelques points de la montagne dans les étapes précédentes, car vu la concurrence il pouvait viser le maillot à poids et le voir sur le podium à Paris aurait fait plaisir à tout le monde. Les fantamanagers se contenteront de 231 points… pas grand-chose, mais toujours plus que Richie Porte, Jakob Fuglsang, Adam Yates ou Dan Martin.

 

La surprise du jour

Plus qu’une surprise, on devrait appeler cela de la stupéfaction. Même si les Movistar nous ont habitué ces dernières années à faire des choix tactiques bizarres, cette année, ils avaient réussi leur coup au Giro, avaient fait quelques belles actions comme celle de Landa à Foix et avaient sauvé leur Tour grâce à la victoire de Nairo Quintana jeudi. Mais dans la montée de Val Thorens, leur attitude était incompréhensible. Alors qu’ils étaient en nombre devant, que Landa était un des seuls à devoir distancier d’avantage Julian Alaphilippe pour entrer dans le top-5 du général et que Nibali était à portée de vue, les hommes d’Unzué ont simplement fait n’importe quoi en jouant leur carte personnelle, avec Soler d’abord, Landa et Valverde ensuite. Résultat ? Une deuxième place avec Valverde, une troisième avec Landa et Julian Alaphilippe qui reste devant tout le monde au général. C’est toujours facile à dire par après, mais avec un peu d’intelligence et de dévotion, ils auraient pu gagner l’étape et entrer dans le top-5. Tant pis pour eux…

 

Le mauvais plan du jour

On pourrait taper sur Dan Martin et ses 17 points, sur Adam Yates et ses 50 points ou sur Mike Woods et ses 36 unités, bref, sur tous les leaders qui vont rentrer bredouille de ces trois semaines intenses. Mais on n’a pas envie aujourd’hui. Ce Tour de France fut un réel plaisir, du début jusqu’à la fin et tous ses protagonistes méritent une haie d’honneur.  Merci à tous les gladiateurs, sans exception !

 

Commentaires

Sacré Vincenzo :-) Rien à

Portrait de piticoujou
Sacré Vincenzo :-) Rien à voir, mais j'ai enfin pris le temps d'écouter le reportage audio de la RTBF twitté par Lucho le 9 juillet, à propos du craquage de Merckx en 1975: rarement entendu autant d'incrédulité et de détresse dans un direct sportif radiophonique. Je refais passer le message: https://www.rtbf.be/auvio/detail_un-jour-dans-l-info?id=2518846

Cette victoire du Squale fait

Cette victoire du Squale fait trop plaisir! Et Valverde deuxieme... Ce coureur là me fascine! Et Steven 3 eme au général..(Valverde 9 eme!) Quel Tour magnifique ! Merci pour tous les articles... et à l'équipe technique pour ce site qui devient une pépite! Les pronostics du jour sont top!