Hole in one pour Caleb Ewan!

Le petit australien n'a pas manqué le seul rendez-vous promis aux sprinters en cette deuxième semaine et s'octroie méritoirement son premier succès sur la Grande Boucle. Ewan s'impose à Toulouse à la photo-finish devant Dylan Groenweggen et Elia Viviani. Une journée somme toute très calme mais néanmoins émaillée d'une chute collective qui aura fait quelques dégâts au sein d'un peloton devenu fébrile dès que le vent se met à souffler un peu plus fort. On fera les comptes ce jeudi qui fait désormais place aux Pyrénées et au premier vrai plat de résistance de ce Tour de France on ne peut plus emballant. Terengganu Cycling Team s'empare des lauriers de la victoire tandis que Team Bitoss Two vogue toujours en tête de gondole. La face du Fantatour risque bien de changer de tournure dès ce jeudi soir et nul doute que la vraie bagarre va enfin commencer !

Le Bon Plan du jour L'équipe Lotto s'offre un Tour au-delà de toutes les espérances. Sans leader pour le Général, elle peut fièrement se targuer d'animer plus que de raison la plus grande course du petit monde du vélo. Après le succès de De Gendt, le maillot à pois de Wellens et plusieurs places d'honneur, entre autres de Benoot et Ewan, cette nouvelle victoire confirme la bonne santé de la team belge. Les points s'accumulent et qui sait si les premiers cols ne vont pas nous réserver d'autres belles surprises. La surprise du jour La passation de pouvoir semble être actée chez UAE où Philipsen, malgré une anecdotique septième place, termine une nouvelle fois devant son leader désigné, Alexander Kristoff. La nouvelle pépite du sprint du plat pays confirme tout le bien qu'on pense de lui et on en vient presque à regretter qu'il ne puisse pas franchement plus jouer sa carte personnelle plutôt que de lancer le norvégien plus proche de la fin que du début d'une carrière qui paraît, petit à petit, toucher à sa fin. Le Mauvais Plan du jour Les chutes font partie de la course mais pour Richie Porte, elles le sont encore un peu plus. Après avoir été piégé dans la bordure de lundi, voilà l'australien une nouvelle fois au sol. Le chat noir du peloton est reparti mais ce nouveau contretemps n'est guère de bonne augure avec l'arrivée des montagnes qui risque bien de sonner le glas de ses espérances de bien figurer à Paris. Si, bien entendu, il parvient à atteindre miraculeusement les Champs-Élysée...

Commentaires