Au tour de Jakobsen

La deuxième arrivée au sprint de cette Vuelta a été remportée par Fabio Jakobsen, parfaitement lancé par le train de la Deceuninck- Quick Step. Parti trop tard, Sam Bennett n’a pas réussi à doubler le succès de la veille et doit s’incliner au photofinish. Il pourra se consoler avec le maillot vert et avec ses collègues jet-men, il pourra surtout prendre quelques jours de repos dans le gruppetto, puisque le parcours de cette Vuelta nous réserve trois étapes avec une arrivée en côte dans les prochains jours.

Avec le duo Jakobsen-Bennett, la Cervelo Test Team remporte la fantaétape du jour et prend par la même occasion la tête du classement général.

Le bon plan du jour

Avant d’encenser les grands sprinters qui doivent encore trimer pour être rentables, saluons les belles performances des coureurs low-cost capables de s’insérer dans les top-15 des deux dernières étapes. C’est le cas notamment de Cyril Barthe, le jeune sprinter français de l’équipe Euskadi qui, après la 8ème place à Alicante lundi, termine cette fois 11ème, ce qui lui permet d’augmenter son butin à 26 points. Un bon début de Vuelta qui fait plaisir aux 9 fantateams qui ont décelé le bon potentiel de l’ancien champion de France U23.

 

Le mauvais plan du tour

La Vuelta avait très mal commencé pour Steven Kruijswijk, avec la chute lors du contre-la-montre par équipe de samedi et le temps perdu dès la première difficulté lors de l’étape de dimanche. Mais les 74 fantamanagers qui avaient misé sur lui espéraient qu’avec son gros moteur et ses qualités au contre-la-montre, le Néerlandais pouvait lentement remonter au classement général. Mais Kruijswijk s’est fait mal au genou samedi et vu l’évolution de sa blessure, il a dû abandonner la course. Il quitte donc la Vuelta avec 0 points et envoie en l’air les plans de bon nombre d’équipes. Dur.

Commentaires

D'abord merci Lucho d'avoir

Portrait de piticoujou
D'abord merci Lucho d'avoir remis en selle notre Gaviria suite à ton article d'hier :-) . Ensuite, par curiosité: d'autres fantamanagers ont-ils comme moi décidé de faire l'impasse totale sur les participants du Tour (Quintana Valverde Fulgsang Kruijswijk etc) ? J'avais tenté le coup en évitant les participants du Giro sur le fantatour, c'était plutôt payant (à part peut-être Landa, et encore..). Pour poser la question plus clairement: est-il recommandable de sélectionner un coureur (surtout un leader ou 'second' leader) d'un tour sur l'autre ? La question est sans doute un poil naïve, mais merci d'avance pour vos avis éclairés.

J'ai fais le pari d'en mettre

Portrait de Yuix
J'ai fais le pari d'en mettre un gros/moyen venant du Tour dans chaque équipe à titre personnel j'avais voulu éviter de prendre Quintana vu qu'il ne m'a pas fait rêver sur le Tour, j'ai eu le malheur de prendre Kruijswijk dans une équipe, et ce bon vieux Rigoberto dans l'autre.... Ah et j'ai cru que Poels nous faisait une feinte de fin de saison sur le tour pour arriver frais et dispo sur la Vuelta mais il semblerait qu'il ai totalement foiré sa saison.. Ensuite, j'ai pris des gros moteurs qui m'ont fait rêver sur le Giro, style Ion Inza , Roglic et Lopez. Mais encore une fois j'ai mis trop de seconds couteaux, j'ai l'impression que la tendance victoire cette saison consiste à prendre 4 gros moteurs et 5 gregarrio à 2 pts pour faire semblant ^^

Disons que pour la Vuelta c

Portrait de El Diablo
Disons que pour la Vuelta c'est un peu different que pour le Tour. Le niveau est variable et peu de coureurs se préparent exclusivement pour la Vuelta. Du coup, Quintana a gagné la Vuelta après un Tour raté en 2016. Kruijswijk avait fait bonne Vuelta après sa 5ème place au Tour l'an dernier. Ça dépend aussi du nombre de jours de course au printemps, un gars comme Uran était blessé quelques mois il est donc plus frais que d'autres. Par contre, pour les jeunes c'est beaucoup plus dur. En même temps, je dis ça... et une piscine d'enfant qui craque une flaque d'eau et toutes ces certitudes s'envolent...

perso giro/tour j'y crois pas

Portrait de patxi
perso giro/tour j'y crois pas du tout (je ne croyais pas une seconde en dumoulin en 2018 et pourtant...). L'enchainement tour/vuelta est je pense plus possible comme le dit El Diablo à l'image de quintana en 2016 (et 2019?). Il y a plus de facteurs qui entrent en jeu et personne ne cible que la vuelta (généralement doublé giro/vuelta). Je voyais Kruijswijk faire une bonne vuelta.... et patatras!!! Blessure trop sérieuse au genou suite au CLM par équipe ou il ne veut pas trop rouler pour Roglic???

Après, ce qui est désagréable

Portrait de Yuix
Après, ce qui est désagréable, c'est de vous que Bernal ou G.Thomas ils ont presque pas couru cette saison, donc c'est vraiment que maintenant la Vuelta est le parent pauvre du World Tour et avec les JO de Tokyo ça sera encore pire. Faut imaginer, que Molard par exemple là, il est sur le Tour du Poitou-Charentes (je vais le voir demain à son hotel en passant !).

Débat intéressant dans lequel

Portrait de FURUPU
Débat intéressant dans lequel je me range aux côtés de El Diablo et Pätxi, en rappelant toutefois la règle de base : sélectionner des coureurs qui terminent la course. J'aurais dû m'en souvenir cette année au lieu d'aligner le triplé Dumoulin - Pinot - Kuijswijk... "J'essaierai de faire mieux la prochaine fois", comme disait le papy de MVP.