Gilbert, ce filou…!

 

Au terme d’une échappée plus que rondement menée, Philippe Gilbert s’impose de justesse à Bilbao. Un succès qu'il aura forgé dans la dernière difficulté du jour où, après s’être intelligemment ménagé, il a pu faire parler son panache et signer de son empreinte une étape où seuls les fuyards ont mis de l’animation. 

Il aura néanmoins tout de même fallu près de cent kilomètres pour voir un groupe de 19 coureurs se faire la malle et le peloton se relever. Le vainqueur était devant, les favoris n’allaient pas déjà s’écharper. Aranburu et Barcelo furent les derniers à inquiéter le belge mais échouent à trois petites secondes d’un Gilbert impérial.

Avec Gilbert et Aranburu, La vie sur le vélo décroche la timbale à la Fanta Vuelta en remportant l’étape, le général étant lui toujours sereinement mené par Les Braqueurs et son quatuor de costauds. 

Le Bon Plan du jour.  

Après avoir dévissé hier alors que la victoire lui tendait les bras, Alex Aranburu n’a, cette fois, pas cédé à la tentation de sauter sur tout ce qui bouge. Certes, il termine deuxième mais sur des routes pourtant bien moins à son avantage, l’espagnol a eu le mérite d’adopter une meilleure tactique que la veille. Philippe Gilbert passait, par là, malheureusement pour lui, mais l’homme est en forme et il risque bien de ne pas être le dernier à vouloir allumer la moindre mèche dans les prochains jours.  

Le Mauvais Plan du jour 

Depuis la terrible désillusion qui a frappé l’équipe Education First, si ce n’est légèrement pour Lawson Craddock, la flamme a bien du mal à briller pour les hommes de Jonathan Vaughters. Avec le temps perdu et aucunes réelles ambitions au général, une journée comme celle-ci n’aurait, logiquement, pas dû être faite pour déplaire au virevoltant Sergio Higuita. Depuis la chute, le grimpeur colombien n’est que l’ombre de lui-même et nous prive de son incontestable talent. À moins que Los Machucos demain…