Kuss, Roglic et les Jumbo-Visma au septième ciel

Sepp Kuss a remporté la redoutée étape du Santuario del Acebo, alors que son leader Primoz Roglic franchit un nouveau pas vers la victoire finale en lâchant tous ses adversaires, à l’exception évidemment de l’infatigable Alejandro Valverde.

A la Fantavuelta, la victoire du jour revient à Gribouille&Co qui se rapproche par la même occasion du leader Les Braqueurs.

Le bon plan du jour

Sepp Kuss avait failli finir hors délai lors du contre-la-montre initial à cause d’un problème mécanique qui l’avait contraint de parcourir l’entièreté du tracé en solitaire. Dimanche, il a de nouveau fait plusieurs kilomètres en solitaire, mais cette fois pour s’imposer au Santuario del Acebo et remporter la victoire la plus importante de sa carrière. Entré dans l’échappée matinale, le jeune américain était censé servir de point d’appui à Primoz Roglic au cas où. Mais vu le déroulement de la course, il a pu jouer sa carte et prouver au monde entier que les Etats Unis peuvent encore fournir des coureurs de qualité. Formidable grimpeur, il avait quelque peu déçu au Giro cette année, mais avait montré lors de la première semaine de la Vuelta qu’il allait être très utile à la cause de Roglic et des Jumbo-Visma. Avec cette victoire, il participe à sa manière au festival de l’équipe néerlandaise et offre 200 points supplémentaires aux trois fantateams qui ont cru en lui.

 

Le mauvais plan du jour

Plus les jours passent, plus Esteban Chaves se fait lâcher du groupe maillot rouge rapidement. Dimanche, il n’était plus au contact des meilleurs après quelques lacets de la dernière montée. L’opération retour a clairement échoué pour l’instant et le Colombien est même sorti du top-15 du général. Pour un prix de 9 millions, il avait logiquement attiré l’intérêt de 131 fantateams qui n’espéraient peut-être pas qu’il remonte sur le podium d’un grand tour, mais au moins qu’il fasse quelques placettes et un bon classement général. Ce ne sera pas pour cette année…