Alaphilippe découvre et dompte les Strade

Julian Alaphilippe a remporté l’édition 2019 des Strade Bianche en s’imposant devant ses compagnons d’échappée Jakob Fuglsang et Woet Van Aert qui réédite sa troisième place de 2018. Au Fantaclassics, c’est Rabo 2019 qui s’impose grâce Alaf, Fuglsang, Van Aert, Stybar, Benoot et Lampaert, tous dans le top-12 du jour. Bjorn Borg prend par contre la tête du classement général.

Le bon plan du jour

On savait qu’Alaphilippe allait faire des points au Fantaclassics, à moins qu’il soit victime de problèmes physiques. Il peut attaquer dans le Poggio, il sera dur à battre dans le Mur de Huy et redoutable à Liège-Bastogne-Liège. Mais une victoire aux Strade Bianche dès sa première participation n’était pas garantie. Loin de là. Avec cette victoire de prestige, Alaphilippe confirme qu’il est le numéro un mondial dans les courses d’un jour vallonnées, et ce ne sont pas quelques routes poussiéreuses qui ont fait peur à cet ancien cyclocrossman. Surtout, la victoire d’Alaphilippe confirme l’incroyable domination des Deceuninck Quick Step en ce début de saison. Après le Nieuwsbland, Kuurne-Bruxelles-Kuurne et le GP Samyn, les hommes bleus remportent la quatrième classique consécutive. Heureusement qu’ils ne seront pas au départ du GP Industria et Artigianato demain...

 

La surprise du jour

La plupart des favoris ont respecté les pronostics et se retrouvent dans le top-15 du jour. Il y a tout de même une surprise, en la personne de Simon Clarke qui termine la course à la 8ème place et pour un fantamillion, rapporte 18 points. Dommage qu’aucun fantamanager n’ait eu la bonne intuition de miser sur lui.

 

Les mauvais plans du jour

Parmi les grands noms au départ, celui qui a le plus déçu est sans aucun doute Gianni Moscon. L’Italien faisait son début sur la campagne des classiques et si on n’avait pas de certitudes sur son état de forme, il pouvait être l’outsider parfait. Mais le coureur de la Sky a passé une mauvaise journée et a été lâché dès que la course est entrée dans le vif du sujet. Une mauvaise performance qui n’augure rien de bon pour celui qui a tout misé sur les classiques en ce début de saison. On notera aussi que Michael Valgren a de nouveau fini la course très loin des premiers et n’est clairement pas celui de l’an dernier.