Ballerini, le nouveau loup

Davide Ballerini a remporté une édition du Nieuwsblad au scénario inédit, puisque l’Italien de la Deceuninck Quick Step s’est imposé au terme d’un sprint presque massif devant le jeune britannique Jake Stewart et le plus trop jeune Sep Vanmarcke.

La première épreuve du Fantaclassics est remportée par Raph De Vlaemink grace à son quatuor Ballerini-Haussler-Sénéchal-Trentin. Classics1 et Clandickx complètent le podium du jour.

On savait que l’absence de cadors comme Woet Van Aert et Mathieu Van der Poel au départ de la clssique d’ouverture du calendirer belge, allait permettre une course plus ouverte. On savait que la préparation n’a pas été idéale pour les coureurs qui n’ont, pour les plus chanceux, que quelques kilomètres de courses dans les jambes. On savait qu’il allait y avoir du vent du Nord-Est qui pouvait rendre le final difficile pour les attaquants. Mais de là à prédire que le Nieuwsblad allait se jouer au sprint par un groupe d’une cinquantaine de coureurs, il y avait un pas qu’on n’osait pas franchir. C’est pourtant ce qui s’est passé samedi, entre Gand et Ninove. Peut-être parce que plusieurs coureurs attendus comme Pedersen, Stuyven, Naesen, Colbrelli, Philipsen, Wellens ou Kragh Andersen, n’ont pas répondu présent. Peut-être parce que l’attaque en solitaire de Julian Alaphilippe à 32 kilomètres de l’arrivée était prématurée. Peut-être parce que les Deceuninck Quick Step se sont vite rendu compte qu’ils pouvaient simplement gagner en amenant un Davide Ballerini en pleine forme au sprint.

Toujours est-il que c’est un groupe d’environ 50 coureurs qui s’est disputé la victoire de l’Omloop, sans Alexandr Kristoff victime d’un problème mécanique dans le dernier kilomètre. Parfaitement emmené par Asgreen et Sénéchal, Davide Ballerini n’a laissé aucune chance à ses concurrents et remporte la plus belle victoire de sa carrière. Après un début de saison en fanfare lors du Tour de la Provence, l’Italien, très à l’aise pendant toute la journée, confirme qu’il est une des nouvelles flèches à l’arc du Wolf Pack. Résistant et rapide, s’il garde son état de forme, il pourrait encore faire des ravages ce printemps. Le surprenant Jake Stewart de la Groupama FDJ prend la deuxième place devant les vétérans Vanmarcke, Haussler et Gilbert. Il faut dire que cette course d’ouverture nous laisse avec un petit goût de trop peu en bouche, en espérant que le retour de l’enfant prodige Mathieu Van der Poel lors du Kuurne-Bruxelles-Kuurne de dimanche, nous offre une course plus mouvementée.

Avec un résultat aussi inattendu, de nombreuses fantateams ont un peu raté leur départ du Fantaclassics 2021. Ce n’est pas le cas de Raph de Vlaemink qui a non seulement misé sur Ballerini, Sénéchal et Trentin, mais aussi tenté le pari Heino Haussler. Une audace bien récompensée, puisque cela lui permet de remporter l’épreuve du jour devant Classics1 (Ballerini, Vanmarcke, Sénéchal et De Bondt) et Clandickx (Ballerini, Aranburu, Sénéchal et Politt). Rendez-vous demain à Kuurne pour un classique pour sprinter qui pourrait bien nous réserver d’autres surprises.