Van Baarle en costaud à travers la Flandre

Dylan Van Baarle a remporté le Dwars door Vlaanderen en s’imposant en solitaire au terme d’un impressionnant effort individuel de 60 kilomètres. Jamais loin du coureur de l’Ineos Grenadiers, les différents groupes de poursuivants n’ont jamais réussi à revenir sur le Néerlandais, et c’est finalement Christophe Laporte qui règle le peloton pour prendre la deuxième place devant Tim Merlier.

Au Fantaclassics, c’est Wobbly Wheels qui s’impose devant l’homme en forme du moment Flyingdustman et Papoute 974.

Cette campagne des classiques 2021 nous réserve décidemment plus de surprises qu’on pouvait espérer. Alors qu’on s’attendait à une première explication entre Mathieu Van der Poel et Julian Alaphilippe en vue du Ronde de dimanche, c’est Dylan Van Baarle qui remporte sa première classique flandrienne au terme d’un numéro exceptionnel. Parti à 60 kilomètres de l’arrivé en lâchant un premier groupe d’attaquants, celui qui avait déjà terminé dans le top-10 au GP de l’E3 et à Gand-Wevelgem, a résisté au retour des poursuivants, sans fléchir. Il est vrai que les multiples difficultés du parcours ont désorganisé la chasse et que l’inertie de groupe a joué en faveur de l’attaquant, mais Van Baarle n’a pas spécialement bénéficié de jeux tactiques parmi les groupes de poursuivants, notamment celui comprenant Van Avermaet, Stuyven, Laporte, Campenaerts, Durbridge, Sénéchal et un étonnant Barguil. Du beau monde qui est resté à environ 30 secondes de l’homme de tête pendant plusieurs dizaines de kilomètres, sans rien récupérer, avant de se faire reprendre par le peloton sous la flamme rouge.

Après avoir montré un bon état de forme dans les courses précédentes, Van Baarle a simplement été le plus fort ce mercredi en Flandres. Il devient logiquement un sérieux outsider pour le Ronde de dimanche, tout comme une série d’autres spécialistes, de Stuyven à Sénéchal, en passant par Van Avermaet, Trentin et même Kristoff ou Nizzolo, qui ont vu que Van der Poel et Alaphilippe sont loin d’être imbattables. Si le champion du monde avait l’excuse de reprendre la compétition après une pause, MVDP a carrément vécu un jour sans, en explosant sous la chaleur presque estivale. On notera aussi une deuxième prestation « normale » du Wolf Pack, avec le seul Sénéchal protagoniste à l’avant, alors qu’Alaphilippe, Asgreen, Ballerini ou Lampaert ont subi la course de façon anonyme, même si l’ancien champion de Belgique a pu se consoler avec la quatrième place finale obtenue grâce à un bon sprint. Le Tour des Flandres, c’est autre chose, mais après les premières classiques de la saison, personne n’osera affirmer qu’il s’agira d’un simple combat entre les big-3.

Bien qu’il n’ait pas Van Baarle dans son équipe, Wobbly Wheels remporte l’épreuve du jour du Fantaclassics grâce à 6 coureurs dans le top-10: Lampaert, Kristoff, Van Avermaet, Turgis, Stuyven et Sénéchal. Flyingdustman et Papoute 974 prennent la deuxième place ex-aequo, alors que Sainté monte sur la troisième marche du podium. On notera aussi qu’une seule team, Greloche, a eu la bonne idée de dépenser la modique somme de 7 millions pour acquérir les services de Van Baarle, un des hommes forts de ce printemps.