SuperPippo survole, Almeida creuse, la montagne arrive

Filippo Ganna a survolé le contre-la-montre de Valdobbiadene à 48 km/h et remporte son troisième succès sur ce Giro. Seul son équipier Rohan Dennis a quelque peu résisté au champion du monde, mais l’Australien concède malgré tout 26 secondes à la nouvelle superstar des courses contre le temps. La troisième place du jour revient à l’étonnant Brandon McNulty, le meilleur des hommes du général, alors que Joao Almeida et Wilco Kelderman sont les autres gagnants du jour. Le maillot rose et son dauphin prennent environ une minute aux autres concurrents, Majka, Bilbao, Nibali, Masnada, Pozzovivo ou Fuglsang, qui font tous plus ou moins des prestations comparables et poitent désormait à plus de deux minutes du maillot rose.

Avec une formation de rouleurs comme Ganna, Dennis, De Gendt et Almeida, Pink Flag remporte l’étape du jour du Fantagiro, alors que La Bomba, qui possède désormais trois coureurs dans le top-4 du général, semble indétrônable en tête du classement général.  

Le bon plan du jour

Auteur d’une prestation exceptionnelle, Brandon McNulty obtient son deuxième top-3 d’étape et remonte à la 4ème place du classement général et à la deuxième du classement des jeunes. Pour 14 fantamillions, son butin s’élève déjà à 324 points. S’il réussit à gérer ses efforts dans la haute montagne sans exploser, il peut encore compter sur le dernière contre-la-montre de Milan pour obtenir un résultat prestigieux, à l’âge de 22 ans. Quoi qu’il arrive, les 25 fantateams qui ont fait confiance à la stratégie des jeunes de l’équipe UAE, n’auront aucun regret.

Le mauvais plan du tour

Avec trois contre-la-montre prévu au programme, miser sur le détenteur du record de l’heure au prix de 20 fantamillion était loin d’être une hérésie. C’est ce qu’on fait 24 fantamanagers qui doivent aujourd’hui s’en mordre les doigts. Si lors de la première étape, Victor Campenarts avait l’excuse d’un parcours atypique et d’un vent capricieux, à Valdobiadene il devait prendre sa revanche et prouver qu’il reste parmi les meilleurs spécialistes du peloton. Mais sa 12ème place est sans appel et confirme que le Belge n’est simplement plus au niveau des meilleurs.

La question du jour

Après le contre-la-montre, Joao Almeida et Wilco Kelderman ont pris du temps aux autres favoris. Ils abordent les premières montagnes en pleine confiance et peuvent surtout compter sur les deux équipes les plus fortes. Est-ce qu’on pourrait voir une alliance entre Nibali et Fuglsang qui eux n’ont presque plus de soutien, avec, qui sait, une attaque avant la dernière ascension de Piancavallo ?

Commentaires