Démonstration d’Alaphilippe : victoire et maillot jaune en champion!

Julian Alaphilippe a remporté la troisième étape du Tour en s’imposant à Epernay au terme d’un grand numéro en solitaire. Celui qui comptait parmi les grands favoris de la veille n’a pas attendu la dernière montée, mais a pris tous les risques en attaquant dans la côte de Champillon, à 15 kilomètres de l’arrivée. Avec panache, il a résisté au retour du peloton et s’impose finalement avec 26’ d’avance sur le peloton réglé par Michael Matthews devant Jasper Stuyven et Greg Van Avermaet.

Au Fantatour, c’est le trio formé par la Dodoàfauté, HTC-Columbia et Bora Ineos qui s’impose ex-aequo avec le quatuor Alaphilippe-Sagan-Van Aert-Bernal.

Le bon plan du jour

Ceux qui espéraient que Julian Alaphilippe se concentre sur le maillot à pois dès les premières étapes doivent se consoler avec un autre objectif et un autre maillot : le jaune. Alaphilippe a fait une réelle démonstration de force lundi en arrivant sur le sol français. Son attaque était imprévisible et surtout très puissante.  Le grand bonhomme du printemps continue sa progression et pourrait se tester sur la Planche des Belles Filles pour voir si un jour, peut-être pas si lointain, il pourra lutter pour le classement général. Il est en tous les cas bien parti pour être un des protagonistes de ce Tour de France. Il faudra qu’il en fasse encore plus pour rentabiliser les 60 fantamillions qu’il coutait, mais en attendant de satisfaire les 171 fantamanagers qui ont misé sur lui, lundi, il a déjà fiat plaisir à tous les amateurs du cyclisme, même ceux qui ne l'ont pas pris.

 

La surprise du jour

Que Tim Wellens soit un candidat au maillot à pois, ce n’est pas vraiment une surprise. Qu’il se lance dans l’échappée matinale en compagnie des baroudeurs des équipes continentales pour être sûr d’empocher un max de points, c’était moins évident. Maintenant qu’Alaphilippe a autre chose en tête et sans ambitions au classement général, Wellens pourrait bien profiter de la situation pour prendre de l’avance en attendant qu’un autre candidat sérieux se présente au portillon.
 

La mauvais plan du jour

Probablement que certains fantamanagers avaient calculé qu’à ce stade de la compétition, Peter Sagan avait déjà deux victoires et trois jours en jaune au compteur, tout en ayant déjà dégouté ses possibles adversaires pour le maillot vert. Mais si ce début de Tour n’est pas complètement raté pour le triple champion du monde, il prouve aussi que Sagan n’est plus le superman imbattable d’autre fois. Après la déception de Bruxelles, il a été battu à Epernay par un super Alpahilippe, mais aussi par Matthews, Stuyven et Van Avermaet dans le sprint pour la deuxième place. Il  a peut-être le maillot vert sur les épaules, mais Matthews et Colbrelli seront des adversaires coriaces. On verra comment Sagan se comportera dans le prochain sprint massif, mais il faudra qu’il sorte le grand jeu s’il veut encore une fois passer la barre des 2000 points au Fantatour.

Commentaires

...Sagan... même s'il ne fait

Portrait de piticoujou
...Sagan... même s'il ne fait que 1.500 points - ce qui sera vraisemblablement le cas s'il reste en vert jusqu'à Paris - ça reste super rentable... Curieux de voir s'il va assurer un top 5 demain...