Alaphilippe fidèle au rendez-vous!

Il avait la pression du grand favori du jour, il n’a pas déçu. Julian Alaphilippe a remporté la deuxième étape du Tour et s’empare du maillot jaune qui lui a tant réussi l’an passé. Le français de l’équipe Deceunick-Quick Step a battu au sprint l’étonnant suisse Marc Hirschi et Adam Yates qui étaient partis avec lui dans la dernière difficulté du jour.  

La team Is Féider Linn fait la bonne opération du jour en s’imposant grâce à Alaphilippe, Yates et les premiers points d'Egan Bernal. Comme Alaphilippe, elle endosse le fantamaillot jaune.

Le bon plan du jour

Il en faudra plus pour que l’investissement placé sur Julian Alaphilippe soit rentable. Mais la première étape s’est déroulée sans encombre. Dépenser 52 millions pour un coureur qui n’est ni sprinter, ni candidat au classement général, était un pari risqué que 142 fantamanagers ont fait, en pensant évidemment au Tour 2019. Ce pari comptait beaucoup sur la prise du maillot jaune lors de la deuxième étape et Julian Alaphilippe a prouvé qu’il est un grand champion qui sait répondre présent lors des grands rendez-vous. La route vers le bon plan certifié est cependant encore longue et la prochaine épreuve de taille sera l’arrivée en montagne mardi.

 

Le mauvais plan du Tour

Tombé à deux reprises lors de la première étape, Pavel Sivakov a été une des grandes victimes du premier jour. Déjà largué au général, il a eu du mal dès le début de l’étape de dimanche et termine finalement à 28 minutes du vainqueur, en compagnie du maillot jaune Kristoff et d’autres sprinters comme Viviani et Laporte. Contrairement à d’autres leaders qui ont perdu du temps et qui pourront en profiter en visant les étapes et le maillot de la montagne, Sivakov devra se rétablir au plus vite pour se mettre au service de son équipe et son leader Egan Bernal. Pas certain que dans cette configuration il rapportera beaucoup de points aux 33 équipes qui ont dépensé 36 fantamillions pour le jeune Russe.

 

La question du jour

Vu le moment difficile de Caleb Ewan, les prestations en demi-teinte de Sam Bennett ou Elia Viviani, et l’absence de jet-men de poids comme Groenewegen, Démare ou Ackermann, il est difficile de savoir qui sera le coureur qui dominera les sprints massifs de ce Tour. Est-ce Kristoff pourra rééditer l’exploit de samedi ? Est-ce que ces adversaires sauront remettre les pendules à l’heure ? Est-ce Mads Pedersen va à nouveau nous étonner ? Premières réponses à Sisteron.

Commentaires

Bravo Alaf, la classe à l

Bravo Alaf, la classe à l'état pur! Et dommage pour Hirshi, futur grand. Par contre, rayon pronos, je suis, pour l'instant, à...0 points. Avec Sagan sur la première et Alaphilippe sur la deuxième, je devrais en compter un petit peu plus. Ceci dit, sur les classiques, j'ai la même chose avec Vlasov au gran Piemonte où ses points ne me sont pas comptabilisés non plus.Dois-je y voir une basse vengeance de la Fantateam?

On en profite pour expliquer

On en profite pour expliquer que lors du Prono du Jour, certains coureurs peuvent apparaitre deux fois, car ils sont simultanément inscrits au SuperClassics et au Fantatour. Lorsque vous pronosiquez Alaphilippe sur le Fantatour, il faut évidemment choisir "Alaphilippe (FantaTour 2020)". Désolez se cela n'était pas clair, on l'expliqera sur la page des pronos. Si certains ont eu ces problèmes de pronostics non comptabilisés, envoyez nous un message à fantacycling@yahoo.com

Allez Alaf, il faut s

Portrait de El Diablo
Allez Alaf, il faut s'accrocher au maillot demain et la barre des 1000 points deviendra envisageable. Par contre, bien joué ceux qui ont pris Adam Yates. Il était tellement passé sous les radars qu'on aurait dû y penser. A 35 millions ça peut être le tout bon plan.

Derniers articles