Royale envolée de Superman !

Miguel Angel Lopez s’impose au sommet de l’inédit Col de la Loze au prix d'une ascension finale de toute beauté. Le Colombien s’est magnifiquement défait de Rog et Pog qui terminent respectivement, deuxième et troisième. Malgré son accessit, Primoz Roglic reprend quelques secondes supplémentaires sur son jeune dauphin et se pose désormais en véritable vainqueur moral d'un Tour qui ne devrait, logiquement, plus lui échapper. Lopez s’empare, lui, de la troisième place sur le podium et son avance sur l’étonnant Richie Porte augure d’un futur proche on ne peut plus radieux.

Pour les autres prétendants au podium, sans être dramatique, la situation vient de devenir beaucoup plus complexe. Mikel Landa est, sans doute, celui qui perd le plus alors que son équipe a constamment été à l’avant ce mercredi et a tout fait pour mettre le Basque sur orbite. Cependant Porte, Uran, Yates et Landa se tiennent dans un mouchoir de poche mais sont tout de même déjà à trois minutes du maillot jaune. La boîte reste à portée de pédales mais le moindre saut de chaîne sera désormais impardonnable. Enric Mas, de jour en jour un peu plus en forme, est sur les talons de ce quatuor, tandis que les grognards Dumoulin et Valverde complètement le top 10.

Au Fantacycling, Tomymoon mène toujours les débats mais la lutte aux lauriers reste particulièrement âpre. La nouvelle victoire d'étape éclatante de Nursultan, 698 points avec les trois premiers du Général et Dumoulin, relance les pronostics et quand on sait que seuls 800 points séparent le premier du vingtième, nuls doutes qu’il faudra avoir choisi le bon joker pour endosser le fameux fantamaillot jaune dans, déjà, quatre jours.

Le bon plan

La côte de Miguel Angel Lopez n’était pas vraiment au beau fixe au départ de ce Tour et son impressionnante chute lors de la première étape n’a guère suscité l’optimisme. Le talentueux grimpeur de Pesca est pourtant l’un des meilleurs dès que la route s’élève mais, depuis son podium à la Vuelta en 2018, le Colombien accumule les déboires. Qui plus est, passé dans l’ombre depuis l’éclosion de Bernal ou encore d’Higuita et Martinez, Lopez n’inspirait plus la même confiance qu’avant. Il vient d’inverser cette tendance avec cette formidable montée du Col de la Loze et ravive la flamme du flamboyant coureur qu’il n’a jamais cessé d’être. Cinquante fantamanagers esquissent un sourire de satisfaction et se réjouissent des quelques 600 points qu’ils ont, pour l’instant, engrangés.

Le mauvais plan

Après la déroute du grand Colombier dimanche, Nairo Quintana a sombré corps et âme dans les pentes de la Loze. Le bien malheureux Nairoman n’a plus que son courage pour l’accompagner dans la souffrance que le colombien endure depuis sa chute au Dauphiné. Kingtana avait pourtant fait renaître l’espoir de caresser un nouveau sacre tant ses performances étaient jusqu’à ce dernier week-end excellentes. Les nouvelles 25 minutes qu’il a concédées ce mercredi l’écarte définitivement d’un top10 et le prive d’un retour mérité sous le feu des projecteurs.

La question du jour

Tadej Pogacar aura-t-il les armes pour détrôner son rival, et néanmoins ami, Primoz Roglic? L’ecart entre les deux hommes, 57 secondes, n’est pas insurmontable. Mais le meilleur jeune et nouveau maillot à pois ne pourra pas attendre le seul contre-la-montre pour résorber son retard. Il lui reste la difficile journée de demain pour renverser son aîné mais ce ne sera assurément pas sans peine. Alors, Pog ou Rog ?