Le trio magique a encore frappé

Dan Martin a remporté la troisième étape de la Vuelta en s’imposant au sprint dans la Laguna Negra devant ses compères Primoz Roglic et Richard Carapaz. Une étape un peu moins dure que les deux premières mais qui a quand même vu un affrontement entre les hommes forts de la Vuelta dans les derniers kilomètres. Le même podium dans le désordre que lors de la première étape. Le même trio dans le désordre derrière Marc Soler lors de la deuxième étape. Ces trois là font plaisir à ceux qui ont misé sur eux. Rayonnants mercredi, les Movistar sont les perdants du jour puisqu’Enric Mas concède 9 secondes dans le sprint, sans compter les bonifications, alors que Valverde et Soler perdent un peu moins d’une minute. En retrouve par contre Woet Poels, quatrième, et Alexandr Vlasov, cinquième, qui n’ont peut-être pas dit leur dernier mot.

Logiquement, on retrouve les mêmes équipes qui ont dominé la première étape sur le podium de la  troisième. Le duo Mitrogoal – An Geansai Darg s’impose avec 700 points! Tout va bien pour eux.

Le bon plan du jour

Inutile d’attendre plus longtemps, on peut déjà affirmer après trois étapes que les fantateams qui ont misé sur Primoz Roglic ne seront pas déçues, quoi qu’il arrive. Après trois jours de course, le Slovène a déjà obtenu une victoire, deux deuxièmes places, trois jours en rouge et trois jours en maillot vert, pour un total de 790 points. Certains pouvaient craindre un risque de fatigue accumulée lors du Tour mais aussi des championnats du monde et de Liège-Bastogne-Liège qui ont suivi la Grande Boucle. Mais Roglic est pimpant comme jamais et s’il n’a pas encore gagné la Vuelta, lui, au moins, il pourrait même abandonner demain, qu’il resterait relativement rentable…

 

Le mauvais du tour

L’histoire du mauvais plan commence par la question du jour : Mais qu’est-ce qu’est venu faire Thibaut Pinot en Espagne ? Qu’il ne soit pas au top dès les premiers jours, c’était quelque chose d’envisageable, mais qu’il abandonne avant la troisième étape à cause du mal de dos qui lui a pourri la vie au Tour de France, c’est plutôt une surprise. Il s’est donc présenté au départ sans avoir roulé une seule fois depuis le Tour ? Il ne savait pas qu’il avait encore mal au dos en roulant ? Ca sent un peu l’obligation marketing… Toujours est-il que Thibaut Pinot est rentré à la maison et a fait pleurer 84 fantamanagers qui ont dû méchamment s’auto-flageller. En plus, avec un prix de 39 fantamillions, il ne pourra même pas être remplacé.

 

Derniers articles