Sam Bennett lance la saison flandrienne du Wolf Pack

Alors que le sujet de discussion du jour était lié à la possible annulation ou report de Paris-Roubaix, Sam Bennett en profitait pour remporter la classique Brugge-De Panne au terme d’un sprint rondement mené par les hommes de la Deceuninck Quick Step. L’Irlandais devance Jasper Philipsen, Pascal Ackermann et Giacomo Nizzolo et confirme qu’il est le sprinter en forme de ce début de saison.

L’édition 2021 de Bruges-La Panne n’a pas été marquée par le vent et les bordures malgré un parcours calqué sur celui qui avait accueilli une incroyable course offensive en automne dernier. Le beau temps n’a pas permis de faire exploser la course qui s’est donc terminée avec un sprint plus traditionnel. Et depuis le début de l’année, Sam Bennett et son train bleu sont presque imbattables dans cet exercice. Discrets dans les dix derniers kilomètres, ils sont soudainement apparu à l’avant du peloton à 2 kilomètres de l’arrivée pour ne plus quitter cette position. Sénéchal, Van Lerberghe et évidemment Michael Morkov ont parfaitement lancé Bennett qui s’impose avec deux longueurs d’avance sur un Jasper Philipsen combatif et un Pascal Ackermann impuissant. Plus loin, Giacomo Nizzolo prend la quatrième place devant Timothy Dupont, Hugo Hofstetter, Cees Bol et… Michael Morkov. Si ces coureurs étaient sans doute incapables de se mêler à la lutte pour la victoire, ils ont tous été gênés aux 500 mètres par la brusque coupure d’effort d’un coureur Bora suivi d’un déchaussement qui a mis Arnaud Démare hors course, entrainant une cassure impossible à rattraper. Le champion de France est d’ailleurs le grand battu du jour, tout comme son ancien compère Nacer Bouhanni qui a abandonné très tôt, malade, et le duo des ex-Quick Step Elia Viviani et Fernando Gaviria, qui s’éloignent de plus en plus des premières places et terminent des décevantes 9ème et 14ème places. Les hommes de Patrick Lefevere commencent donc de la meilleure manière les trois semaines les plus importantes pour l’équipe, même si les doutes sur le maintien ou report de la Reine des Classiques gâchent un peu la fête.

Avec Bennett et Philipsen, la Newteam remporte la victoire du jour au Fantaclassics devant un quatuor composé de Chez Didou, Ca Pète Derrière, The Bart Team et Team Pro Immo ayant la paire Bennett-Ackermann comme hommes de pointes. Au classement général, c’est la très régulière Flyingdustman qui confirme son bon état de forme et entame ce week-end crucial en tête du fantapeloton.

Commentaires