Vuelta 2022 podium etape 20

Sauf improbable coup du sort, Remco Evenepoel remportera donc ce dimanche son premier grand Tour. Le belge, 44 ans après la victoire de Johan De Muynk sur le Tour d’Italie 78, n’a pas failli et offre à un pays tout acquis à sa cause cette victoire tant attendue. Du grand art ! Sinon, cette vingtième étape a permis à Richard Carapaz d’enlever son troisième succès au sommet du Puerto de Navacerrada et d’entériner définitivement le gain du maillot à pois de meilleur grimpeur. L’équatorien, à nouveau présent dans la bonne échappée, est parvenu à distancer tous ses rivaux et s’en est allé méritoirement lever les bras devant deux autres pépites en devenir, Thymen Arensman et Juan Ayuso.

On attendait cette dernière journée en montagne avec une impatience non dissimulée et, à défaut d’avoir bouleversé l’ordre établi, quoique, elle fut rythmée par d’incessantes attaques à tous les étages de la course. Finalement, le seul grand perdant n’est autre que le jeune et plus que prometteur Carlos Rodriguez qui voit Almeida et Arensman le reléguer à une septième place au Général peu conforme aux intrinsèques qualités qu’il a laissé entrevoir trois semaines durant. Enric Mas, une fois de plus bien peu entreprenant malgré ses trois équipiers partis en éclaireurs, terminera deuxième à Madrid et Juan Ayuso, autre grande révélation de cette Vuelta, montera sur la troisième marche du podium. Le Top5 est complété par un Miguel Angel Lopez séduisant mais assurément impuissant et un Joao Almeida qui aura alimenté la rubrique faits divers plus qu’il n’a marqué ce Tour d’Espagne bien emballant.

À la FantaVuelta, sensation en tête du général, Grezieux 42 voyant Rabo 2022 lui brûler la politesse à 24h de l’arrivée à Madrid. L’étape est quant à elle remporté par le bien nommé Marckus Belgium devant Pius Team et Nelson Boys. Le dénouement final est on ne peut plus proche mais l’incertitude règne encore et toujours quant au bienheureux qui aura l’immense privilège de remporter le Fantamaillot Rojo ce dimanche. Faites vos jeux !

Le bon plan du jour !

Remco, Remco et encore Remco ! Le coureur de Schepdaal a été brillant, c’est peu de le dire et, même si on aurait préféré ne pas voir son seul véritable concurrent abandonner, il a admirablement mis l’adversité à ses pieds. Il a magistralement manœuvré et enfin définitivement effacé tous les doutes que pas mal de suiveurs perplexes pouvaient encore bien avoir. Plus mature que jamais, Evenepoel à brillé, il n’a, in fine, que très peu tremblé et peut maintenant savourer avec délectation ce succès tant espéré. Grandiose, il entre à 22 ans dans la cour des grands et les prochains duels qui l’attendent nous promettent d’ores et déjà d’autres somptueux moments. Bravo l’artiste !

Le mauvais plan du jour !

À quelques coups de pédale de la victoire, Sergio Higuita a bien failli sauver son bien mièvre Tour d’Espagne ce samedi. Auteur d’un début de saison canon, le petit grimpeur colombien n’était pas loin d’accompagner Richie pour le bouquet du jour mais, une fois de plus, il lui aura manqué ce petit quelque chose qui lui aurait permis de repartir néanmoins la tête haute. On ne va tirer sur l’ambulance mais nombreux sont ceux qui se délectaient de voir Higuita mettre la misère sur son seul grand Tour de la saison et le voir se mêler à la lutte pour les lauriers. Il n’en fût donc rien, Sergio repart avec 8 malheureux petits points et l’immense insatisfaction du devoir non accompli. Dommage, l’occasion était belle mais nul doute qu’on reverra le talentueux grimpeur de poche transparent ces trois semaines durant.

Le Prono-Provoc du jour !

S’il y en a un qui n’a pas savouré la victoire de Carapaz ce samedi, c’est bien le triple vainqueur d’étape Mads Pedersen qui se met un point d’honneur à être le seul grand gagnant au nombre de bouquets et qui profite de cette dernière journée protocolaire pour repartir d’Espagne avec un quatrième fantastique succès.

Le Débat du jour !

Pas de débat en ce jour saint si ce n’est celui que vous voudrez bien lancer !

Comments

Quelle est la reelle popularite de Remco en Belgique? Par rapport a Wout? Quelle strategie en Australie pour les deux meilleurs amis? En tout cas super content de cette victoire de Remco sur la vuelta. Avec Ayuso et Rodriguez en soutien c'est vraiment super de voir toute cette nouvelle generation je trouve.

Disons que Remco ne fait pas l’unanimité en Belgique. Son côté arrogant et mauvais perdant, ne plaise pas à tout le monde. Ceci dit, c’est surtout l’année dernière qu’il s’est fait critiquer. Maintenant il s’est calmé, quelqu’un a dû lui expliquer qu’il fallait mieux gérer les réseaux sociaux et surtout il gagne… C’est plus facile de se faire apprécier quand on est le premier belge à remporter un grand tour après 44 ans…

Bon, bravo Remco ! Et chapeau bas à l'équipe fantacycling pour les savoureuses chroniques quotidiennes, les rapides encodages de points et les superbes photos de page d'accueil ! Magnifique Fantavuelta !