Kämna s'invite à la fiesta de la jeunesse

Lennard Kämna a remporté la 16ème étape du Tour en s’imposant en solitaire à Villard de Lens. Le jeune allemand a faussé compagnie aux derniers rescapés de l’échappée matinale dans la descente précédant la dernière petite ascension. Il obtient un succès mérité après plusieurs tentatives et récompense le travail d’une équipe Bora Hangrohe toujours dans le vif de l’action. Kämna devance Richard Carapaz et Sebastien Reichenbach, qui ont pu jouer leurs cartes, à défaut de devoir aider leur leader à la dérive, mais sont simplement tombé sur un adversaire plus fort qu’eux. Les leaders du général ont passé une journée bien tranquille, même si Bernal et Quintana ont encore perdu du temps.

Avec Kämna, Carapaz, Benoot, Rolland et Pogacar, l’équipe cs Belprahon remporte l’étape du jour, alors que Tomyteam endosse son premier fantamaillot jaune après avoir ravi la première place du général à Attaque de Marlou 2.

On notera aussi qu’en pronostiquant Kämna comme vainqueur de l’étape, le leader du classement du Prono du Jour, RomZabel, obtient son 6ème bon prono et accentue son avance au classement.  

Le bon plan du jour

Lennard Kämna était un des rares coureurs coûtant moins de 20 millions à offrir quelques perspectives intéressantes, que ce soit pour le général, le classement des jeunes ou les étapes. Mais il était plutôt parti pour être le lieutenant d’Emmanuel Buchmann, un des favoris pour le podium final. Kämna a cependant changé de rôle dès les premières défaillances de son leader et a pu mettre à profit une bonne condition qui lui avait déjà permis de remporté son premier succès chez les pros au Dauphiné. Il avait manqué de peu la victoire au Puy Mary, face à Daniel Martinez, mais ne s’est pas laissé abattre et récolte aujourd’hui les fruits d’une attitude très offensive. Son attaque en haut du dernier col lui permettant d’utiliser ses qualités de rouleur dans le faux plat descendant  face à un Carapaz un peu cuit, prouve que le jeune allemand sait courir de manière intelligente, outre d’être un bon grimpeur et un solide rouleur. Un coureur à suivre de très près dès l’année prochaine. En attendant, avec 306 points, il fait plaisir à 64 fantateams. Ce n’est pas le nouveau leader du général Tomyteam qui dira le contraire…

 

Le mauvais plan du Tour

Il est vrai que sans sa pénalité pour mauvais ravitaillement, Julian Alaphilippe aurait probablement gardé son maillot jaune quelques jours en plus et se serait rapproché de la fatidique barre des 1000 points au Fantatour. Mais les choses ne tournent décidément pas bien pour le héros du Tour 2019. A commencer par ses jambes qui l’ont lâché dans la Montée de Saint Nizier. Pourtant, Alaphilippe était annoncé comme le grand favori du jour, surtout après qu’il se soit glissé dans la bonne échappée qui ne comptait pas vraiment de nombreux adversaires de calibre. Mais Alaphilippe a mal géré la dernière réelle difficulté du jour. Probablement trop confiant, il a répondu aux attaques de Carapaz avant d’exploser en plein vol et laisser filer la victoire qui lui tendait les bras. Nul ne doute qu’Alaf tentera encore sa chance, mais on commence à douter qu’il obtienne un deuxième succès qui pourrait augmenter le bien maigre butin de 608 points.

 

La question du jour

Comment Christian Prudhomme est devenu négatif au Coronavirus en seulement une semaine ? On n’offrirait pas son corps à Putin pour qu’il se fasse analyser par un labo sibérien à la recherche du vaccin miracle ?  

Commentaires

Je profite de l'accalmie qui

Portrait de furupu
Je profite de l'accalmie qui précède le feu d'artifice attendu pour chausser, cette année encore, ma casquette de commissaire de course autoproclamé. Car de nouveau, on observe que plusieurs Fantateams (dont 5 parmi les 20 premières du classement général) ne respectent pas l'article 2 du règlement qui stipule que les équipes sont constituées de 9 coureurs. Comme le rappelle Lucho, dans d'autres lieux, on a fait sauter un maillot jaune pour une infraction qui pouvait sembler plus bénigne. Dura Lex or not, that is the other question...

Oui, la situation de cette

Oui, la situation de cette année est différente. Les équipes n'ayant pas 9 coureurs sont celles qui ont créé une team au début du jeu, lorsque la startlist était encore très large. Ils avaient sélectionnés des coureurs qui n'étaient finalement pas au départ. Ils n'ont pas mis à jour leur équipes avant le début du Tour. Toutes ces teams ont une valeur inférieur à 200 fantamillions. Construire une équipe de 200 fantamillions avec moins de 9 coureurs (ce qui était le cas l'an dernier) n'est plus possible.