Victoire de Sam Benn… ah non de Pascal Ackermann

Pascal Ackermann a obtenu sa première victoire d’étape sur cette Vuelta après le déclassement de Sam Bennett qui avait franchi la ligne en premier, mais qui paie cher les quelques coups d’épaule trop musclés à Tom Liepins dans le dernier kilomètre. Le podium du jour est complété par les sprinters low cost Gerben Thijssen et Max Kanter. Une des rares étapes de plaine de cette Vuelta ne pouvait pas se dérouler autrement : une petite échappée de deux coureurs d’équipes invités pour montrer le sponsor, un regroupement  annoncé et un sprint massif en bonne et due forme. Dommage que ces bisbrouilles entre Bennett et Liepins aient changé les résultats obtenus à la pédale, car malgré une belle résistance d’Ackermann, l’irlandais de la Deceuninck Quick Step avait fait le sprint parfait.

Avec Ackermann, Marezcko, Roglic et les bons plans Thijssen et Manzin, l’équipe MOZ remporte l’étape du jour à la Fantavuelta. Pas de changements au classement général où An Geansai Dearg mène toujours la danse devant Mitrogoal et le champion du monde Piquouz. 

Le bon plan du jour

Nous avions déjà mis en avant Gerben Thijssen lors du premier sprint, c’est au tour alors de celui qui a terminé juste derrière le belge de la Lotto Soudal à Aguilar del Campo, à savoir Max Kanter. Le jeune sprinter de la Team Sunweb valait également 1 fantamillion, et après sa 7ème place lors de la quatrième étape, il se hisse aujourd’hui sur la troisième marche du podium. Probablement le meilleur résultat de la jeune carrière du coureur allemand qui était plutôt habitué aux places d’honneur dans les tours de quatrième catégorie. Une nouvelle confirmation que la Team Sunweb va clairement dans la bonne direction en offrant de l’espace aux jeunes talents.

 

Le mauvais plan du tour

Après Bennett, Ackermann et Philipsen, Carlos Barbero était peut-être le sprinter au plus beau palmarès au départ de cette Vuelta. Ce n’est pas Cipollini, certes, mais l’Espagnol compte 12 victoires parmi les professionnels et fait régulièrement des top-5 dans des courses World Tour. C’est probablement ce qui a incité 9 fantateams à dépenser 10 millions pour voir le coureur de la NTT briller sur ses terres. Ce qu’ils ne savaient peut-être pas, c’est que Barbero a seulement participé à un grand tour dans sa carrière, la Vuelta 2015, au cours de laquelle son meilleur résultat fut une treizième place. En attendant, Carlos Barbero n’a pas participé au sprint ce jeudi, comme vendredi dernier, et son compteur reste désespérément à zéro. Comme on a déjà dit plein de fois cette année, place aux jeunes !

 

La question du jour

Le déclassement de Sam Bennett, justifié ou sévère ?

 

Commentaires

Je trouvais ça assez sévère,

Portrait de El Diablo
Je trouvais ça assez sévère, et j'ai peur qu'on devra à chaque fois attendre le VAR avant d'annoncer le vainqueur d'un sprint. En même temps si Liepins chute et fait la fin d'un Jakobsen, on crie à l'attentat. Donc effectivement, si on veut réduire les dangers dans les sprints, il faut sanctionner.

Derniers articles