Zana dans la légende à Zoldo

Filippo Zana a remporté la 18ème étape du Giro en battant Thibaut Pinot au sprint à la Val di Zoldo. Le champion du d’Italie faisait partie de l’échappée de sept coureurs qui a réussi à prendre la poudre d’escampette dans le premier col et qui comptait les habitués de l’échappée matinale comme Zana, Pinot, Gee, Barguil, Parte-Peintre, Frigo et Pronsky. La victoire s’est jouée à la pédale, notamment dans les terribles pentes de la montée de Coi, l’avant-dernière difficulté du jour. Pinot a fait le forcing, mais Zana a réussi à s’accrocher pour ensuite battre le Français au sprint. Tibopino se console avec le maillot du meilleur grimpeur, même si cette nouvelle deuxième place fait mal au franc-comptois qui rêvait d’une dernière victoire sur les routes italiennes.

Si les leaders ont laissé filer la victoire d’étape, ils ne se sont pas épargnés dans les derniers kilomètres, avec Primoz Roglic qui a attaqué et mis en difficulté Joao Almeida. Geraint Thomas a quant à lui parfaitement géré ses efforts et est peut-être le grand gagnant du jour, puisqu’il n’a rien perdu sur Roglic tout en prenant 21 secondes à Almeida. La bagarre pour la victoire finale s’annonce palpitante dans les deux dernières étapes, l’étape reine des Dolomites prévue ce vendredi et le contre-la-montre de samedi qui fait peur à tout le monde.

C’est la Giroteam2 qui remporte l’étape du jour avec la belle combinaison Almeida-Thomas-Leknessund-Pinot-Parte Peintre, alors que la Aurel Team reste en tête du général et creuse même un petit écart sur la concurrence.

Le bon plan du jour

Les sept coureurs dans l’échappée avaient déjà plus ou moins réussi leur Giro, au moins fantacyclistiquement parlant. Mais Filippo Zana mérite une mention spéciale, puisqu’il couronne par une victoire, un Giro de très haut niveau. Parfait équipier pour Matthews lorsqu’il fallait durcir la course, le champion d’Italie a eu ses chances et lorsque la victoire n’était pas possible, comme sur le Monte Bondone, il a vite repris son rôle de gregario pour aider son leader de circonstance, dans ce cas, Eddie Dunbar. Ce jeudi, il était annoncé comme un des favoris et a honoré son statut avec sa première victoire en World Tour. Bravo à lui et à son équipe qui est en train de faire un excellent Giro avec des semi seconds couteaux.

Le mauvais plan du tour

Les analystes annonçaient que l’homme de la troisième semaine pouvait être Hugh Carthy. La haute montagne, les pentes à deux chiffres, la fatigue qui met en évidence les plus résistants… Le temps perdu au début du Giro était prévisible, mais au moment où il devait commencer sa remuntada, Hugh Carthy a disparu. Après une prestation décevante au Monte Bondone, le Britannique a craqué dans la montée de Coi pour terminer 25ème de l’étape à 6’27 du vainqueur et à 4’30 des meilleurs leaders. Le top-10 au général n’est plus un objectif et on peut espérer qu’il y ait renoncé pour pouvoir attaquer dans la dernière étape de montagne et viser une victoire aux Tre Cime di Lavaredo.

Le prono-provoc pour la 19ème étape

La dernière fois que le Giro est arrivée aux Tre Cime di Lavaredo, c’était en 2013 et Nibali s’était imposé sous la neige. Deux coureurs étaient là il y a dix ans et le seront encore ce vendredi. Ils partiront en échappée et franchiront la ligne d’arrivée main-dans-la-main avec une banderole «10 ans, Bon anniversaire fantacycling.com ! ». Mais qui ?

Comments

Les articles du fantacycling sont trop rapides et supers... Bravo à vous (le classement de l'étape n'est encore pas complet sur le site officiel du giro... la honte).

Pour le prono provoc je vois cavendish partir dans l'échappée et retour de Caruso sur lui au 150 mètre de la ligne avec victoire du cav à la photo finish!

ha ha, bien vu patxi pour le prono-provoc - allez, un petit tour aux archives fantacyclistes pour se faire plaisir (on est sur du 10 ans d'âge là - vieilli en fût de kool chêne dans sa Denz Denz Denz si j'en crois les dernières gazettes de Lucho - sentez donc cet arôme incomparable :-) - d'ailleurs, et d'autant plus au Giro, tous les chemins mènent arôme, non ?): https://fantacycling.com/fr/le-sacre-de-vincenzo-nibali

Bon, quelque chose de moins réjouissant, nous avons appris le décès aujourd'hui de Jean-Louis Murat, un grand nom de la chanson française avec qui j'ai eu la chance de discuter après quelques-uns de ses concerts bruxellois - c'était un dingue de vélo, je l'avais encore écouté faire l'éloge des jeunes talents du cyclisme belge (dont il était admiratif) il y a 2 ou 3 ans sur les ondes de la RTBF. Même L'Equipe se fend d'un article: https://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Jean-louis-murat-u… - je vous poste aussi le lien de sa chanson sur Bahamontes: https://www.youtube.com/watch?v=Z82oPconJ3U . "Le Champion espagnol / Qui n'a pas froid aux yeux / Précédé de motos / En position tenace / Sur la route du ciel / En film noir et blanc / Aux portes des villages à la faveur du vent / Sur les pentes légères / Pense à son temps compté / Le maillot jaune en tête / Comme un chien affamé / Ulysse en son royaume / Fait une offrande aux dieux / Et s'enfonce isolé". RIP.

Merci Piticoujou pour ce petit mot sur JLM. On a dû se croiser plusieurs fois alors, vu que j’ai pas dû rater beaucoup de concerts de lui à BXL depuis 1996 et la tournée Dolores. Pour moi c’était le plus grand, mon préféré certainement. Dur. 

Je partage votre tristesse les amis, c'était un sacré gazier le Jean-Louis, un vrai dur au mal qui savait rouler sans jamais se relever...

PS Juste une virgule pour noter que le nouveau règlement du "mot-compte-double" du jeu du prono fonctionne à plein rendement, ce qui entraine des renversements de situation quasi-quotidiens.

Piquouz semble avoir fait le break avec plus de 200 pts d'avance à 3 jours du but, mais il n'est pas à l'abri d'une attaque mortelle d'un Joe Dombrowski à 600 pts !

PPS @Patxi La Fantacup est encore longue, très, très longue...

Je suis surpris et ravi de voir autant de fans de Jean-Louis Murat dans le fanta-peloton . J ai encore son premier vinyle . Par contre je n'avais aucune idée d'un tel amour, de sa part, pour le vélo!